Technologie et Science

Une vie foisonnante et inattendue découverte dans des grottes sous … – Futura


À plus de deux kilomètres sous la surface de l’océan Pacifique, des biologistes ont découvert que de petits volcans sous-marins abritaient de la vie. Sous des conduits magmatiques réchauffant les eaux froides des abysses, des espèces animales ont bâti de véritables écosystèmes afin de pouvoir s’y développer.

Dans les tréfonds des océans, les biologistes marins font régulièrement d’étonnantes découvertes. Mais au cours des dernières semaines, une équipe internationale de scientifiques affiliésaffiliés au Schmidt Ocean Institute a pu observer des signes de vie à proximité d’une source volcanique sous-marine. Une véritable première, détaillée dans un communiqué paru le 8 août. À l’aide d’un petit robotrobot, les chercheurs ont ainsi fouillé le plancherplancher océanique de la dorsale est-Pacifique, qui s’étend tout au long de la côte ouest de l’Amérique.

Des conduits magmatiques, plusieurs centaines de mètres sous la surface

Au large du Panama, le navire océanographique RV Falkor fend les eaux de l’océan Pacifique. À son bord, des biologistes marins français, allemands, américains et autrichiens coordonnent les efforts du véhicule télécommandé SuBastian, capable de plonger à 4 500 mètres de profondeur. Ce dernier s’est affairé, pendant une trentaine de jours, à retourner les roches volcaniques de monts hydrothermaux. Situés sur les dorsales océaniques, à cheval entre deux plaques tectoniquesplaques tectoniques, ces conduits magmatiques découverts en 1977 évacuent la chaleurchaleur émise depuis les profondeurs de la croûte terrestre.

À ces profondeurs, la température de l’eau n’excède pas 2 °C. Le fluide froid s’engouffre dans le conduit et à la rencontre du magmamagma, chauffé à plus de 1 200 °C, il se réchauffe. La pressionpression provoque un effet similaire à celui d’un geyser, propulsant le fluide à l’extérieur du mont hydrothermal. La chaleur autour de ces sources avoisine alors les 25 °C. Au cours des 45 dernières années, les scientifiques ont disséqué sous toutes les coutures l’environnement autour de ces cheminéescheminées sous-marines. Mais c’est en creusant sous les conduits hydrothermaux que le robot SuBastian a détecté et photographié une véritable faunefaune sous les cheminées de la dorsale est-Pacifique.

Au cœur de la vie aquatique, 2 500 mètres sous la surface

Les eaux réchauffées autour des monts hydrothermaux attirent plusieurs variétés d’animaux : des vers, des escargots de mer ainsi que plusieurs types d’organismes microscopiques telles que des bactéries. L’une des espèces les plus représentées dans ces milieux est le ver tubicole géant. Long de plusieurs dizaines de centimètres, les vers tubicoles forment une véritable « communauté » sous le sol océanique, profitant des cheminées hydrothermales pour creuser de véritables tunnels. En quelques années, les vers peuvent ainsi s’enraciner et construire un véritable écosystème propice à leur développement. Les biologistes n’ont cependant pas réussi à déterminer si les larveslarves peuvent se déplacer dans les conduits.

La découverte du Schmidt Ocean Institute est la démonstration que la vie « trouve toujours un chemin », même à 2 500 mètres de profondeur. Rappelons que pour l’heure, seulement 5 % des océans ont été explorés… Nul doute que de nouvelles expéditions sous-marines nous en apprendront plus sur les espèces et les caractéristiques des écosystèmes, des centaines de mètres sous le niveau de la mer. 

Le nouveau numéro du Mag’ Futura « Comment le cosmos nous influence ? » est désormais disponible en kiosque :

Je trouve le Mag’ Futura en kiosque

Dans ce nouveau numéro, découvrez :

  • 1 dossier central :  « Comment le cosmos nous influence ? » ;
  • 1 dossier d’ouverture sur un enjeu environnemental : « Face à Gaïa – Montagnes, des sanctuaires sous pression » ;
  • Et bien d’autres formats pour mieux comprendre le monde et le préserver : L’animal du trimestre, Mécanique de la beauté, Où va la Tech ?, L’épiphanie cosmique, La science en BD…



Source link

Theo Lefevre

Dans le vaste océan du cyberespace, je suis Théo Lefèvre, un Journaliste Web captivé par les histoires qui se tissent à travers les fils numériques. Mon parcours à l'Université Américaine de Paris a façonné ma plume, tandis que mes curiosités se dévoilent à travers la science et la technologie, le monde des affaires, et l'athlétisme. Porté par mon passé de passionné de sport et d'économie, chaque article que je compose est un reflet transparent de mon engagement envers l'authenticité. Joignez-vous à moi pour explorer les méandres de l'innovation scientifique, les intrications du monde des affaires et les défis du terrain d'athlétisme, tout en partageant un voyage honnête et stimulant à travers mes écrits.

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button