Technologie et Science

Nuit des étoiles : risques, expertise, indices… que faire et ne pas … – Midi Libre


Alors que se déroule la 33e nuit des étoiles pour admirer les nombreuses étoiles filantes qui percent le ciel nocturne, certains pensent peut-être trouver des météorites… Mais quelques recommandations sont de rigueur….

Attention ! Qui dit nuit des étoiles filantes, ne dit pas forcément pluie de météorites. Une étoile filante est une poussière qui rentre dans l’atmosphère et se consume par frottement avec les couches supérieures de l’atmosphère et engendre un phénomène. 

Pour les étoiles filantes, on parle aussi de météores et si elles sont grosses de météorites. Cette “roche” extraterrestre est extrêmement rare à trouver.

Comment reconnaître une météorite

Voici quelques données qui peuvent aider dans la reconnaissance d’une météorite.

Déjà elle est censée posséder une surface noire. La fine pellicule correspond à une croûte qui prouve la fusion de l’objet au moment de passer l’atmosphère terrestre.

Si la pierre est fendue ou cassée, l’intérieur est un peu plus clair la plupart du temps. De plus le rocher présente des faces plates avec des arêtes qui ne sont pas tranchantes.  Et si l’intérieur est parsemé de petits points brillants il s’agit de métal et c’est bon signe si tous ces éléments sont réunis. 

Garder des données de la trouvaille

Il est très important de renseigner l’heure, la date et le lieu précis avec des coordonnées GPS (grâce à votre smartphone) et prendre des photos de l’objet. Cela permettra de retracer sa trajectoire, sa vitesse…

Ne pas toucher la météorite

Il est important de ne pas prendre une météorite à mains nues. Il est préférable de se munir d’aluminium ou de gant en latex pour ne pas l’altérer et la contaminer avec des bactéries présentes sur la peau. Et comme elle contient du fer, il ne faut surtout pas la mouiller pour la nettoyer. 

Elle ne présente pas de risques pour la santé hormis si la personne la trouve alors qu’elle vient tout juste de tomber du ciel. À ce moment-là elle peut brûler la peau car elle a une température qui avoisine les -30°C.

Attention, si elle vient juste de tomber, aux brûlures… de froid !

En effet (et contrairement à ce qu’on voit dans les films de SF), lorsqu’une météorite arrive au sol, elle est glacée (de l’ordre de -30°C) et met un certain temps pour revenir à température ambiante.

— Astropierre (@astropierre) February 16, 2023

Ne pas approcher un aimant

Pour éviter que l’objet ne perde toutes ses propriétés magnétiques il est vivement déconseillé d’approcher un aimant. “Pour ne pas effacer les informations magnétiques figées dans la matière”, comme l’explique le médiateur scientifique Pierre Henriquet surnommé AstroPierre.

Pourquoi pas d’aimant ?

Parce qu’au cours de sa formation (ou même de son voyage ensuite dans le Système solaire), ce bloc a pu enregistrer des informations magnétiques, figées dans la matière, et très importantes pour les scientifiques.

Passer un aimant dessus les efface.

— Astropierre (@astropierre) February 16, 2023

Déclarer la découverte pour une expertise

Pour vérifier qu’il s’agit bien d’une météorite, il est nécessaire de la faire expertiser. Il suffit pour cela de remplir une demande auprès du Muséum national d’histoire naturelle en complétant un formulaire en ligne. 

Attention aux “imposteurs”

Certaines roches peuvent faire penser à des météorites mais il n’en est rien. Comme la marcassite dont l’intérieur est formé de fibres radiales argentées ou encore les nodules ou concrétions d’oxydes ou aussi des scories métallurgiques.

Comment trouver une météorite

Le fruit du hasard peut vous mettre sur la bonne voie, mais autant rejoindre le programme Vigie-Ciel qui permet de se réunir pour mettre le maximum de chances de son côté. Les volontaires sont invités à participer à des recherches de météorites lorsque des chutes sont détectées par le réseau de caméras . La recherche se fait selon un protocole précis établi après une phase de test.

Devient-on propriétaire de la météorite si on la trouve ?

Une fois la météorite découverte, est-il possible de la garder et nous appartient-elle ? Aucune loi ne le précise. Cependant en 2014, un tribunal avait énoncé que celui qui découvrait une météorite devenait son propriétaire, car la météorite est un “produit tombé du ciel, un bien sans maître”.





Source link

Theo Lefevre

Dans le vaste océan du cyberespace, je suis Théo Lefèvre, un Journaliste Web captivé par les histoires qui se tissent à travers les fils numériques. Mon parcours à l'Université Américaine de Paris a façonné ma plume, tandis que mes curiosités se dévoilent à travers la science et la technologie, le monde des affaires, et l'athlétisme. Porté par mon passé de passionné de sport et d'économie, chaque article que je compose est un reflet transparent de mon engagement envers l'authenticité. Joignez-vous à moi pour explorer les méandres de l'innovation scientifique, les intrications du monde des affaires et les défis du terrain d'athlétisme, tout en partageant un voyage honnête et stimulant à travers mes écrits.

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button