Tennis

Tennis: Roddick se moque des amateurs qui pensent pouvoir … – RMC Sport


Andy Roddick s’est gentiment moqué des joueurs amateurs de tennis qui, selon un sondage américain, sont 71% à penser pouvoir marquer un jeu contre un joueur professionnel. “C’est complètement dingue”, a jugé l’ancien numéro un mondial sur la chaîne TC Live.

C’est la question que s’est déjà posé n’importe quel joueur de tennis amateur : est-il possible de marquer un jeu contre un joueur professionnel ? D’après un sondage américain, 71% des amateurs pensent que oui. Cela grimpe même à 82% chez les 18-24 ans et c’est encore oui pour 47% des joueurs âgés de 55 ans ou plus.

“C’est fou. Si j’avais autant de confiance dans mon tennis que ces gens qui ont répondu au sondage, j’aurais gagné Wimbledon 17 fois, minimum, a ironisé Andy Roddick, ancien numéro un mondial, sur la chaîne TC Live. C’est complètement dingue, il n’y a aucune chance.”

“Si vous êtes un amateur, vous ne pouvez pas gagner un jeu contre Novak Djokovic. Arrêtez. Même moi, qui ai gagné 32 tournois sur le circuit, à 40 ans, je ne peux pas gagner un jeu contre Novak Djokovic, assure l’Américain, vainqueur de l’US Open et finaliste de Wimbledon. Si je ne peux pas, vous ne pouvez pas non plus.”

Roddick a déjà battu un amateur avec une poêle à frire

Roddick est catégorique : les pros peuvent lâcher un point de temps en temps, pas davantage. “On peut faire une double faute, peut-être. Mais un jeu ? C’est quatre points, dans un temps assez réduit. Ce n’est pas pareil qu’un point. Ca n’a rien à voir. Probablement que certains amateurs servent fort, on peut rater un retour. Vous pouvez gagner un jeu contre moi, parce que je suis nul au retour. Mais si je jouais au niveau amateur, je pourrai jouer des décennies sans perdre mon service.”

Présente sur le plateau, Andrea Petkovic, ancienne 9e joueuse mondiale du circuit féminin, abonde : “J’aime jouer avec des amateurs, on échange des balles, ils pensent que c’est facile, qu’ils peuvent jouer avec un pro. Mais quand on commence à compter les points, je ne leur en donne pas un seul. (…) J’aime mettre les gens à leur place. Je ne laisse pas un seul point à ces gens.”

Andy Roddick raconte avec humour la fois où il y a presque vingt ans, il avait affronté un amateur avec une poêle à frire à la place de sa raquette. Il avait quand même gagné. De quoi le rendre fou quand des quinquagénaires pensent pouvoir prendre un jeu contre des joueurs pros. “Des joueurs de plus de 55 ans ? J’ai 40 ans, j’ai été numéro un mondial et je ne peux pas gagner un jeu (contre un pro), il n’y a aucune chance qu’un amateur le fasse.”

Top Articles



Source link

Elodie Dumas

Bonjour, je suis Elodie Dumas, une rédactrice d'articles en ligne qui dévoile le monde à travers ses mots. Ma formation à l'École Centrale de Nantes a façonné ma plume et éveillé ma passion pour l'écriture. Je parcours la toile avec des récits internationaux, explorant la culture, la société, et le monde du crime. Passionnée de sport et de voyages, j'explore aussi les coins les plus reculés. Mon engagement envers la transparence guide chacun de mes articles, apportant une authentique lumière à chaque sujet. Rejoignez-moi dans cette aventure où les mots peignent des images vives de cultures lointaines, de mystères criminels et d'horizons lointains.

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button