Affaires

Énergie : les aides aux entreprises prolongées pour 2024 – Capital.fr


«Avec le bouclier tarifaire pour la plupart des TPE, avec l’amortisseur électricité et les aides guichet, nous avons mis en place des mesures exceptionnelles pour accompagner les entreprises», a énuméré la Première ministre ce jeudi. Ce même jour, Élisabeth Borne a signé l’accord de Bruxelles pour la prolongation des aides financières aux entreprises, suite au prix de l’énergie devenu plus que coûteux.

«Aujourd’hui, les prix du gaz et de l’électricité ont baissé, mais certains restent prisonniers de contrats conclus quand les prix étaient particulièrement élevés», a remarqué la Première ministre lors de l’évènement Impact PME organisé par la CPME et BFM Business à Paris. «Cela pénalise fortement les entreprises qui consomment beaucoup d’énergie pour leur activité. C’est pourquoi je vous annonce que nous avons obtenu l’accord de la Commission européenne pour prolonger les aides en 2024», a-t-elle déclaré.


À LIRE AUSSI

Prix de l’électricité : «In fine, l’augmentation sera limitée en 2024», assure le PDG d’EDF

Un contrat sur quatre pourrait être concerné en 2024

Mercredi soir déjà, la ministre de la Transition énergétique, Agnès Pannier-Runacher, avait annoncé la prolongation du dispositif d’«amortisseur électricité» en soutien aux PME et collectivités qui auraient renouvelé un contrat d’électricité «au prix le plus haut» avant le 30 juin 2023, et dont les contrats courent sur 2024, voire 2025. «C’est une question sur laquelle on doit donner de la visibilité aux entreprises pour l’année prochaine», avait-elle déclaré devant la commission des affaires économiques de l’Assemblée nationale.

La prise en charge de la facture par l’État interviendra à partir de 250 euros le MWh (contre 180 euros le MWh en 2023) et la facture sera couverte à 75% sans plafond (contre 50% en 2023), a précisé mercredi l’entourage d’Agnès Pannier-Runacher.

L’amortisseur concerne les entreprises de moins de 250 salariés et dont le chiffre d’affaires ou le budget annuel est inférieur à 50 millions d’euros, en dehors des très petites entreprises qui bénéficient déjà d’un tarif garanti. Il a bénéficié, en 2023, à plus de 750 000 abonnés professionnels, et un contrat sur quatre pourrait encore être concerné l’an prochain, selon les estimations gouvernementales.



Source link

Theo Lefevre

Dans le vaste océan du cyberespace, je suis Théo Lefèvre, un Journaliste Web captivé par les histoires qui se tissent à travers les fils numériques. Mon parcours à l'Université Américaine de Paris a façonné ma plume, tandis que mes curiosités se dévoilent à travers la science et la technologie, le monde des affaires, et l'athlétisme. Porté par mon passé de passionné de sport et d'économie, chaque article que je compose est un reflet transparent de mon engagement envers l'authenticité. Joignez-vous à moi pour explorer les méandres de l'innovation scientifique, les intrications du monde des affaires et les défis du terrain d'athlétisme, tout en partageant un voyage honnête et stimulant à travers mes écrits.

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button