Politique Internationale

Déclin mondial des insectes : quelles sont les causes et les … – Espèces Menacées


Le déclin mondial des populations d’insectes est devenu de plus en plus évident ces dernières années, avec non seulement une diminution du nombre d’insectes individuels, mais aussi un effondrement de la diversité des insectes. Un numéro spécial de la revue Lettres de biologie a été publié pour fournir une compréhension globale des causes et des conséquences de cette tendance alarmante.

Le numéro spécial a été édité par le Dr Florian Menzel de l’Institut d’évolution organique et moléculaire de l’Université Johannes Gutenberg de Mayence (JGU), le professeur Martin Gossner de l’Institut fédéral suisse de recherches sur la forêt, la neige et le paysage (WSL) et le Dr Nadja Simons de TU Darmstadt.

Les experts ont conclu que les principaux moteurs du déclin mondial des insectes sont l’intensification de l’utilisation des terres, le changement climatique et la propagation d’espèces animales envahissantes due au commerce humain.

« Notre objectif n’était pas de documenter le déclin des populations d’insectes, mais de mieux comprendre leurs causes et leurs conséquences », a déclaré le Dr Menzel. Les chercheurs visaient également à susciter de nouvelles études sur le sujet en collaborant avec des chercheurs internationaux pour recueillir des informations sur le déclin des insectes.

Les résultats suggèrent que non seulement l’intensification de l’utilisation des terres, le réchauffement climatique et la dispersion des espèces envahissantes contribuent individuellement à la disparition des insectes, mais qu’ils interagissent également les uns avec les autres.

« Les écosystèmes détériorés par les humains sont plus sensibles aux changements climatiques, tout comme leurs communautés d’insectes », a expliqué le Dr Menzel.

De plus, les espèces envahissantes peuvent plus facilement s’établir dans des habitats endommagés par l’activité humaine, déplaçant les espèces indigènes. En conséquence, alors que de nombreuses espèces d’insectes déclinent ou disparaissent, quelques autres, y compris des espèces envahissantes, prospèrent et augmentent. Cela diminue la diversité des communautés d’insectes dans les habitats.

Les espèces d’insectes spécialisés souffrent le plus de ces changements, tandis que les espèces plus généralisées ont tendance à survivre. « C’est pourquoi nous trouvons maintenant plus d’insectes capables de vivre presque n’importe où alors que les espèces qui ont besoin d’habitats spécifiques sont en déclin », a déclaré le Dr Menzel.

Les conséquences de ce développement sont considérables et généralement préjudiciables aux écosystèmes. Un déclin de la diversité des insectes menace la stabilité des écosystèmes, car moins d’espèces sont disponibles pour polliniser les plantes et lutter contre les ravageurs. Ceci, à son tour, signifie qu’il y a moins de nourriture disponible pour les oiseaux insectivores et d’autres animaux, ce qui met leur existence en danger en raison du déclin du nombre d’insectes.

Pour résoudre ce problème, Menzel, Gossner et Simons proposent des techniques standardisées pour surveiller la diversité des insectes dans plusieurs habitats et pays, en particulier dans les régions où l’on sait peu de choses sur les populations d’insectes.

Les experts plaident également pour la création d’un réseau de réserves naturelles interconnectées pour permettre aux espèces de se déplacer d’un habitat à un autre. Cela permettrait aux insectes moins tolérants à la chaleur de migrer des zones touchées par le réchauffement climatique vers des altitudes plus élevées ou des régions plus froides du nord.

De plus, les chercheurs soulignent l’importance de mettre en place des mesures pour réduire la dispersion des espèces animales et végétales envahissantes par le commerce et le tourisme mondialisés.

« Il s’agit d’un autre problème qui est devenu extrêmement grave au cours des dernières décennies », a conclu le Dr Menzel. Le numéro spécial met en évidence l’invasion de poissons insectivores non indigènes au Brésil à titre d’exemple, qui a conduit à un déclin significatif des insectes d’eau douce.

Quels insectes disparaissent ?

Depuis septembre 2021, les insectes qui déclinent le plus rapidement sont les abeilles, les papillons et les mites, en grande partie en raison de la perte d’habitat, de l’exposition aux pesticides et du changement climatique.

Les abeilles

Les abeilles, en particulier les abeilles domestiques et les bourdons, sont confrontées à des déclins importants à travers le monde. Ces pollinisateurs sont essentiels pour de nombreux écosystèmes et pour la production agricole. Les raisons de leur déclin comprennent la perte d’habitats riches en fleurs, l’exposition à des pesticides nocifs (néonicotinoïdes, en particulier), les maladies, les parasites et le changement climatique.

Papillons et mites

Celles-ci connaissent également un déclin rapide, de nombreuses espèces devenant de plus en plus rares. La perte d’habitat, l’agriculture intensive, les pesticides, la pollution lumineuse et le changement climatique contribuent tous à leur nombre décroissant.

