Environnement

Ces jeunes diplômés heureux dans les « big corpos » : « J’ai envie … – Le Monde


« Et votre éthique, comment elle se porte ? » A l’hiver 2022, au pied du siège de TotalEnergies à la Défense, où elle travaille en tant qu’analyste CO2, Léa (qui, comme nos autres interlocuteurs, a requis l’anonymat) est accueillie par un micro et une caméra de journaliste. « Aussi bien que la vôtre », répond calmement l’ingénieure de 25 ans avant de pénétrer dans la tour. Cette scène, décrite par Léa au Monde, n’a jamais été diffusée, les juristes de l’entreprise ayant poussé les employés à faire valoir leur droit à l’image. Pour Léa, le souvenir de l’intérieur de cette tour, si grande qu’on s’y sent « comme hors du temps », est associé à sa première année de jeune diplômée tout juste recrutée. « Depuis mon bureau au vingt-cinquième étage de l’immeuble, l’agitation en bas me faisait un peu sourire », admet-elle. Au début de l’année 2023, au moment où sit-in militants et jets de peinture sur la façade ponctuaient la vie au siège de la major pétrolière française, les salariés prenaient leur café en regardant, sur les grands écrans du hall, les images des activistes présents juste derrière les portes.

Epinglée par les ONG pour son mégaprojet pétrolier Eacop, en Ouganda et en Tanzanie, ou pour ses 19,1 milliards d’euros de bénéfice net en 2022, la multinationale, contactée par Le Monde, affirme pourtant que son « attractivité demeure solide ». Elle déclare avoir reçu en moyenne 170 candidatures pour chaque annonce de CDI publiée en 2022. Et TotalEnergies n’a rien d’une exception. Les grandes entreprises continuent de recruter parmi les jeunes diplômés. Pour preuve, l’enquête « Insertion » 2023 de la Conférence des grandes écoles montre qu’entre décembre 2022 et avril 2023, sur les trois dernières promotions des 194 établissements sondés, les entreprises de plus de 5 000 salariés ont capté presque un tiers (31 %) des 191 000 diplômés.

Des jeunes qui, comme Léa, assument y travailler tout en restant « des gens bien », pour reprendre les mots de la jeune ingénieure chimiste. Et si cette dernière a quitté TotalEnergies au bout d’un an pour une grande entreprise autrichienne de traitement de l’eau, c’est pour travailler sur des missions plus stimulantes. « Certainement pas par honte », malgré le regard parfois critique de son entourage sur la grande entreprise du CAC 40.

Plusieurs études récentes montrent que les démarches de responsabilité sociétale des entreprises (RSE) comptent de plus en plus dans le rapport au travail des jeunes diplômés. Selon un sondage Harris Interactive commandé par le collectif Pour un réveil écologique – un groupe d’étudiants de grandes écoles ayant manifesté leur volonté de valoriser l’écologie dans leur futur emploi – et réalisé en juin auprès d’un échantillon représentatif de 2 000 jeunes Français, 82 % considèrent comme important, voire prioritaire, d’avoir le sentiment que leur emploi est utile à la société et respecte l’environnement. Ceux que les grandes entreprises qualifient de « jeunes talents » continuent pourtant, selon cette même étude, à privilégier à 92 % le salaire et les avantages financiers, ainsi que l’ambiance au travail.

Il vous reste 75% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.



Source link

Hugo Dupuis

Dans un monde peint de nuances d'encre et d'imagination, je suis Hugo Dupuis, un Spécialiste du Blogging, en équilibre à la croisée de l'exploration et de l'expression. Avec les salles de l'Institut Catholique de Toulouse comme ma creuset créatif, j'ai forgé un chemin où les mots deviennent des fenêtres ouvertes sur des contrées indomptées. Du plateau géopolitique à la délicate tapisserie de la nature, de l'arène rugissante aux couloirs secrets du divertissement, mon clavier danse au rythme des histoires en attente d'être racontées. La transparence est mon étoile guide, illuminant chaque récit de la brillance de l'authenticité. Alors, entrez dans ce royaume d'encre et d'idées, alors que nous nous embarquons ensemble dans un voyage à travers le labyrinthe de la politique mondiale, la symphonie de l'environnement, le frisson du sport et l'énigme du showbiz.

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button