Éducation

Gaoual : « 8 écoles sont décoiffées et nous manquons 320 enseignants » (DPE) – guineematin.com


Boubacar Diallo, Directeur préfectorale de l’éducation de Gaoual

Le gouvernement de transition dit vouloir célébrer les différents lauréats  du pays demain, samedi 12 août 2023. Et, sauf changement de programme, ces jeunes élèves qui se sont illustrés pendant les examens nationaux, notamment au baccalauréat unique et au BEPC, vont avoir le privilège d’être reçus par le Président de la transition, le Colonel Mamadi Doumbouya, qui fait de l’éducation, une de ses priorités.

En prélude à cet événement national, un journaliste de Guineematin.com, a rencontré, le lundi 7 août 2023, Boubacar Diallo, le Directeur préfectoral de l’éducation de Gaoual. Avec lui, il a été question de la célébration des lauréats de Télimélé, Gaoual et Koundara, organisée le 5 août dernier, mais également des problèmes auxquels le secteur de l’éducation est confronté dans sa juridiction.

Mais avant, Boubacar Diallo qui a trouvé le secteur de  l’éducation au bas de l’échelle à sa prise de fonction, il y a deux ans, pousse un véritable ouf de soulagement.

« Sincèrement après la proclamation des résultats nationaux de cette année, mon équipe et moi, nous nous sentons fiers. Avec une prise de conscience généralisée, notre gladiateur, je veux parler de notre ministre Guillaume Hawing, les choses ont changé très positivement. Les résultats de cette année sont nettement meilleures à ceux de l’année dernière », a-t-il souligné.

Selon le DPE, ce su  ès enregistré cette année à Gaoual a fait réagir de nombreuses bonnes volontés. Le jeune Karamady a bénéficié d’une bourse de 80 millions de francs de la part d’un mécène et des lauréats des préfectures de Télimélé, Gaoual et Koundara ont été gratifiés le 5 août 2023

Et cette consécration a créé un véritable engouement chez les parents d’élèves. Mais cette joie quasi unanime ne cache pas les préoccupations des autorités préfectorales de l’éducation de Gaoual.

« Depuis que cette cérémonie de consécration a eu lieu, je suis interpelé de gauche à droite par les parents d’élèves qui sont pressés de la rentrée des classes. Cependant, nous avons un plaidoyer à faire auprès de nos autorités au plus haut niveau. Depuis cinq ans, par faute de professeur de mathématiques, nous avons fermé l’option sciences maths. Actuellement nous avons un besoin urgent de 12 professeurs de Mathématiques, 12 de physique et 12 de chimie. Soit un total de 36 professeurs pour le secondaire. Mais s’il faut tenir de l’ensemble de nos besoins pour au secondaire, le total est de 48 enseignants. Au primaire, pour qu’il y ait un maître une classe, nous avons un besoin de 272 enseignants. Soit un total de 320 enseignants. Mais le plus urgent pour nous, je l’ai dit plus haut, c’est d’abord les 36 professeurs de sciences exactes. Si nous les obtenons à l’ouverture, cela permettra de rouvrir l’option maths et de booster les résultats à tous les niveaux », a expliqué le DPE qui n’a pas oublié la situation de la filière franco-arabe.

« Actuellement, nous avons désigné un coordinateur du franco-arabe, basé à Touba. Et nous essayons de faire tout ce qui est de nos possibilités pour relever les défis à ce niveau. L’école franco-arabe est comme l’école de l’enseignement général. Le suivi doit être assuré et régulièrement », a promis M.Diallo.

Pour réussir à faire venir les enseignants, M. Diallo ne manque pas d’arguments et promet de meilleures conditions de vie et de travail à ces derniers.

« Nous avons saisi l’opportunité liée à la présence des autorités qui ont pris part à la cérémonie de consécration pour partager avec elles nos préoccupations. Nous avons bon espoir qu’elles ne tarderont pas de réagir pour apporter de bonnes solutions » a fait savoir le DPE.

S’adressant aux autorités compétentes à tous les niveaux, Boubacar Gaoual Diallo, rappelle que toutes les écoles de Gaoual, seules quelques-unes sont clôturées.

« Il n’y a que cinq écoles qui sont clôturées à Gaoual sur un total de 233 écoles élémentaires. Sur les 11 collèges, seuls trois sont clôturés et les trois lycées sont ont tous leurs clôtures. En plus de ce manque de clôture, il a huit écoles qui sont décoiffées et qui méritent d’être réparées ».

Pour garder les enseignants mutés à Gaoual, le patron de la DEP, rassure ces fonctionnaires du bon accueil et des belles dispositions qui leurs sont réservés.

« A Gaoual, nous sommes pauvres mais nous accueillons bien et nous ne sommes pas malheureux. Nous comptons dorloter les enseignants, les caresser et faire en sorte qu’ils ne pas de l’essentiel. Grâce que CNRD et au Colonel Mamadi Doumbouya, malgré l’état de la route, il est annoncé une voirie à la commune urbaine et l’ouverture du chantier de la route Gaoual-Boké, est annoncée imminente. Et comme vous le savez, Gaoual est couvert du réseau téléphonique, Gaoual dispose d’un réseau d’adduction d’eau, Gaoual a le courant et les logements sont gratuits pour le personnel enseignant. Voilà autant d’atouts qui attendent les enseignants mutés chez nous. Et rassurez-vous que tout sera mis à l’œuvre pour que les enseignants qui seront mutés ici soient dans des conditions acceptables de travail également », a promis le patron de la DPE, tout heureux d’accompagner avec la Directrice régionale de l’éducation de Boké, le génie de la République, Karamady Diallo, au rendez-vous des lauréats, prévu le samedi 12 août 2023 au Chapiteau de By Issa, au Palais du peuple, à Conakry.

Abdallah BALDE pour Guineematin.com

Tél. : 628 08 98 45



Source link

Elodie Dumas

Bonjour, je suis Elodie Dumas, une rédactrice d'articles en ligne qui dévoile le monde à travers ses mots. Ma formation à l'École Centrale de Nantes a façonné ma plume et éveillé ma passion pour l'écriture. Je parcours la toile avec des récits internationaux, explorant la culture, la société, et le monde du crime. Passionnée de sport et de voyages, j'explore aussi les coins les plus reculés. Mon engagement envers la transparence guide chacun de mes articles, apportant une authentique lumière à chaque sujet. Rejoignez-moi dans cette aventure où les mots peignent des images vives de cultures lointaines, de mystères criminels et d'horizons lointains.

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button