Athlétisme

«L’ATHLETISME SENEGALAIS A FAIT UN BOND VERS L’AVANT … – seneplus.com


Avec cinq médailles engrangés (2 or et 3 argents), l’athlétisme sénégalais a fait un bond significatif aux derniers Jeux de la Francophonie de Kinshasa. Des performances qui, selon Pape Serigne Diène, son directeur technique national, correspondent au plan de relance stratégique de développement mis en place pour booster la discipline. Elles offrent aussi de bonnes perspectives pour les prochains championnats du monde à Budapest (19 au 27 août) mais aussi pour les JO Paris 2024

L’athlétisme sénégalais a fait un bond qualitatif lors des Jeux de la Francophonie avec une moisson de cinq médailles dont deux en Or et 3 en argent. Qualifié aux Mondiaux de Budapest et aux JO 2024, avec à la clé le 14ème meilleur chrono de l’année sur la distance, Louis François Mendy s’est illustré en remportant l’or au 110 m haies (13″38). Cheikh Tidiane Diouf lui a emboité le pas en remportant le précieux métal dans l’épreuve des 400m avec un chrono de 45s 78.

Outre les sprinteurs, les athlètes sénégalais se sont illustrés avec les médailles d’argent avec les performances au triple saut de Amath Faye (16m61), dans le relais 4X100 m hommes (39″32) et aux 100 m. Mamadou Fall Sarr étoffait le tableau en décrochant la médaille d’argent avec un chrono de 10s17. Ce chrono lui a permis aussi d’égaler le record du Sénégal au 100m, établi par Oumar Loum en 2002.

Selon Pape Serigne Diène, ces performances sont le fruit du plan de relance mis depuis quelques années par la Fédération sénégalaise d’athlétisme. «Par rapport aux précédentes campagnes, l’athlétisme a fait un bond vers l’avant pendant ces jeux de la Francophonie. C’était prévisible puisque l’on avait mis en place un plan stratégique de développement. Il fallait commencer par la formation des cadres mais ratisser large en organisant assez de compétitions à l’échelle nationale, donc dans toutes les régions du Sénégal. On en a fait pendant quatre ans», explique-til. «On était conscients que notre discipline traversait des zones d’ombre. Après avoir fait le maillage au niveau national, nous nous sommes orientés vers la gestion de l’élite. La gestion de l’élite étant très délicate, difficile car cela requiert de beaucoup de moyens», ajoute-t-il.

Les résultats engrangés aux Jeux de la francophonie ouvrent ainsi de bonnes perspectives vers les rendez-vous majeurs. Dans cette perspectives, Louis François Mendy qui a réalisé les minimas, accomplissant dans la foulée la deuxième meilleure performance africaine de tous les temps derrière le SudAfricain Antonio Alkana, sera la tête de file de l’athlétisme sénégalais aux prochains championnats du monde de Budapest (19 au 27 août 2023) et aux Jeux olympiques de Paris.





Source link

Theo Lefevre

Dans le vaste océan du cyberespace, je suis Théo Lefèvre, un Journaliste Web captivé par les histoires qui se tissent à travers les fils numériques. Mon parcours à l'Université Américaine de Paris a façonné ma plume, tandis que mes curiosités se dévoilent à travers la science et la technologie, le monde des affaires, et l'athlétisme. Porté par mon passé de passionné de sport et d'économie, chaque article que je compose est un reflet transparent de mon engagement envers l'authenticité. Joignez-vous à moi pour explorer les méandres de l'innovation scientifique, les intrications du monde des affaires et les défis du terrain d'athlétisme, tout en partageant un voyage honnête et stimulant à travers mes écrits.

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button