Coléoptères

Certaines espèces de coléoptères, comme certains types de bousiers, sont également confrontées à des déclins importants. Ces insectes jouent un rôle crucial dans la décomposition et le recyclage des nutriments, et leur perte peut avoir des effets profonds sur le fonctionnement de l’écosystème.

Insectes aquatiques

Les écosystèmes d’eau douce subissent une forte pression de la pollution, de la destruction des habitats, des espèces envahissantes et du changement climatique. Cela a entraîné le déclin de nombreuses espèces d’insectes aquatiques, comme les libellules et les éphémères.

Insectes insectivores

Certaines espèces qui dépendent d’autres insectes pour se nourrir, comme certains types de fourmis et de coccinelles, voient également leur nombre diminuer à mesure que leurs sources de nourriture deviennent moins abondantes.

Il est important de noter que si certaines espèces d’insectes sont en déclin, d’autres peuvent augmenter, ce qui pourrait entraîner un changement dans la composition de la communauté et la fonction de l’écosystème. De plus, les données sur le déclin des insectes sont beaucoup plus solides pour certaines régions (comme l’Europe et l’Amérique du Nord) que pour d’autres, de sorte que les schémas mondiaux peuvent varier.

Changement climatique et déclin mondial des insectes

Le changement climatique affecte les insectes de plusieurs façons, principalement par des modifications de la température, des régimes de précipitations et du moment des événements saisonniers. Voici quelques impacts clés :

Changements de température

De nombreux insectes sont des ectothermes, ce qui signifie que leur température corporelle et leur taux métabolique sont directement influencés par l’environnement. Des températures plus chaudes peuvent accélérer leur cycle de vie, mais la chaleur extrême peut aussi être mortelle. À l’inverse, certains insectes peuvent étendre leur aire de répartition dans des régions auparavant plus froides à mesure que ces zones se réchauffent.

Calendrier saisonnier modifié

De nombreux insectes synchronisent leurs cycles de vie avec des événements saisonniers spécifiques, comme la floraison de certaines plantes ou la disponibilité de proies. Les changements dans le moment de ces événements dus au changement climatique, un phénomène connu sous le nom de décalage phénologique, peuvent avoir des effets néfastes. Par exemple, si les insectes éclosent après que leurs principales sources de nourriture soient disponibles, cela peut entraîner des taux de mortalité élevés.

La perte d’habitat

Le changement climatique peut entraîner la perte d’habitat pour certains insectes. Par exemple, les insectes adaptés aux environnements montagneux froids peuvent « manquer de montagne » à mesure que leurs zones habitables se déplacent vers le haut avec le réchauffement des températures. De même, les insectes vivant dans les zones côtières peuvent perdre leur habitat en raison de l’élévation du niveau de la mer.

Sécheresse et changements dans les précipitations

Les changements dans les régimes de précipitations peuvent affecter les populations d’insectes. La sécheresse peut réduire la disponibilité de nourriture et les sites de reproduction, tandis que l’augmentation des précipitations peut noyer les insectes ou provoquer des épidémies.

Changements dans les communautés végétales

Le changement climatique peut entraîner des changements dans les communautés végétales, ce qui peut affecter les insectes phytodépendants. Par exemple, les changements dans la qualité nutritionnelle des plantes dus aux niveaux élevés de CO2 peuvent avoir un impact sur les insectes herbivores.

Augmentation des événements extrêmes

Des événements météorologiques extrêmes plus fréquents et plus intenses, tels que les tempêtes, les inondations et les vagues de chaleur, peuvent tuer directement les insectes ou détruire leurs habitats.

Interactions avec d’autres facteurs de stress

Le changement climatique peut exacerber les impacts d’autres facteurs de stress comme la perte d’habitat, la pollution et les espèces envahissantes, entraînant des effets additifs ou multiplicatifs sur les populations d’insectes.

Les impacts spécifiques du changement climatique sur les insectes peuvent varier considérablement en fonction de l’espèce et de son écologie particulière, de son cycle biologique et de sa situation géographique.





Source link

Hugo Dupuis

Dans un monde peint de nuances d'encre et d'imagination, je suis Hugo Dupuis, un Spécialiste du Blogging, en équilibre à la croisée de l'exploration et de l'expression. Avec les salles de l'Institut Catholique de Toulouse comme ma creuset créatif, j'ai forgé un chemin où les mots deviennent des fenêtres ouvertes sur des contrées indomptées. Du plateau géopolitique à la délicate tapisserie de la nature, de l'arène rugissante aux couloirs secrets du divertissement, mon clavier danse au rythme des histoires en attente d'être racontées. La transparence est mon étoile guide, illuminant chaque récit de la brillance de l'authenticité. Alors, entrez dans ce royaume d'encre et d'idées, alors que nous nous embarquons ensemble dans un voyage à travers le labyrinthe de la politique mondiale, la symphonie de l'environnement, le frisson du sport et l'énigme du showbiz.

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button