Tennis

Félix Auger-Aliassime retrouve le goût de la victoire en éliminant … – L’Équipe


De la pluie, une accalmie, puis de nouvelles intempéries avant de finir sur une éclaircie. La météo qui a rythmé la rencontre entre Matteo Berrettini et Félix Auger-Aliassime, ce lundi, au premier tour de l’ATP 1000 de Cincinnati, a ressemblé au match du Canadien.

« Je suis soulagé. J’ai vécu des semaines difficiles, mais à force de détermination, j’ai toujours su que la victoire allait revenir »

D’abord dominé dans le premier set à cause de son irrégularité, puis dominant dans le second, le droitier de 23 ans a fait jeu égal avec l’Italien en début de troisième manche, avant de s’envoler pour s’offrir un véritable rayon de soleil, une première victoire en compétition officielle (4-6, 6-2, 6-3 en 2 h 24) depuis le 24 mai (à Lyon).

« C’est une grande victoire. Je suis soulagé, soufflait-il après la rencontre. J’ai vécu des semaines difficiles, mais à force de détermination, j’ai toujours su que la victoire allait revenir. Je n’ai jamais douté de moi-même. »

Un manque de confiance visible au 1er set

Retardé par la pluie qui s’abattait dans l’Ohio, le début de match ne présageait rien de bon pour le n°14 mondial. Sur son service, il commettait d’emblée une faute témoignant d’un réel manque de confiance, confirmé par la double-faute au service dans la foulée. Mais brillant sur certains points, et occasionnellement sur son service (53 % de réussite au premier service dans ce set, mais 82 % de points gagnés sur ces premières balles), Auger-Aliassime a d’abord limité la casse.

En face, Berrettini, avec son break d’avance, faisait preuve de sang-froid pour repousser deux balles de débreak et s’imposer 6-4 dans la première manche. Mais l’Italien n’aura jamais montré la même assurance par la suite.

À partir de la seconde manche, le n°38 mondial de 27 ans a semblé beaucoup plus limité dans ses déplacements (il a d’ailleurs fait une longue pause au vestiaire entre le 2e et le 3e set), pendant qu’Auger-Aliassime devenait de plus en plus précis. « J’ai été capable de transformer ma frustration du premier set en quelque chose de positif », a expliqué le Canadien.

En remportant ce deuxième set 6-2, le natif de Montréal s’est rassuré avant une manche décisive d’abord serrée puis qu’il a finalement dominée 6-3 après l’interruption à cause de la pluie. Dans ce troisième set, Auger-Aliassime retrouvait d’ailleurs une réussite de 71 % sur son premier service, et commettait seulement 3 fautes directes (contre 9 dans le premier set).

« Je sais que je peux toujours jouer un grand tennis, je l’ai prouvé aujourd’hui (lundi), a-t-il assuré. Je vais essayer de ramener l’énergie que j’avais aujourd’hui jour après jour et voir où cela me mène. » Prochaine mission : se défaire du Français Adrian Mannarino, qui a sorti Richard Gasquet au premier tour.



Source link

Elodie Dumas

Bonjour, je suis Elodie Dumas, une rédactrice d'articles en ligne qui dévoile le monde à travers ses mots. Ma formation à l'École Centrale de Nantes a façonné ma plume et éveillé ma passion pour l'écriture. Je parcours la toile avec des récits internationaux, explorant la culture, la société, et le monde du crime. Passionnée de sport et de voyages, j'explore aussi les coins les plus reculés. Mon engagement envers la transparence guide chacun de mes articles, apportant une authentique lumière à chaque sujet. Rejoignez-moi dans cette aventure où les mots peignent des images vives de cultures lointaines, de mystères criminels et d'horizons lointains.

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button