Rugby

Guide du néo-Toulousain vol 2 : Cirque, culture sourde et Samu, ces … – Mediacités


On aurait pu vous raconter comment Toulouse est devenue l’une des capitales mondiales de l’aéronautique ou pourquoi le ballon ovale éclipse le ballon rond sur les bords de la Garonne. Mais pour ce deuxième tome de notre guide du néo‐Toulousain et de la néo‐Toulousaine, on a préféré vous faire découvrir d’autres spécificités moins connues qui font rayonner la Ville Rose au‐delà de ses frontières.
1/ Une ville de cirque 
Malgré la baisse des subventions et la fermeture de plusieurs lieux emblématiques ces dernières années, Toulouse est réputée pour sa vie culturelle et associative dense. La jonglerie et la voltige y tiennent une place particulière. Près du métro Argoulets, le Lido est l’une des trois seules écoles françaises à délivrer un diplôme national professionnel pour les artistes de cirque. Ce centre municipal des arts du cirque forme chaque année 12 artistes, dont deux tiers d’étrangers. À une station de métro de là, on trouve à Balma un lieu de création, de résidence et de diffusion pour le cirque, la Grainerie. Toulouse et ses environs abritent surtout un vivier incomparable de compagnies dans cette discipline (une centaine répertoriée en Haute‐Garonne). Avec 29 écoles ou ateliers de cirque pour la pratique amateur à l’échelle de la métropole, dont 17 rien qu’à Toulouse, la Ville rose a le cirque chevillé au corps.

« C’est la seule ville à avoir cette diversité de lieux institutionnels, souligne Serge Borras, le directeur de la Grainerie. Elle dispose aussi de lieux alternatifs, comme le squat La Virgule, un centre d’hébergement provisoire pour les artistes itinérants de passage, ou le Circographe, un lieu associatif de création, pratique et diffusion artistiques établi depuis peu dans les anciens locaux de la Maison peinture. À l’université, il y a une enseignante doctorante en arts du cirque, et un laboratoire de Paul Sabatier travaille sur …

Nous vous offrons l’accès à cet article

Profitez de deux jours pour lire cet article et parcourir tous nos autres contenus :

En renseignant votre adresse e‑mail, vous acceptez nos conditions générales d’utilisation.
Mediacités s’engage à ne pas céder votre adresse e‑mail à des tiers. En cas d’échec, écrivez à contact@mediacites.fr

  • Accédez aux 4 éditions de Mediacités gratuitement (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse) pendant 48 heures
  • Découvrez un média 100% indépendant et sans aucune publicité

Notre survie dépend de vous

Un journalisme local indépendant, sans publicité, avec chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs : voilà ce que vous propose Mediacités. En vous abonnant aujourd’hui, vous pouvez faire la différence.
Je m’abonne

  • Accès aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • Résiliation facile à tout moment



Source link

Theo Lefevre

Dans le vaste océan du cyberespace, je suis Théo Lefèvre, un Journaliste Web captivé par les histoires qui se tissent à travers les fils numériques. Mon parcours à l'Université Américaine de Paris a façonné ma plume, tandis que mes curiosités se dévoilent à travers la science et la technologie, le monde des affaires, et l'athlétisme. Porté par mon passé de passionné de sport et d'économie, chaque article que je compose est un reflet transparent de mon engagement envers l'authenticité. Joignez-vous à moi pour explorer les méandres de l'innovation scientifique, les intrications du monde des affaires et les défis du terrain d'athlétisme, tout en partageant un voyage honnête et stimulant à travers mes écrits.

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button