Économie

Granités : maux de tête, hypoglycémie… une étude déconseille fortement la consommation des boissons glacées – LaDepeche.fr


l’essentiel
Deux agences publiques britanniques déconseillent la consommation de granités pour les enfants de moins de quatre ans. Celles-ci expliquent que la consommation de glycérine peut s’avérer dangereuse pour la santé. 

“Ne convient pas aux enfants de moins de 4 ans”. Les experts de la Food Standards Agency (FSA) et la Food Standards Scotland (FSS) –  les agences britannique et écossaise des normes alimentaires – sont catégoriques : la consommation de granités n’est pas recommandée pour les enfants en bas âge.

Dans une étude récente, publiée le 10 août dernier, les chercheurs alertent entre autres sur la présence de glycérine dans ces boissons très prisées par les vacanciers. Cette substance est utilisée pour permettre au liquide de ne pas totalement geler. Si cette substance est insérée en petite quantité dans les granités, elle peut s’avérer particulièrement néfaste pour la santé. 

La Food Standards Agency a en ce sens mis à jour ses directives et l’évaluation de risques, en indiquant qu’en consommant plusieurs verres de granités, les enfants de moins de 4 ans peuvent être amenés à souffrir de maux de tête, et susciter des cas d’hypoglycémie sévères : “À des niveaux d’exposition très élevés (à la glycérine, ndlr) – généralement lorsque plusieurs de ces produits sont consommés par un enfant dans un court laps de temps – l’intoxication au glycérol peut provoquer un état de choc, une hypoglycémie et une perte de conscience”, indique ainsi l’organisme. 

Des hospitalisations

La structure fait entre autres référence à deux cas particulièrement frappants qui ont été observés ces dernières années en Écosse, en 2021 et en 2022. Deux enfants avaient dû être hospitalisés après avoir consommé plusieurs boissons glacées. “Les symptômes de l’intoxication à la glycérine sont généralement légers, mais il est important que les parents soient conscients des risques”, ponctue pour sa part un responsable des additifs à la FSA.

Les deux agences recommandent par ailleurs aux professionnels du secteur d’ajouter la quantité minimale de glycérine à leurs produits : “Nous sommes reconnaissants envers ceux qui ont déjà pris des mesures […] et envers ceux qui nous ont appris qu’ils le feraient sous peu”, ponctue la FSA.



Source link

Theo Lefevre

Dans le vaste océan du cyberespace, je suis Théo Lefèvre, un Journaliste Web captivé par les histoires qui se tissent à travers les fils numériques. Mon parcours à l'Université Américaine de Paris a façonné ma plume, tandis que mes curiosités se dévoilent à travers la science et la technologie, le monde des affaires, et l'athlétisme. Porté par mon passé de passionné de sport et d'économie, chaque article que je compose est un reflet transparent de mon engagement envers l'authenticité. Joignez-vous à moi pour explorer les méandres de l'innovation scientifique, les intrications du monde des affaires et les défis du terrain d'athlétisme, tout en partageant un voyage honnête et stimulant à travers mes écrits.

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button