Actualités internationales

NCSM Donnacona : un Brossardois aux commandes! – Le Courrier du Sud


Toutes les compétences sont utilisées au sein du NCSM Donnacona. (Photo gracieuseté)

Le 15 juin dernier, le capitaine de frégate Louis-Philippe Trudel, de Brossard, s’est vu confier le commandement du NCSM Donnacona, l’une des plus grandes unités de Réserve navale au Canada, lors d’une cérémonie officielle. Pas trop mal pour un homme qui s’était aventuré il y a 17 ans au sein de la Réserve navale canadienne en tant qu’élève officier, «juste pour voir». 

Basée rue Saint-Jacques à Montréal, l’unité bilingue NCSM Donnacona joue un rôle essentiel au sein de la Réserve navale, contribuant au soutien de la Marine canadienne en mettant à disposition un personnel formé et prêt à répondre aux objectifs de défense nationale en temps de paix, de crises et de conflits. Près de 320 individus œuvrent au sein de cette entité.

Il y a 17 ans, Louis-Philippe Trudel a fait son entrée au sein de la Réserve navale canadienne en tant qu’élève officier, «juste pour voir». Il est aujourd’hui capitaine de frégate. (Photo gracieuseté)

Le capitaine de frégate souligne que la mission du NCSM Donnacona va au-delà de la simple formation de marins. «On forme des citoyens à devenir des marins opérationnels et des citoyens engagés», indique le capitaine de frégate.

Dans cette optique, il note que 20% des réservistes proviennent de la région de Longueuil et de Brossard, démontrant un engagement local significatif. La moyenne d’âge des réservistes se situe entre 24 et 25 ans. Les femmes composent le tiers des effectifs.

«Nous offrons des conditions d’emplois très intéressantes. On paie les études universitaires en plus de garantir quatre mois de travail durant l’année», continue le capitaine Trudel. 

Ces avantages s’accompagnent de perspectives d’aventures internationales, illustrant l’envergure des opportunités offertes.

Développement des compétences
Au cœur des activités du NCSM Donnacona, l’accent est mis sur le développement de compétences polyvalentes et transversales. Par exemple, des opérateurs de radar assurent la protection de réseaux informatiques tandis qu’une femme médecin s’investit en tant que plongeuse. Les débouchés disponibles au sein de cette unité sont variés.

Plus d’une cinquantaine de réservistes du NCSM Donnacona ont secouru les sinistrés des inondations de Saint-Jean-sur-Richelieu en 2019. (Photo gracieuseté)

Près d’un quart de la compagnie choisit de s’engager à long terme auprès de la Marine, contribuant ainsi aux intérêts nationaux, aussi bien sur le territoire canadien qu’à l’étranger. Pour les membres qui ne sont pas en déploiement, des entraînements sont organisés pour maintenir et perfectionner leurs compétences.

Implications
Le capitaine Trudel souligne l’engagement de nombreux réservistes dans des actions humanitaires et de secours en cas de catastrophes, citant notamment leur contribution lors des inondations à Saint-Jean-sur-Richelieu ou encore dans les Centres d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD) pendant la pandémie de COVID-19.

Un exemple récent qui suscite une fierté particulière est la participation d’une trentaine de réservistes à la lutte contre les incendies de forêt au Québec cet été.

Rôle du Canada
Dans le cadre des enjeux internationaux, certains spécialistes estiment que le rôle de la marine canadienne demeure limité. Cependant, le capitaine de frégate Trudel, qualifié pour diriger un patrouilleur démineur de 55 mètres doté d’un équipage de 46 personnes, met en lumière l’importance des alliances stratégiques. 

«Le Canada apporte son expertise en matière de déminage et partage un système de communication secret avec les États-Unis, ce qui lui permet de réagir rapidement et efficacement lorsque son assistance est sollicitée», indique-t-il.
Cependant, le capitaine Trudel ne cache pas les défis auxquels la Réserve navale fait face, évoquant une insuffisance d’effectifs d’environ 16%, entravant la capacité à remplir pleinement les missions assignées.

Le capitaine de frégate Louis-Philippe Trudel. (Photo gracieuseté)

Malgré qu’il ait la liberté de quitter cette voie à tout moment, le capitaine Trudel insiste sur une chose : «Je suis réserviste. Je peux quitter demain matin si je veux. Mais je me lève chaque matin avec le désir de servir mon pays», lance l’époux de la conseillère municipale de Brossard Sophie Allard. 





Source link

Elodie Dumas

Bonjour, je suis Elodie Dumas, une rédactrice d'articles en ligne qui dévoile le monde à travers ses mots. Ma formation à l'École Centrale de Nantes a façonné ma plume et éveillé ma passion pour l'écriture. Je parcours la toile avec des récits internationaux, explorant la culture, la société, et le monde du crime. Passionnée de sport et de voyages, j'explore aussi les coins les plus reculés. Mon engagement envers la transparence guide chacun de mes articles, apportant une authentique lumière à chaque sujet. Rejoignez-moi dans cette aventure où les mots peignent des images vives de cultures lointaines, de mystères criminels et d'horizons lointains.

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button