Criminalité

Incendie du gîte de Wintzenheim : l’enquête se concentre sur les … – Le Monde


Deux jours après l’incendie meurtrier qui a coûté la vie à onze personnes dans un gîte de Wintzenheim (Haut-Rhin), qui accueillait deux groupes de vacanciers en situation de handicap mental léger et leurs accompagnateurs, l’enquête se concentre sur les défaillances suspectées dans la gestion de l’établissement et les éventuelles violations des normes de sécurité.

Le parquet de Colmar, qui avait initialement ouvert une enquête pour « recherche des causes de la mort », s’est dessaisi, vendredi 11 août, au profit du pôle des accidents collectifs du parquet de Paris, qui a ouvert une enquête préliminaire pour « homicides et blessures involontaires aggravés par la violation d’une obligation de sécurité ou de prudence », ont annoncé les deux juridictions dans un communiqué commun.

Cette saisine du parquet de Paris est justifiée par le « nombre de victimes réparties sur le territoire national et de l’ampleur des investigations à venir », précise le communiqué. Elle concrétise également l’orientation prise par l’enquête, « les premières investigations [ayant] conduit à s’interroger sur les conditions matérielles et juridiques de sécurité du bâtiment », qui s’attachera donc à déterminer les responsabilités pénales de ce drame.

La saisine du pôle des accidents collectifs n’est pas automatique dans de telles affaires, explique au Monde le parquet de Paris. Elle est motivée par la pluralité des victimes, la complexité technique ou juridique de l’enquête. De plus, ce pôle spécialisé ne peut rechercher que des responsabilités pénales involontaires, ce qui confirme que la justice privilégie la thèse de l’accident. Selon une source proche du dossier, aucune piste n’est encore apparue sur la façon dont s’est déclenché le feu qui a ravagé le gîte.

« Une chaîne de prises de décision »

Les investigations devront donc s’attacher à matérialiser les éventuels manquements à la loi et à quels niveaux de responsabilité ils ont été constatés, de la propriétaire du gîte à la préfecture, en passant par l’agence qui a organisé le séjour, les associations qui accompagnaient les pensionnaires ou encore la mairie de Wintzenheim. « Les questions juridiques vont se poser le long d’une chaîne de prises de décision, une corde à nœuds d’actes dont il s’agira d’établir s’ils sont susceptibles d’entraîner la responsabilité pénale ou civile des différents acteurs », précise le parquet de Paris.

Outre les éventuelles responsabilités pénales, celles des acteurs ayant pu directement contribuer au drame et qui pourraient être renvoyés devant le tribunal, l’enquête pourra établir des responsabilités dans le dossier civil : celles des acteurs ayant pu contribuer au drame sans en être la cause directe, et qui pourraient être amenés à indemniser les victimes sans nécessairement avoir été condamnés pénalement.

Il vous reste 39.83% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.



Source link

Elodie Dumas

Bonjour, je suis Elodie Dumas, une rédactrice d'articles en ligne qui dévoile le monde à travers ses mots. Ma formation à l'École Centrale de Nantes a façonné ma plume et éveillé ma passion pour l'écriture. Je parcours la toile avec des récits internationaux, explorant la culture, la société, et le monde du crime. Passionnée de sport et de voyages, j'explore aussi les coins les plus reculés. Mon engagement envers la transparence guide chacun de mes articles, apportant une authentique lumière à chaque sujet. Rejoignez-moi dans cette aventure où les mots peignent des images vives de cultures lointaines, de mystères criminels et d'horizons lointains.

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button