Affaires

Entretien Exclusif : SeekMake, leader dans l’industrie de la … – Entreprises Magazine


Adel Ayari, développeur de logiciels passionné par l’innovation et la technologie fonde en 2018, la startup SeekMake, aujourd’hui, leader dans l’industrie de la fabrication digitale. Entreprises Magazine s’est entretenu avec Adel Ayari, fondateur et CEO, et Sophia Tnani, Business Developer pour en savoir plus sur le parcours de cette startup, première en son genre en Tunisie.

Quels sont les services que vous proposez ?

Il s’agit d’une plateforme de fabrication digitale qui propose une commercialisation rapide, simple et plus sûre pour permettre aux utilisateurs de concrétiser leurs idées, projets et prototypes et avoir des devis et des analyses techniques rapides. Plus précisément, la startup permet de mettre en relation les industriels aux utilisateurs finaux afin de rendre le processus de fabrication plus facile, moins cher, plus rapide et plus propre des pièces en quelques jours. SeekMake offre les meilleures options de fabrication, y compris l’usinage CNC, la fabrication de tôles, l’impression 3D, la découpe laser et la gravure et propose une large gamme de matériaux assurant la résistance, la durabilité et le coût.

A l’occasion de vos 5 ans, pouvez-vous revenir sur les grandes lignes de votre parcours ?

Aujourd’hui nous totalisons plus de 10 000 utilisateurs et fabricants en Tunisie et dans le monde, (fabricants dans les industries du métal, du travail du bois, de la plasturgie et de l’impression 3D), plus de 30 000 prototypes et pièces vendues, plus de 72 partenaires de fabrication, avec un réseau de fabricants présents dans plus de 40 pays.

Il y a 8 mois, notre équipe était composée de 4 personnes et nous avons atteint à ce jour plus de 30 employés. Par ailleurs, nous souhaitons toujours nous agrandir et sommes en train de recruter.

SeekMake fait partie de la première génération des startups labellisées, nous avons obtenu le label en 2019, par la suite nous avons rejoint The Dot en 2021, où nous avons nos locaux. Il s’agit d’un partenaire important pour nous, qui nous a accompagné et soutenu au fil des ans, notamment lors de notre levée de fonds. Je tiens par ailleurs à adresser mes remerciements à Zeineb Messaoud, directrice de The Dot.

Autre fait important, l’an dernier nous avons eu l’honneur de figurer dans le top 5 mondial « Distributed Manufacturing » de Startup Insights. Nous avons été sélectionnés parmi 567 autres startups dans le monde.

Récemment nous avons lancé la deuxième version de notre plateforme, sur laquelle nous travaillons depuis plus de 2 ans.

Vous venez également de lever de nouveaux fonds. Pouvez-vous nous en dire plus à ce sujet ?

Après un long processus d’un an nous avons pu obtenir un deal de 500 000 euros, divisés en 3 parties. Cette levée de fonds a été réalisée cette année auprès de Lafayette Group, un des plus grands private equity en Europe, qui possède les plus grandes entreprises européennes de fabrication. Bien que la somme soit modeste, c’est une extrême fierté pour nous, d’autant plus que c’est la première fois que cet investisseur investit dans une startup ou entreprise tunisienne voire même étrangère.

Cette somme nous permettra de continuer à nous étendre à l’étranger. Nous comptons déjà quelques clients en Tunisie, aux Etats-Unis, et en Australie. Aujourd’hui nous souhaitons nous concentrer sur de nouveaux marchés, notamment la France et l’Allemagne avec des clients majeurs et partenaires.

Par ailleurs, nous venons d’ouvrir une nouvelle filiale en Estonie.

Avez-vous conclu des partenariats avec entreprises, startups ou organisations ?

Oui, nous avons travaillé avec plusieurs organisations lors de la pandémie de COVID, pour laquelle nous avons fourni plus de 50 000 visières. Ensuite, nous avons travaillé avec plusieurs start-ups tunisiennes pour les aider à concrétiser leurs prototypes et leurs produits, notamment Kumulus et Expensya. En 2021, nous avons également collaboré avec TELNET et Polymath company, et contribué aux étapes de prototypage du premier satellite tunisien.

Nous travaillons actuellement avec d’autres startups tunisiennes et internationales pour fabriquer leurs prototypes, et nous venons de signer un partenariat avec Designers Junior Entreprise pour lancer la première place de marché de modèles 3D opérant mondialement depuis la Tunisie, nommée cybermake.co.

 

 

 



Source link

Theo Lefevre

Dans le vaste océan du cyberespace, je suis Théo Lefèvre, un Journaliste Web captivé par les histoires qui se tissent à travers les fils numériques. Mon parcours à l'Université Américaine de Paris a façonné ma plume, tandis que mes curiosités se dévoilent à travers la science et la technologie, le monde des affaires, et l'athlétisme. Porté par mon passé de passionné de sport et d'économie, chaque article que je compose est un reflet transparent de mon engagement envers l'authenticité. Joignez-vous à moi pour explorer les méandres de l'innovation scientifique, les intrications du monde des affaires et les défis du terrain d'athlétisme, tout en partageant un voyage honnête et stimulant à travers mes écrits.

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button