Affaires

Part prédominante de l’Europe dans les échanges commerciaux marocains en 2022 – Hespress Français


Le commerce international du Maroc en 2022 révèle une prédominance évidente des transactions réalisées avec l’Europe, marquant une part considérable de 58,8% parmi l’ensemble des échanges de biens. Ces constats émanent du récent rapport sur le commerce extérieur du Maroc publié par l’Office des Changes.

Dans son rapport annuel sur le commerce extérieur du Maroc pour l’année 2022, l’Office des Changes fait savoir que les transactions commerciales du Royaume avec les autres pays pour l’année 2022 mettent en évidence une nette prévalence des échanges effectués avec le continent européen.

En effet, les flux commerciaux avec le continent européen révèlent une dynamique marquée par un impact plus important sur les importations (+86,4 MMDH) que sur les exportations (+55,5 MMDH), ce qui entraîne un creusement du solde commercial de 30,9 MMDH (-134,9 MMDH par rapport à -104 MMDH en 2021).

Au niveau des pays partenaires, l’Espagne a maintenu sa position dominante avec des échanges d’une valeur de 188,1 MMDH, suivie par la France (158,6 MMDH) et l’Italie (52,5 MMDH), tandis que la Turquie a enregistré des échanges de 49,1 MMDH. Parallèlement, les échanges commerciaux avec l’Asie ont conduit à un creusement du déficit commercial par rapport à l’année précédente, passant de -84,3 MMDH à -133,2 MMDH en 2022.

En ce qui concerne les échanges avec l’Amérique, le déficit commercial s’est intensifié atteignant -58 MMDH contre -22,8 MMDH en 2021, soit un creusement de 35,2 MMDH. Cette accentuation est principalement due à l’augmentation des importations en provenance des États-Unis (+21,1 Mds DH contre +7 Mds DH en 2021).

Toutefois, malgré les défis mondiaux, la balance commerciale du Maroc avec l’Afrique a consolidé une performance solide, enregistrant un excédent commercial de +13,3 MMDH contre +6,3 MMDH un an auparavant.

Quant aux importations relevant des Accords de libre-échange, celles-ci ont enregistré une progression notable de 20,9% en 2022, soit une augmentation de 35,9 MMDH. En revanche, leur contribution dans les importations totales continue de décroître passant de 32,5% en 2021 à 28,2% en 2022.

Ces importations demeurent largement dominées par les acquisitions effectuées dans le cadre de l’Accord avec l’Union européenne représentant une part significative de 66,6%. En termes de valeur, elles se chiffrent à 138,4 MMDH, par rapport à 120,3 MMDH.

Par pays signataires de ces accords, cette augmentation est particulièrement marquée au niveau des importations en provenance d’Espagne (+5,3 MMDH), d’Italie (+2,3 MMDH) et de France (+2,2 MMDH). D’autre part, l’analyse par groupe de produits fait ressortir que cette croissance est expliquée par la hausse simultanée des importations de demi-produits (+5,7 MMDH) et des achats de produits alimentaires (+5,5 MMDH).

De manière similaire, les importations en vertu de l’Accord avec les États-Unis ont augmenté de 11,9 MMDH pour atteindre un total de 31,5 MMDH, principalement en raison des produits énergétiques (21,8 MMDH), suivis des produits alimentaires (5,8 MMDH). Les importations relevant de l’Accord de libre-échange avec la Turquie ont, quant à elles, augmenté de 4,6 MMDH, reflétant une croissance similaire à celle enregistrée en 2021 (+4,2 MMDH).

De manière plus modérée, cette tendance concerne également les importations bénéficiant du régime préférentiel prévu par l’Accord d’Agadir, qui se sont élevées à 8,3 MMDH en 2022, contre 7,2 MMDH l’année précédente. Cependant, les marchandises originaires de la zone de libre-échange établie avec les pays de l’AELE ont maintenu leur stabilité en 2022 (2,4 MMDH), après une légère baisse observée en 2021 (-103 MDH).



Source link

Theo Lefevre

Dans le vaste océan du cyberespace, je suis Théo Lefèvre, un Journaliste Web captivé par les histoires qui se tissent à travers les fils numériques. Mon parcours à l'Université Américaine de Paris a façonné ma plume, tandis que mes curiosités se dévoilent à travers la science et la technologie, le monde des affaires, et l'athlétisme. Porté par mon passé de passionné de sport et d'économie, chaque article que je compose est un reflet transparent de mon engagement envers l'authenticité. Joignez-vous à moi pour explorer les méandres de l'innovation scientifique, les intrications du monde des affaires et les défis du terrain d'athlétisme, tout en partageant un voyage honnête et stimulant à travers mes écrits.

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button