Rugby

Le club de football américain de Perpignan rêve de Gilbert-Brutus … – L’Indépendant


Les dirigeants des Grizzlys Catalans, l’équipe de foot US de Perpignan, accompagnés de Sébastien Ménard, l’adjoint au sport de la ville, ont visité les installations des stades Gilbert-Brutus et Aimé-Giral en fin de semaine dernière.

La visite officielle des responsables du club perpignanais de football américain dans les deux enceintes de la ville alimente les spéculations chez les supporters. Les Grizzlys Catalans envisagent-ils de jouer dans l’un de ces deux stades emblématiques ? C’est la question que tous les fans de football US se posent.

Difficile d’affirmer quoi que ce soit pour l’instant. De l’aveu des dirigeants des Grizzlys Catalans, la visite organisée ce vendredi 28 juillet 2023 ne serait qu’une première étape dans le processus de développement du club créé en 2012. Les Grizzlys évoluent désormais en championnat Nationale, l’élite de la discipline en France. Et c’est dans le stade du Parc des sports du Moulin-à-Vent que les joueurs font vivre jusqu’ici l’esprit de compétition du foot américain au plus haut niveau.

Les Mousquetaires de Paris évoluent au stade Jean Bouin, là où joue le Stade Français

La question reste donc en suspens : où les Grizzlys Catalans joueront-ils la saison prochaine ? Leur visite des deux stades phares de la ville laisse présager un possible changement, mais les dirigeants n’ont pas voulu donner plus de précisions pour le moment. Le chemin n’est pas simple. Mais Alexandre Marly, le vice-président des Grizzlys Catalans, n’écarte en tout cas pas ce projet. Il en rêve surtout. Et il n’est pas le seul. “En termes de calendrier, cela ne poserait en tout cas pas de problème de cohabiter avec un autre club puisque la Fédération française de football américain est souple. Et puis surtout, il ne s’agirait pas d’un cas isolé puisque le club de Paris, Les Mousquetaires, évolue en ligue européenne de football sur la pelouse du stade Jean Bouin, là où joue le Stade Français engagé en Top 14 de rugby“.

Sébastien Ménard, l’adjoint en charge du sport à la Ville, n’exclut pas non plus cette possibilité. Sans évoquer pour l’instant la durée d’une saison, l’organisation d’un match dans l’un des deux stades est en tout cas une piste à travailler. “Tout d’abord, comme les stades appartiennent à la Ville, on peut tout à fait décider de prêter les installations à un autre club de Perpignan. Les Grizzlys ont fait beaucoup d’efforts ces dernières années. Ils ont un potentiel de développement, ils attirent beaucoup de monde aux détections de jeunes. Je pense qu’un match de foot US à Brutus ou Aimé-Giral pourrait être une formidable opération de promotion et de communication pour le club”. À suivre. 



Source link

Theo Lefevre

Dans le vaste océan du cyberespace, je suis Théo Lefèvre, un Journaliste Web captivé par les histoires qui se tissent à travers les fils numériques. Mon parcours à l'Université Américaine de Paris a façonné ma plume, tandis que mes curiosités se dévoilent à travers la science et la technologie, le monde des affaires, et l'athlétisme. Porté par mon passé de passionné de sport et d'économie, chaque article que je compose est un reflet transparent de mon engagement envers l'authenticité. Joignez-vous à moi pour explorer les méandres de l'innovation scientifique, les intrications du monde des affaires et les défis du terrain d'athlétisme, tout en partageant un voyage honnête et stimulant à travers mes écrits.

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button