Rugby

Mondial de handball féminin : la belle aventure pour la sélection du … – France Inter


L’équipe nationale de handball féminin du Groenland s’était préparée à de lourdes défaites lors de la phase de groupes de ce mondial de hand féminin. C’est ce qu’écrivait le quotidien danois Jyllands-Posten juste avant la compétition. Le Groenland, c’est un territoire semi-autonome danois peuplé de moins de 60 mille habitants. ça n’a pas loupé. Les joueuses du Groenland ont commencé par un sévère 43 / 11 contre la Norvège. Elles ont enchaîné par un nouveau revers contre la Corée du Sud 27 à16. Ce dimanche, les joueuses du Groenland ont encore perdu 43 / 23 contre l’Autriche

C’était un peu une phase de groupes à deux vitesses, comme on avait pu voir aussi lors de la coupe du monde de rugby, avec des scores fleuves. Mais c’est aussi la conséquence du passage du mondial de hand féminin à 32 équipes.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d’intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Un sentiment de fierté nationale

Il y a ces défaites mais il y a aussi un sentiment de fierté pour cette nation venue d’arctique, « une équipe qui espère être une source d’inspiration pour une jeunesse qui a beaucoup de mal à s’en sortir », précise encore le journal danois.

Le handball au Groenland, c’est quand même 1800 licenciés femmes et hommes, mais seulement 15 salles spécifiquement destinées à la discipline. Beaucoup moins que pour les infrastructures consacrées au ski, le sport phare là-bas.

Elles voulaient au moins gagner un match

Au Groenland, le championnat ne se dispute pas comme en France par exemple, car comme les communes sont isolées, les déplacements sont compliqués et très chers et il y a peu de joueurs. Conséquence, tout le monde se réunit une fois par an, dans une salle, pour disputer le championnat.

C’était la deuxième fois seulement que les handballeuses du Groenland disputaient un championnat du monde. Leur rêve était de gagner au moins un match. C’est raté. Mais elles reviendront peut-être dans deux ans en Allemagne et aux Pays-Bas pour le prochain mondial.. !





Source link

Theo Lefevre

Dans le vaste océan du cyberespace, je suis Théo Lefèvre, un Journaliste Web captivé par les histoires qui se tissent à travers les fils numériques. Mon parcours à l'Université Américaine de Paris a façonné ma plume, tandis que mes curiosités se dévoilent à travers la science et la technologie, le monde des affaires, et l'athlétisme. Porté par mon passé de passionné de sport et d'économie, chaque article que je compose est un reflet transparent de mon engagement envers l'authenticité. Joignez-vous à moi pour explorer les méandres de l'innovation scientifique, les intrications du monde des affaires et les défis du terrain d'athlétisme, tout en partageant un voyage honnête et stimulant à travers mes écrits.

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button