Économie

« Tous les territoires ont droit au football : il faut sauver le CS Sedan … – Le Journal du dimanche


Sedan est l’une de ces communes de France qui incarne le mieux à la fois les défis et la force de nos territoires. Face à la désindustrialisation rampante, au désengagement de l’État, à la mondialisation qui nourrit les inégalités, les Sedanais et plus largement les Ardennais, restent attachés à leur région, à leur histoire, à leurs valeurs, et croient fermement à un avenir meilleur. L’un des socles de cette mobilisation est un club de football, le CS Sedan Ardennes, dont l’identité ouvrière des origines n’a jamais été perdue depuis sa création au lendemain de la Grande Guerre, en 1919. C’est un club historique, populaire, ancré solidement dans ce territoire qui a fait face de si nombreuses fois à l’adversité ; un club qui a connu son heure de gloire avec deux titres de Coupe de France et plus encore de belles finales ; un club qui continue aujourd’hui de fédérer toute une population et qui assure un lien social et culturel incomparable.

Et voilà qu’à Paris, au beau milieu du mois d’août alors que beaucoup se ressourcent au vert, le baiser de la mort est donné au club. Le CS Sedan Ardennes doit disparaître, adieu les trophées, adieu la fierté locale, adieu les espoirs de gloire retrouvée mais aussi adieu aux dizaines de collaborateurs du club. Telle est la sentence lapidaire prononcée par le Comité exécutif de la Fédération Française de Football (FFF). Mais pourquoi ? La question est aussi simple, pourquoi cet acharnement à faire disparaître ce qui relève aussi de la cohésion et de l’animation de tout un territoire ?

La suite après cette publicité

Après tout, le 31 juillet dernier, le Comité national olympique et sportif français (CNOSF), autrement dit un comité indépendant composé des sages du monde du sport a donné un avis favorable au projet de reprise du club. Et pour cause. En à peine 3 semaines, nous avons mis en place, grâce à l’engagement massif de tous les acteurs du territoire, publics comme privés, un nouveau pacte de développement économique et social pour le club. En à peine 3 semaines, nous avons obtenu toutes les garanties financières grâce à l’investissement d’un nouveau groupe de repreneurs. En à peine 3 semaines, 90 000 euros de promesses de dons ont été réunies par les supporters du club. Du jamais vu dans l’histoire du football français, souvent bien plus proche d’investisseurs étrangers que de ses acteurs économiques locaux. Un exploit, donc, qui a permis au conciliateur de constater que la dette était éteinte, les fonds propres de nouveau positifs et le budget même de l’exercice 2023/2024 bénéficiaire. 

La suite après cette publicité

Classé 7ème de National 1 cette saison, le club réunit désormais les conditions sportives et financières requises pour continuer à évoluer en championnat, pour continuer à vivre ! A cela s’ajoute que sa réintégration en National 1 ne porterait préjudice à aucun club et n’entraînerait aucune difficulté réglementaire, car il reste une place à prendre dans ce championnat. 

Nous ne pouvons accepter de regarder passivement la mort programmée et incompréhensible d’un club mythique, condamné depuis Paris pour des raison obscures qui auront pour conséquence immédiate, sa liquidation judiciaire. Cette décision inique laisserait non seulement un goût plus qu’amer à tous les Sedanais et aux fans de football en général, mais elle entraînerait aussi des conséquences économiques désastreuses pour un territoire qui a déjà beaucoup souffert et souffre encore de son éloignement.

La suite après cette publicité

La suite après cette publicité

C’est pourquoi, nous demandons solennellement au président de la République, au Gouvernement et à la ministre des Sports de bien vouloir procéder au réexamen urgent de la situation afin que le comité exécutif de la FFF soit invité à reconsidérer, sérieusement, son avis. Le football est un sport qui fédère et passionne, pratiqué par des millions de Français partout dans les territoires, pas seulement dans les grandes métropoles qui attirent les milliards et aspirent à rayonner aux quatre coins du monde. Nos territoires ne méritent pas d’être abandonnés de la sorte, ce serait le symbole tragique d’un échec qui irait bien au-delà du football. L’idéal de sport populaire ne doit pas rester un vœu pieu pour nos responsables politiques et le football reste aujourd’hui, sans nul doute, ce qui l’incarne le mieux. Le CS Sedan Ardennes et le territoire des Ardennes ont aussi le droit au respect et à la considération !



Source link

Theo Lefevre

Dans le vaste océan du cyberespace, je suis Théo Lefèvre, un Journaliste Web captivé par les histoires qui se tissent à travers les fils numériques. Mon parcours à l'Université Américaine de Paris a façonné ma plume, tandis que mes curiosités se dévoilent à travers la science et la technologie, le monde des affaires, et l'athlétisme. Porté par mon passé de passionné de sport et d'économie, chaque article que je compose est un reflet transparent de mon engagement envers l'authenticité. Joignez-vous à moi pour explorer les méandres de l'innovation scientifique, les intrications du monde des affaires et les défis du terrain d'athlétisme, tout en partageant un voyage honnête et stimulant à travers mes écrits.

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button