Culture et Société

Pier-Olivier Roy veut poursuivre sur sa lancée – Courrier Frontenac


Pier-Olivier Roy prendra bientôt part au camp des Tigres de Victoriaville en vue de sa quatrième saison dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ). Le défenseur originaire d’Adstock compte poursuivre sur sa lancée, lui qui a ouvert des yeux au cours de la dernière saison.

Le numéro 5 a connu sa meilleure campagne offensive grâce à une récolte de six buts et 62 passes en 68 matchs. Il s’agit du quatrième meilleur dossier chez les défenseurs du circuit. Celui qui disait l’an dernier vouloir augmenter sa production n’a toutefois pas négligé la défensive pour autant. Il a en effet présenté une fiche de +28 et a été finaliste au trophée Kevin Lowe remis au meilleur arrière de la LHJMQ. 

« Chaque année, j’essaie de développer mon jeu du mieux que je peux avec l’aide de mes entraîneurs. Jusqu’ici, je trouve que ça se passe super bien, mais il me reste encore beaucoup à faire si je veux atteindre mes rêves », a-t-il raconté en entrevue avec le Courrier Frontenac. 

Après avoir causé en quelque sorte la surprise dans la LHJMQ en terminant au cinquième rang du classement général, les Tigres se sont fait surprendre par les Voltigeurs de Drummondville au premier tour des séries éliminatoires. « Personne ne nous voyait terminer aussi haut puisque nous avions encore une jeune équipe après avoir remporté la coupe du Président en 2021, mais nous avions une très belle fiche aux Fêtes et notre directeur général nous a donné une chance en allant chercher quelques joueurs pour améliorer l’équipe. Nous n’avons pas performé à la hauteur de ce que nous voulions en séries. »

Pier-Olivier a soutenu que l’équipe était peut-être un peu trop confiante. « Je pense qu’on n’avait pas la peur de perdre. Nous aurons pas mal le même groupe de joueurs lors de la prochaine saison et nous l’aurons tous vécu, donc je crois que nous allons être prêts cette fois. » 

Selon lui, les Tigres seront à surveiller grâce à l’année d’expérience de plus. De son côté, à 19 ans et à sa quatrième saison, il sera l’un des vétérans de l’équipe. « Je souhaite partager mon expérience avec les autres puisque j’ai vécu la victoire en 2021. Sur la glace, j’aimerais poursuivre en améliorant encore ma production offensive et en jouant de grosses minutes pour l’équipe. »

UN TRAVAIL RECONNU

Une très bonne saison 2022-23 a valu à Pier-Olivier Roy des invitations cet été à un premier camp professionnel et à des rencontres de l’équipe nationale junior. Après avoir été ignoré pour une deuxième année de suite lors du repêchage de la Ligue nationale de hockey (LNH) en juin, le jeune athlète n’a pas eu à ruminer sa déception très longtemps puisqu’il savait déjà qu’il serait invité au camp de développement des Maple Leafs de Toronto au début du mois de juillet. 

« Ça s’est très bien passé. Le camp durait une semaine et nous avions des pratiques tous les jours. Nous avons aussi visité la ville et lors de la dernière journée, le samedi matin, nous avons disputé un match intra-équipe. J’ai joué une bonne partie, autant offensivement que défensivement, et les dirigeants m’ont fait de très bons commentaires. Parmi les choses à améliorer, il y a mon jeu de transition. Il faut que je remette la rondelle plus rapidement. Dans le professionnel, tout est plus vite et les joueurs sont plus gros, donc il faut que tu fasses tes jeux plus rapidement. »

En ce qui a trait aux camps de la LNH qui auront lieu en septembre, son agent est confiant que Pier-Olivier reçoive une invitation, mais pour le moment il n’a eu aucune confirmation en ce sens. Il compte néanmoins se servir de sa première invitation à Toronto comme motivation afin de prouver qu’il a sa place.

D’ailleurs, son inclusion sur la liste de 45 joueurs pressentis pour former la prochaine équipe canadienne junior lors du tournoi qui aura lieu en décembre et janvier prochain devrait lui donner une visibilité auprès des organisations de la LNH. « C’est le fun de savoir que les dirigeants de Hockey Canada me suivent et croient en moi. La majorité des joueurs qui sont là sont repêchés, donc c’est plaisant de constater que mon travail est reconnu même si je n’appartient à aucune équipe de la LNH. »

Le défenseur des Tigres a participé à quatre rencontres par Zoom dont l’objectif était d’apprendre à connaître les joueurs. Son début de saison sera aussi déterminant pour recevoir une invitation au camp final qui aura lieu au début du mois de décembre. « Je serai prêt à jouer tous les matchs comme si la décision se prenait immédiatement. C’est certain que ce sera une motivation supplémentaire pour moi. »

LES TIGRES À THETFORD MINES

Pour une troisième année consécutive, les Tigres de Victoriaville joueront un match préparatoire au Centre Mario Gosselin de Thetford Mines. Le Drakkar de Baie-Comeau sera l’équipe visiteuse, le vendredi 8 septembre, à 19 h. Pour plus de détails ou pour acheter des billets : https://www.villethetford.ca/vie-culturelle-sportive/lhjmq/



Source link

Elodie Dumas

Bonjour, je suis Elodie Dumas, une rédactrice d'articles en ligne qui dévoile le monde à travers ses mots. Ma formation à l'École Centrale de Nantes a façonné ma plume et éveillé ma passion pour l'écriture. Je parcours la toile avec des récits internationaux, explorant la culture, la société, et le monde du crime. Passionnée de sport et de voyages, j'explore aussi les coins les plus reculés. Mon engagement envers la transparence guide chacun de mes articles, apportant une authentique lumière à chaque sujet. Rejoignez-moi dans cette aventure où les mots peignent des images vives de cultures lointaines, de mystères criminels et d'horizons lointains.

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button