Éducation

Niger: la Force en attente ou l’attente forcée? (actualisé) – Lignes de défense


La Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest (Cedeao) a ordonné jeudi l’activation de sa “Force en attente” pour restaurer l’ordre constitutionnel au Niger. Cette Force régionale pourrait intervenir “dans les plus brefs délais”, selon le président ivoirien Alassane Ouattara.

La Cedeao, qui espère toutefois toujours parvenir à une résolution pacifique de la crise, n’a précisé ni le calendrier ni le nombre (on parle cependant de 5 000 hommes) ou l’origine des militaires composant cette Force en attente.

Le Nigéria, le Bénin et La Côte d’Ivoire ont toutefois annoncé mettre des troupes à disposition de la Force en attente. Le président ivoirien Ouattara a indiqué que son contingent national rassemblerait de 850 à 1100 hommes.

Quelques heures après la fin du sommet de la Cédéao à Abuja, les Etats-Unis et la France, les deux principaux partenaires militaires du Niger avec respectivement 1000 (à Niamey et Agadez) et 1500 soldats présents, ont dit soutenir la décision ouest-africaine d’avoir activé sa force en attente. Le soutien des partenaires européens et américain pourrait-il aller jusqu’à un appui à une opération militaire ? Selon des responsables occidentaux, aucune demande de la Cedeao n’a été à ce stade formulée. Mais à Paris, on laisse entendre que toute demande sera étudiée de près. La France a déjà renforcé son dispositif au Sahel avec un envoi de troupes au Tchad (2e REP) et, apparemment, dans d’autres pays de la région.

Le soutien français et US n’est pas le seul. L’UA a également diffusé un communiqué allant dans le même sens:

ua niger.jpg

 

Les chefs d’état-major de la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest (Cedeao) se réuniront ce samedi au Ghana. Après leur réunion, ils feront part aux dirigeants de la Cedeao “des meilleures options” quant à leur décision d’activer et de déployer la “force en attente”, selon des sources militaires régionales.

Force en attente.
Petit rappel, la Force en attente de la CEDEAO est l’une des 5  Forces régionales africaines:

forces en eattente.jpg

Ces cinq Forces sont les suivantes:
– la Force en attente de l’Afrique Orientale (EASF)
– la Force en attente de l’Afrique du Nord (NARC)
– la Force en attente de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO/ECOWAS)
– la Force en attente de l’Afrique Central (ECCAS)
– la Force en attente de l’Afrique australe (SADC)

La Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest a déjà procédé à plusieurs interventions militaires en Afrique depuis 1990:
– Liberia (1990)
– Sierra Leone (1997)
– Guinée Bissau (1999)
– Côte d’Ivoire (2003)
– Mali (2013)
– Gambie (2017)

 

 



Source link

Elodie Dumas

Bonjour, je suis Elodie Dumas, une rédactrice d'articles en ligne qui dévoile le monde à travers ses mots. Ma formation à l'École Centrale de Nantes a façonné ma plume et éveillé ma passion pour l'écriture. Je parcours la toile avec des récits internationaux, explorant la culture, la société, et le monde du crime. Passionnée de sport et de voyages, j'explore aussi les coins les plus reculés. Mon engagement envers la transparence guide chacun de mes articles, apportant une authentique lumière à chaque sujet. Rejoignez-moi dans cette aventure où les mots peignent des images vives de cultures lointaines, de mystères criminels et d'horizons lointains.

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button