Basket-ball

Test jeu vidéo. NBA 2K24 : déclaration d’amour au basket… Et à … – actu.fr


Voir mon actu

NBA 2K est au basket-ball ce que Fifa (pardon, on parle désormais de EA Sports FC24) est au football : un rouleau compresseur qui, non content d’avoir littéralement anéanti la concurrence, se paie le luxe de s’améliorer d’année en année. Et un plaisir monumental pour les fans de la discipline.

Le jeu développé par Visual Concepts et édité par 2K Games est donc de retour en cette rentrée 2023. Et attention au piège : comme la plupart des jeux de sport, vu qu’il couvre la saison qui débute à peine, on parlera bien de NBA 2K24.

Un épisode « Bryant »

Qui dit « 24 » dit aussi Kobe Bryant, le regretté dossard 24 des Lakers de Los Angeles, tragiquement disparu dans un accident d’hélicoptère le 26 janvier 2020. Cette nouvelle édition rend hommage au « Black Mamba » par son identité visuelle (à commencer par sa jaquette), ou par un mode Mamba Moments qui vous propose de revivre les plus grands moments de sa carrière, pendant 7 de ses plus grands matchs.

Pour le reste, le jeu brille par sa richesse. On retrouvera évidemment l’incontournable mode MyTeam, qui vous propose d’ouvrir des paquets de cartes et de les collectionner, dans le but de constituer votre équipe de rêve. Bonne nouvelle : les taux de gains en MTP (comme MyTeam Points) ont été revus à la hausse, quasiment doublés. Il est aussi possible de gagner un peu de crédits en revendant des joueurs.

On retrouvera aussi les matchs rapides, en solo ou en multijoueur. Notez d’ailleurs que le jeu propose, pour la première fois, du cross-play sur les consoles les plus récentes : vous aurez la possibilité de jouer contre des amis (ou des inconnus) qui ne possèdent pas la même console que vous. Un joueur sur PS5 contre un joueur sur XBox Series, c’est tout à fait possible !

Au casting, on retrouve l’intégralité des équipes et des joueurs de la NBA. Vous pourrez aussi contrôler les équipes de sa version féminine, la WNBA (Women National Basket Association). Le jeu a été lancé début septembre, avec une première saison riche en récompenses. 

Vidéos : en ce moment sur Actu

Quand on arrive en ville…

Le mode Ma Carrière était assez chronophage dans NBA 2K23, alors vous serez sans doute ravis d’apprendre qu’il est de retour dans NBA 2K24 ! Dans cet openworld nommé « La Ville », vous allez pouvoir vous balader et affronter d’autres joueurs sur la carte. Votre objectif ? Devenir le meilleur joueur de la NBA, le GOAT (greatest of all time), pardi ! 

« La Ville » un mode scénarisé qui va vous occuper pendant un bon moment (©Capture d’écran)

Ce mode débute par un choix cornélien : vous devez choisir votre faction parmi deux, Rise et Elite. Ce choix étant fait, vous porterez désormais les couleurs de votre affiliation aux quatre coins de cette ville qui ressemble à s’y méprendre à Miami. Le but étant de gagner des matchs pour marquer des points, et glaner quelques récompenses. Mais devenir le GOAT ne sera pas chose aisée, car très vite apparaît un rival de poids : Victor Wembanyama

De jour comme de nuit, dans une atmosphère électrisante, on peut flâner, se balader dans les bâtiments du Pro-AM, de The REC, du Ante-Up, du Cinéma, du Club 2K… Et du tout nouveau 5 de départ (mode en ligne, en 1v1, en face-à-face). Et bien évidemment défier d’autres joueurs en 3vs3 sur les nombreux terrains de la ville, ou découvrir les quête secondaire Streetball, trois arènes avec des boss à battre.

Gros bémol en revanche : ce passionnant mode n’est disponible que sur PS5 et XBox Series X/S. Les possesseurs des générations antérieures auront bien ce mode Carrière, mais qui se déroule dans un quartier, et non cette grande ville tropicale.

C’est plus beau avec Pro Play ?

Si l’aspect visuel du jeu vous semble très proche des précédents opus, NBA 2K24 marque néanmoins un tournant dans la série. Notamment pour ses animations sur le parquet. Puisqu’il inaugure une nouvelle technologie : Pro Play. Mais une technologie exclusive aux consoles PlayStation 5 et XBox Series X/S.

En cours de partie, le jeu est lisible et dynamique.
En cours de partie, le jeu est lisible et dynamique. (©Capture d’écran)

En résumé, les joueurs étaient autrefois modélisés grâce à la motion capture : on filme les vrais joueurs, ou des acteurs, portant une combinaison parsemée de capteurs (des petites balles blanches), puis on les numérise. Avec Pro Play, c’est un logiciel qui numérise les mouvements des joueurs à partir des différents enregistrements de matchs des stars de la NBA.

Et le résultat est là : sur le terrain, les joueurs se déplacent avec plus de finesse, de naturel et de fluidité. Qu’ils tiennent ou non le ballon. Les mouvements semblent plus réalistes, et on oublie bien souvent que l’on est dans un jeu vidéo. Sentiment renforcé par toute la mise en scène avant et pendant la rencontre, qui vous présente chaque match comme un show TV.  La bande-son contribue à cette immersion : crissement des semelles sur le parquet, rebonds du ballon, appels de balles des joueurs ou réactions du public… Le jeu est plein de vie !

