Environnement

Var : l’équipe d’un restaurant pose en photo avec un requin protégé … – Actu Orange


Le cliché passe mal. Un restaurant situé sur l’Île du Levant a publié sur ses réseaux sociaux une photographie de son équipe, avec un requin mort. Sauf que voilà, l’espèce en question, un Mako, est considérée en “danger d’extinction” par l’UICN.

L’affaire débute par une simple publication sur les réseaux sociaux. Sur Instagram, trois membres de l’équipe du restaurant Le Gambaro, situé sur l’Île du Levant sur la commune de Hyères (Var), posent fièrement avec un requin mort, rapporte Le Parisien. Relayé par le journaliste Hugo Clément, le post suscite alors une vague d’indignation de la part des internautes, scandalisés par la publication du restaurant. Car voilà, comme le révèle l’ONG Sea Shepherd, auteure d’une plainte à l’encontre de l’établissement, “l’instrument de cette macabre mise en scène : un requin juvénile ensanglanté appartenant à une espèce menacée d’extinction“.

une pêche accidentelle” selon le restaurant

Très vite, le post publié par Le Gambaro est supprimé. La direction du restaurant, qui vante une “pêche locale et raisonnée“, revient sur les conditions dans lesquelles le requin a été pêché pour se justifier. “Si une erreur a été commise, il sera détruit et dans le cas contraire, il sera détruit car la date ne nous permettra pas de le vendre. Pour rappel, c’est une pêche accidentelle et le poisson a été découvert mort dans les filets“. L’établissement précise aussi que le squale va faire l’objet d’analyses, tout en rappelant avoir fait “les choses en bonne et due forme” en “signalant le poisson au parc national de Port Cros“.

Malgré ses justifications, la colère des internautes scandalisés par le cliché ne redescend pas. Selon Hugo Clément, ce n’est d’ailleurs “pas la première fois que le responsable du restaurant diffuse une photo de lui avec un requin Mako(l’autre nom donné à cette espèce, ndlr)“.

Classé selon la liste rouge de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) en “danger d’extinction” au niveau mondial et “en danger critique” en Méditerranée, le Mako est aussi protégé dans la plupart des conventions européennes à l’instar de celle de Barcelone sur la biodiversité de la Méditerranée. Dans les faits, l’espèce fait l’objet d’une interdiction de “la capture, la détention, la mise à mort, le commerce, le transport et l’exploitation à des fins commerciales“, dans tous les États signataires, dont la France fait partie.

publié le 14 août à 07h10, Kévin Comby, 6Médias



Source link

Hugo Dupuis

Dans un monde peint de nuances d'encre et d'imagination, je suis Hugo Dupuis, un Spécialiste du Blogging, en équilibre à la croisée de l'exploration et de l'expression. Avec les salles de l'Institut Catholique de Toulouse comme ma creuset créatif, j'ai forgé un chemin où les mots deviennent des fenêtres ouvertes sur des contrées indomptées. Du plateau géopolitique à la délicate tapisserie de la nature, de l'arène rugissante aux couloirs secrets du divertissement, mon clavier danse au rythme des histoires en attente d'être racontées. La transparence est mon étoile guide, illuminant chaque récit de la brillance de l'authenticité. Alors, entrez dans ce royaume d'encre et d'idées, alors que nous nous embarquons ensemble dans un voyage à travers le labyrinthe de la politique mondiale, la symphonie de l'environnement, le frisson du sport et l'énigme du showbiz.

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button