Politique Internationale

Amour, divorce et politique – Acadie Nouvelle


La séparation de Justin Trudeau et de Sophie Grégoire a fait les manchettes des journaux du monde entier. Il est de plus en plus fréquent, ici comme ailleurs, que des événements d’ordre privé se retrouvent dans les pages internationales et politiques des quotidiens.

Il y a quelques années, François Hollande, alors président de la France, s’est séparé de sa compagne de l’époque, Valérie Trierweiler, après que le magazine Closer ait annoncé qu’il avait une liaison avec l’actrice Julie Gayet. Son prédécesseur, Nicolas Sarkozy, alors qu’il était en poste à l’Élysée, a divorcé de son épouse Cécillia Ciganer-Albéniz avant de se marier quelques mois plus tard avec Carla Bruni.

La médiatisation de la vie privée des politiciens n’a rien de surprenant: le politicien n’est plus uniquement présenté à ses citoyens dans son rôle politique. On le présente désormais dans les médias sous de multiples identités, qui n’ont souvent aucun lien avec sa fonction politique, comme celle de père, de mari, de partisan d’une équipe sportive, etc.

Les identités qui relevaient autrefois de la vie privée se retrouvent aujourd’hui dans la vie publique. La frontière entre l’espace public et l’espace privé a été bouleversée depuis les années 1970 à cause, notamment et selon divers sociologues, de la télévision comme média de masse, de l’individualisme hédoniste et de la mise en scène de l’intimité.

Dans les médias, on assiste à une croissance constante de l’exposition de l’espace privé sur la scène publique. C’est particulièrement flagrant sur les réseaux sociaux qui permettent d’exposer ce qui était autrefois caché, car relevant de l’espace privé.

Il suffit de regarder la page Facebook ou Instagram, de célébrités comme de quidams, pour voir leur intimité au quotidien. Il en va de même avec les politiciens.

Le succès du politicien ne se mesure pas uniquement par ses compétences pour résoudre des problèmes sociaux, économiques et politiques, mais aussi par sa notoriété. Le politicien doit passer par les médias pour atteindre le public.

Ainsi, pour des raisons d’image, il n’est pas rare que les politiciens doivent parfois se plier au jeu des médias et exposer leur vie privée et leur intimité. Je me suis d’ailleurs intéressé aux stratégies de marketing politique qui cherchent à médiatiser la sphère privée, voire intime, du politicien dans mon essai Je vote moi non plus (Amérik Média, 2009).

Il y a toutefois lieu de se demander si cet effacement des frontières entre l’espace public et l’espace privé est dû à une curiosité de la population envers les politiciens ou à un désir d’exhibition de ces derniers. D’un point de vue de marketing politique, le politicien a tout avantage dans sa stratégie de communication à exposer sa vie privée.

Bien souvent, les citoyens préfèrent s’identifier à un politicien plutôt que d’adhérer à ses idées. Pour s’identifier à un politicien, la population a besoin de connaître en partie sa vie privée afin d’y trouver des similitudes et des intérêts communs.

Avec une bonne stratégie de communication politique, il est possible de prendre avantage de cette confusion qui existe entre l’espace public et l’espace privé. Ainsi, les événements heureux ou malheureux de la vie privée du politicien permettent d’afficher son humanité, de le présenter en tant que femme ou en tant qu’homme plutôt qu’uniquement en tant que politicien.

En montrant ses sentiments, le politicien démontre qu’il est comme tout le monde, ce qui favorise le processus d’identification par la population. Il se dégage de cette démarche une apparence de sincérité, ce qui permet au politicien de se construire une image positive.

En revanche, c’est la démocratie qui en souffre puisque cette personnification du politicien éclipse parfois les programmes et les idées politiques. Autrement dit, la médiatisation de la vie privée des politiciens peut créer une proximité avec le public, mais elle risque également de détourner l’attention des véritables enjeux politiques.

Qui plus est, ce n’est pas que la démocratie qui souffre de la personnification de la vie politique, c’est aussi, lorsque des événements malheureux se produisent dans sa vie privée, le politicien lui-même et sa famille. Les stratégies de marketing politique récentes ont ouvert des brèches entre la vie publique et la vie privée, rendant plus difficile l’appel au respect de cette dernière.



Source link

Hugo Dupuis

Dans un monde peint de nuances d'encre et d'imagination, je suis Hugo Dupuis, un Spécialiste du Blogging, en équilibre à la croisée de l'exploration et de l'expression. Avec les salles de l'Institut Catholique de Toulouse comme ma creuset créatif, j'ai forgé un chemin où les mots deviennent des fenêtres ouvertes sur des contrées indomptées. Du plateau géopolitique à la délicate tapisserie de la nature, de l'arène rugissante aux couloirs secrets du divertissement, mon clavier danse au rythme des histoires en attente d'être racontées. La transparence est mon étoile guide, illuminant chaque récit de la brillance de l'authenticité. Alors, entrez dans ce royaume d'encre et d'idées, alors que nous nous embarquons ensemble dans un voyage à travers le labyrinthe de la politique mondiale, la symphonie de l'environnement, le frisson du sport et l'énigme du showbiz.

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button