Pour le reste, le gameplay s’est affiné, devenant même plus exigeant. Il est toujours aussi accessible, mais marquer va vous demander plus de précision. Un tir qui n’est pas réalisé avec la bonne cadence a peu de chance d’entrer dans le filet. Par ailleurs, cette année, la défense est, elle aussi, plus technique, mais plus agréable à prendre en main. Une fois que l’on a pris le coup, jouer est un réel plaisir.

Un défaut ? Son modèle économique !

Avant tout, vous devez savoir que le jeu est parfaitement jouable, à court terme comme sur la durée, sans être obligé de sortir la carte bleue. Mais… Cela va vous demander une force mentale à toute épreuve, car ici, tout est fait pour déclencher votre impulsivité.

Le p'tit coup de boost peut vite coûter cher.
Le p’tit coup de boost peut vite coûter cher. (©Capture d’écran)

Car dans NBA 2K24, une saison, ça passe très vite. Et pour monter, à plus forte raison si vous jouez en ligne, vous allez devoir en jouer, des matchs, pour avoir un bon niveau ! Du moins pour atteindre les paliers qui vous permettront d’être au niveau des adversaires.

Alors, il existe une solution beaucoup plus rapide pour booster sa partie : passer à la caisse pour un p’tit coup de pouce. C’est ce que l’on appelle le pay-to-fast ! Et là, la facture peut monter très vite ! Votre joueur a une note générale de 60 et vous visez de monter rapidement à 85 ? Pas de problème, c’est faisable contre environ 260 000 VC (comme Virtual Currency, la monnaie virtuelle du jeu). Vous ne les avez pas ? Savez vous que vous pouvez en acheter via le store ? Comptez près de 70€ pour cela, soit… Quasiment le prix du jeu !

Mais la note va piquer encore davantage si vous vous lancez dans le battle-pass saisonnier ! Dans ce pass, pour chaque niveau gagné en MyTeam ou MyCarreer, vous pouvez remporter des cadeaux. Mais vous pouvez gagner des cadeaux supplémentaires (un boost, de l’argent, un effet cosmétique, c’est aléatoire) pour 9,99€ de plus par saison. Vous souhaitez gagner 15 niveaux d’un coup et tous les cadeaux qui vont avec ? Alors signez pour le Hall of Fame, un pass à 19,99€. Pass dans lequel vous pouvez encore progresser ensuite, à raison de 1,99€ pour monter d’un niveau ! Si vous croisez un joueur avec des statistiques à fond, c’est sûrement un gagnant du loto !

On a aimé

  • Visuellement incroyable
  • La mise en scène : on n’est plus dans un jeu vidéo, mais dans un vrai show de la NBA
  • Une jouabilité précise et très agréable
  • Une bande-son qui colle à l’ambiance
  • Un contenu gargantuesque : dans un an à la sortie de NBA 2K25, vous n’aurez sans doute pas terminé cet opus
  • Un chouette hommage à Kobe Bryant
  • Le cross-play entre les consoles PS5 et Series X/S
  • Kobe Bryant, Victor Wembanyama, Nikola Jokic, LeBron James… Une orgie de légendes de la NBA !
Le jeu de Visual Concepts pousse le réalisme encore plus loin.
Le jeu de Visual Concepts pousse le réalisme encore plus loin. (©2K Games)

On aime moins

  • Son modèle économique : on n’est plus très loin de la vente forcée, là !
  • Les déplacements dans La Ville qui manquent parfois d’ergonomie
  • L’ancienne génération (PS4 et XBox One) privée de La Ville, du cross-play et de la technologie Pro Play

En conclusion. Si vous aimez les jeux de sport, et si vous êtes un fan de Victor Wembanyama, alors ce nouvel épisode du mastodonte dédié au basket est fait pour vous. NBA 2K24, c’est comme l’édition précédente, mais avec suffisamment de petits plus pour justifier un nouvel achat.

La technique est maîtrisée, le contenu est gargantuesque, la jouabilité est parfaitement dosée… La seule ombre au tableau est, une nouvelle fois (comme chaque année), un système de microtransactions contestable, car qui peuvent très rapidement exploser votre compte en banque si vous ne faites pas attention.

Il n’empêche que le jeu est parfaitement jouable sans passer par la case « pay to fast » mais ce sera plus long. Beaucoup plus long !

Quoi qu’il en soit, le jeu de 2K Games est une énorme claque !

NBA 2K24, par Visual Concepts pour 2K Games, sur PS4, PS5, XBox One, XBox Series X/S, Nintendo Switch ou PC. À partir de 3 ans. Prix : 69,99€ pour l’édition standard sur ancienne génération (PS4/XOne) et 79,99€ sur nouvelle génération (PS5/Series X-S),59,99€ sur Switch.

Suivez toute l’actualité de vos villes et médias favoris en vous inscrivant à Mon Actu.





Source link

Elodie Dumas

Bonjour, je suis Elodie Dumas, une rédactrice d'articles en ligne qui dévoile le monde à travers ses mots. Ma formation à l'École Centrale de Nantes a façonné ma plume et éveillé ma passion pour l'écriture. Je parcours la toile avec des récits internationaux, explorant la culture, la société, et le monde du crime. Passionnée de sport et de voyages, j'explore aussi les coins les plus reculés. Mon engagement envers la transparence guide chacun de mes articles, apportant une authentique lumière à chaque sujet. Rejoignez-moi dans cette aventure où les mots peignent des images vives de cultures lointaines, de mystères criminels et d'horizons lointains.

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button