Des sports

Éducation, jeunesse, Sports et Jeux olympiques… le super ministère d’Amélie Oudéa-Castéra – Le Parisien


La rumeur, révélée par Le Parisien, bruissait depuis plusieurs jours. C’est désormais officiel : Amélie Oudéa-Castéra s’offre l’un des plus gros ministères, quatrième dans l’ordre protocolaire, du gouvernement de Gabriel Attal. Ministre des Sports sortante, elle enrichit son portefeuille de l’Éducation nationale et de la jeunesse.

Cette promotion fait de l’ancienne élève de la promotion Senghor à l’ENA, celle d’Emmanuel Macron, un élément stratégique de l’exécutif. Pour cause : elle hérite de deux missions essentielles du gouvernement : la réussite des Jeux olympiques ainsi que la refondation de l’école, pour la rendre de nouveau attractive et relever le niveau des élèves.

À coup sûr, la décision de confier ces deux portefeuilles à une seule ministre risque de faire jaser dans le monde de l’Éducation nationale. « J’emmène avec moi la cause de l’école qui doit être la mère des batailles », promettait Gabriel Attal lors de la passation de pouvoir.

Elle a eu la peau de Noël Le Graët et Bernard Laporte

« Il y a de la colère de voir avec quel mépris est traitée l’éducation, fustige Sophie Vénétitay, professeur de sciences économiques et sociales et secrétaire générale du SNES, premier syndicat du secondaire. Avec Amélie Oudéa-Castéra, on va avoir une ministre à mi-temps surtout avec les JO qui se tiendront dans 6 mois. La principale information c’est que Gabriel Attal reste ministre de l’Education et que le centre de gravité de l’éducation n’est plus rue de Grenelle. »

Celle qui avait proposé ses services dès le premier mandat d’Emmanuel Macron a été servie lors de sa nomination post-réélection. Elle a dû gérer les dossiers de dérives au sein des fédérations de football et de rugby. Amélie Oudéa-Castéra avait alors poussé pour avoir la peau de ses deux présidents, Noël Le Graët et Bernard Laporte, quitte à être accusée d’ingérence.

Souvent saluée pour sa très grande capacité de travail, la ministre a porté deux grands combats au ministère des Sports : la généralisation des 30 minutes de sport à l’école, et la lutte contre la sédentarité. Ces prochains mois, ce sont bien évidemment les Jeux olympiques qui vont accaparer son action. Amélie Oudéa-Castéra a décidé de prendre la main alors que le dossier était surtout géré auparavant par le délégué interministériel aux JO. Elle n’aura pas le droit à l’erreur.



Source link

Hugo Dupuis

Dans un monde peint de nuances d'encre et d'imagination, je suis Hugo Dupuis, un Spécialiste du Blogging, en équilibre à la croisée de l'exploration et de l'expression. Avec les salles de l'Institut Catholique de Toulouse comme ma creuset créatif, j'ai forgé un chemin où les mots deviennent des fenêtres ouvertes sur des contrées indomptées. Du plateau géopolitique à la délicate tapisserie de la nature, de l'arène rugissante aux couloirs secrets du divertissement, mon clavier danse au rythme des histoires en attente d'être racontées. La transparence est mon étoile guide, illuminant chaque récit de la brillance de l'authenticité. Alors, entrez dans ce royaume d'encre et d'idées, alors que nous nous embarquons ensemble dans un voyage à travers le labyrinthe de la politique mondiale, la symphonie de l'environnement, le frisson du sport et l'énigme du showbiz.

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button