Économie

Après la marie-jeanne, la Thaïlande expérimente l’opium et les … – lepetitjournal.com


Le cabinet thaïlandais, qui rassemble les principaux ministres du gouvernement sortant, a approuvé la semaine dernière un projet de décret visant à autoriser dans une zone bien déterminée la culture expérimentale d’opium et de champignons hallucinogènes à des fins médicinales.

Selon le journal The Nation, qui cite la porte-parole adjointe du gouvernement, Trisulee Trisaranakul, la proposition a été soumise par le ministère de la Justice après avoir été examinée par le Conseil d’État.

Ce projet pilote est également appuyé par le ministère de l’Enseignement supérieur, des Sciences, de la Recherche et de l’Innovation, par le ministère de l’Intérieur, par le Conseil national de développement économique et social (NESDC) et par la police thaïlandaise.

Lorsqu’il entrera en vigueur après sa publication à la Gazette Royale, le journal officiel thaïlandais, le décret autorisera la culture de l’opium exclusivement dans l’enceinte de l’International Narcotics Control College qui se trouve à Chiang Saen, dans la province de Chiang Rai, près du fameux Triangle d’Or. Ce centre de recherche sur les stupéfiants est géré par le Bureau de la Commission de contrôle des narcotiques.

Le décret permettra ensuite à l’Organisation pharmaceutique gouvernementale d’extraire la morphine de l’opium depuis ses laboratoires de Bangkok et de Pathum Thani.

Toujours selon la porte-parole, le décret autorisera également la culture de champignons hallucinogènes dans les universités et autres établissements éducatifs de quatre régions du pays ayant la capacité de fabriquer à titre expérimental des antidépresseurs à partir des extraits.

Ce décret a pour objectif de rendre la Thaïlande moins dépendante de l’importation de morphine et d’antidépresseurs.

Entre 2018 et 2020, la Thaïlande a importé pour 400 millions de bahts de morphine, selon Trisulee Trisaranakul.

Les champignons magiques, qui contiennent deux substances clés pour la production d’antidépresseurs, sont classés comme stupéfiants en Thaïlande, ce qui empêchait jusqu’ici la recherche sur leurs propriétés médicinales et le développement de médicaments tranquillisants.

La Thaïlande était devenue en 2018 le premier pays d’Asie du Sud-Est à légaliser le cannabis à des fins médicales, avant de dépénaliser entièrement son utilisation en juin 2022.



Source link

Theo Lefevre

Dans le vaste océan du cyberespace, je suis Théo Lefèvre, un Journaliste Web captivé par les histoires qui se tissent à travers les fils numériques. Mon parcours à l'Université Américaine de Paris a façonné ma plume, tandis que mes curiosités se dévoilent à travers la science et la technologie, le monde des affaires, et l'athlétisme. Porté par mon passé de passionné de sport et d'économie, chaque article que je compose est un reflet transparent de mon engagement envers l'authenticité. Joignez-vous à moi pour explorer les méandres de l'innovation scientifique, les intrications du monde des affaires et les défis du terrain d'athlétisme, tout en partageant un voyage honnête et stimulant à travers mes écrits.

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button