Culture et Société

Du Street art habille la Société Francilienne du Béton – ACPresse


Modifié le 07/12/2023 à 17:04

Une toute nouvelle fresque peinte par l’artiste Jérôme Thomas habille un mur de l’unité de production de BPE de la Société Francilienne de Béton d’Ivry-sur-Seine.

Une toute nouvelle fresque peinte par l’artiste Jérôme Thomas habille un mur de l’unité de production de BPE de la Société Francilienne de Béton d’Ivry-sur-Seine. [©Jérôme Thomas]

En plein été 2023, un tag sauvage surgit au dos du local adjuvants, au pied des silos à béton de la centrale de BPE de la Société Francilienne de Béton (SFB) d’Ivry-sur-Seine (94).

« C’était la porte ouverte à l’empilement de tags sur des tags, pas toujours très esthétique. Pour éviter cela, j’ai donc pensé à faire réaliser par un Street artiste une véritable fresque, pensée et réalisée pour le lieu », se souvient Zakia Benrezkallah, responsable QSE de la Société Francilienne de Béton.

Lire aussi : FZR Sethi peint une toupie Edycem

.

.

Et de poursuivre : « Dans le cadre de notre engagement en faveur de la RSE, nous avons pris l’initiative d’instaurer une action durable, visant à favoriser un environnement plus esthétique, tout en mettant en avant un artiste local. Et j’ai contacté Jérôme Thomas, qui a tout de suite été emballé ».

Un double sablier

Enfant du graf, du rap et de la vidéo à produire objets, toiles…, Jérôme Thomas vient du milieu des graffitis des années 1990. Son atelier d’Ivry, au métro Pierre et Marie Curie, est un véritable labo d’expériences du Street art en tout genre. Il investit la ville de ”manière courtoise”. Quand ce challenge s’est présenté à lui, il a tout de ensuite répondu par la positive. Un mur dans un espace industriel, la liberté au niveau de la création : « Parfait pour moi ».

Il a d’abord esquissé un double sablier à l’horizontale et à la verticale, avec comme thématique les passions qui traversent sa vie sous forme de symboles peints. « Il y a des symboles personnels, des lettres de l’alphabet kabyle, une clef de sol, une échelle, des chiffres clefs, une chaîne brisée, une méduses géante stylisée et plus de deux cents noms de graffeurs…, indique Jérôme Thomas. Mais chacun peut interpréter cela avec son propre imaginaire. » Et Zakia Benrezkallah, de conclure : « Cette fresque symbolise la capacité à transformer les défis en opportunités, à transcender les obstacles pour créer de la valeur. Elle illustre la volonté de la Société Francilienne de Béton de faire de son environnement un lieu inspirant, où la créativité et l’innovation trouvent leur place ».

Découvrez la vidéo de l’oeuvre sur le compte Instagram de Jérôme Thomas !

Suivez-nous sur tous nos réseaux sociaux !





Source link

Elodie Dumas

Bonjour, je suis Elodie Dumas, une rédactrice d'articles en ligne qui dévoile le monde à travers ses mots. Ma formation à l'École Centrale de Nantes a façonné ma plume et éveillé ma passion pour l'écriture. Je parcours la toile avec des récits internationaux, explorant la culture, la société, et le monde du crime. Passionnée de sport et de voyages, j'explore aussi les coins les plus reculés. Mon engagement envers la transparence guide chacun de mes articles, apportant une authentique lumière à chaque sujet. Rejoignez-moi dans cette aventure où les mots peignent des images vives de cultures lointaines, de mystères criminels et d'horizons lointains.

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button