Basket-ball

Légion d’honneur : et les promus (pour le ministère des sports) sont … – Décideurs du sport


Au journal officiel du 30 novembre, par décret du Président de la République en date du 29 novembre 2023, pris sur le rapport de la Première ministre et des ministres et visé pour son exécution par le chancelier de l’ordre national du Mérite, sont promus ou nommés, pour prendre rang à la date de la remise réglementaire de l’insigne.

Sur proposition du Ministère des sports et des jeux Olympiques et Paralympiques
Au grade de commandeur
M. Peyron (Loïc, Stéphane, Yves dit Loïck), navigateur. Chevalier du 30 mai 1994.

Au grade d’officier
M. Collet (Vincent, Florent, Antoine), sélectionneur de l’équipe de France masculine de basket-ball ; 43 ans de services.
Mme Fourneyron, née Absire (Valérie, Marie-France, Danièle), ancienne ministre, présidente d’une autorité de contrôle indépendante antidopage. Chevalier du 21 février 2002.
M. Revol (Pierre-Yves), président d’une fondation d’utilité publique et d’un club de rugby ; 42 ans de services.
M. Truffaut (Marc, Alexandre), président national et international de fédérations de sport adapté ; 30 ans de services.

Au grade de chevalier
M. Acensi (Jean-Philippe, Elie), président cofondateur d’une association pour l’éducation par le sport ; 33 ans de services.
Mme Barré, née Millet (Véronique, Suzanne, Louise), directrice générale d’une association d’accompagnement à la reconversion professionnelle des sportifs de haut niveau ; 37 ans de services.
M. Boueilh (Sébastien, Maurice), fondateur et directeur général d’une association de prévention contre la pédocriminalité ; 27 ans de services.
Mme Boulleau (Laure, Pascale, Claire), ancienne joueuse de football professionnelle, consultante sportive ; 18 ans de services.
M. Caillet (Virgile, Michel, Sylvain), délégué général d’une fédération professionnelle sportive ; 31 ans de services.
Mme Charlier, née Zanet (Béatrice, Claudine dite Betty), présidente d’une fédération de sport pour tous ; 47 ans de services.
Mme Guillon-Morel, née Guillon (Sophie, Cécile, Dany), directrice associée d’un cabinet de conseil en stratégie, affaires publiques et communication ; 21 ans de services.
Mme Jouin, née Canivenc (Isabelle, Pascale), présidente d’une fédération française de sport ; 34 ans de services.
M. Labrune (Vincent, Stéphane), président d’une association nationale gestionnaire des activités du football professionnel ; 29 ans de services.
Mme Lavaud (Sophie, Marie-Thérèse, Jeanne), alpiniste ; 31 ans de services.
M. Levy (Sélim, Félix dit Soly), directeur général d’un centre de sports et de loisirs, vice-président d’un organisme à caractère pluridisciplinaire ; 41 ans de services.
M. Martinez (Alexandre), président délégué d’une fédération sportive ; 48 ans de services.
Mme Monlouis (Joelle, Dominique), avocate en droit du sport ; 21 ans de services.
Mme Obama, née Obama Ondo Ada (Marie-Sophie), présidente déléguée d’un club de basket-ball féminin ; 25 ans de services.
M. Oddou (Philippe, Henri, Michel), cofondateur et directeur général d’une association d’insertion par le sport ; 29 ans de services.
M. Sol (Alexandre, Ludovic), sportif de haut niveau en tennis de table adapté ; 30 ans de services.
Mme Szabo (Katalin dite Ecaterina), ancienne championne olympique, ancienne professeure de gymnastique ; 24 ans de services.
M. Teboul (Thierry, Marc), directeur général d’un opérateur de compétences agréé par l’Etat ; 33 ans de services.

Selon le site de la légion d’honneur, l’attribution de la Légion d’honneur repose sur des principes clairs, des procédures bien établies. Pourtant, elle récompense une notion abstraite,  hautement subjective, multiforme et toujours fédératrice : les « mérites éminents».

une série de critères communément admis sont pris en compte, étayés par une jurisprudence de deux siècles :

  • L’éminence des services : pouvoir justifier de qualité de services, d’actions ou d’engagements à la fois exigeants et mesurables.
  • Le bénéfice commun : avoir œuvré pour le bien de la nation et non en fonction d’un intérêt propre exclusif (création d’emplois, développement de l’éducation, soutien aux personnes défavorisées, innovation technologique, médicale, création artistique, par exemple)
  • La notoriété des mérites : avoir été reconnu pour ses mérites, faire figure de modèle de civisme pour ses concitoyens, participer au rayonnement de la France à l’étranger (qu’il s’agisse d’interventions militaires, de prouesses sportives ou encore d’une influence économique).
  • La durée des services : un minimum de 20 ans d’activité est requis pour entrer dans l’ordre de la Légion d’honneur.



Source link

Elodie Dumas

Bonjour, je suis Elodie Dumas, une rédactrice d'articles en ligne qui dévoile le monde à travers ses mots. Ma formation à l'École Centrale de Nantes a façonné ma plume et éveillé ma passion pour l'écriture. Je parcours la toile avec des récits internationaux, explorant la culture, la société, et le monde du crime. Passionnée de sport et de voyages, j'explore aussi les coins les plus reculés. Mon engagement envers la transparence guide chacun de mes articles, apportant une authentique lumière à chaque sujet. Rejoignez-moi dans cette aventure où les mots peignent des images vives de cultures lointaines, de mystères criminels et d'horizons lointains.

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button