Culture et Société

Culture en Dordogne : la Ville de Sarlat rend hommage à La Boétie – Sud Ouest


Presque cinq siècles après la mort du plus célèbre Sarladais à travers l’histoire, la mairie rend hommage à Étienne de La Boétie, disparu un 18 août, il y a 460 ans. Deux expositions complémentaires sont d’ores et déjà à découvrir dans la maison de La Boétie et à la chapelle des Pénitents blancs.

De plus, vendredi 18 puis samedi 19 août, au…

Presque cinq siècles après la mort du plus célèbre Sarladais à travers l’histoire, la mairie rend hommage à Étienne de La Boétie, disparu un 18 août, il y a 460 ans. Deux expositions complémentaires sont d’ores et déjà à découvrir dans la maison de La Boétie et à la chapelle des Pénitents blancs.

De plus, vendredi 18 puis samedi 19 août, au jardin des Enfeus à Sarlat (Dordogne), la troupe Les Compagnons d’Ulysse, basée à Thenon, présentera une création artistique baptisée « La Boétie facile ! ». Le titre est un « contre-pied rigolo », selon les mots de Jean-Baptiste Siaussat, directeur et fondateur de la compagnie (1).

Contrecarrer les idées reçues

Dix ans plus tôt, pour le même anniversaire, la compagnie a déjà été sollicitée par la Ville pour une création autour de l’auteur. Le titre est ainsi doublement ironique : il fait référence à la pensée de l’auteur et à la difficulté que représente une deuxième création théâtrale sur le sujet.

« Tout le monde a son idée sur La Boétie, il y a plein d’analyses différentes, avance Jean-Baptiste Siaussat. Il y a surtout des a priori. Certains vont l’associer à des discours politiques un peu extrémistes actuels alors que ce n’est pas du tout le cas. Si on sort de l’œuvre trois ou quatre lignes, hors du contexte, ça peut être mal interprété et pourtant la pensée est profonde : elle questionne plus qu’elle agresse. On a souvent associé son œuvre à une agressivité envers le pouvoir, c’est plus un questionnement auprès du peuple. »

« Tout le monde a son idée sur La Boétie, il y a plein d’analyses différentes »

« Parler au grand public »

Organisée sous forme de plateau télé, la pièce « joue sur les a priori », dévoile Siaussat. « Le présentateur se lance dans quelque chose de télévisuel, clientéliste. Les fantômes vont se réveiller et prendre le pas sur la vision simpliste qu’on peut avoir des textes de La Boétie. »

Est-ce qu’on rit durant la pièce ? « Oui !, assure le comédien. On reste dans quelque chose de populaire, on veut parler au grand public. L’idée avec les auteurs célèbres est de faire en sorte que tout le monde s’y intéresse. »

La pièce se divise en deux parties, explique-t-il encore : « Il y a une écriture de la troupe pour monter la pièce, et une partie avec les textes de La Boétie, notamment celui du ‘‘Discours de la servitude volontaire’’. »

Les Compagnons d’Ulysse

Les Compagnons d’Ulysse, la compagnie de théâtre basée à Thenon, est une habituée des créations autour de personnages historiques. Les comédiens qui la composent tournent à travers l’Hexagone, interprétant « du théâtre historique en passant par des comédies classiques, jusqu’au one man show », détaille Jean-Baptiste Siaussat. Surtout, la compagnie s’est spécialisée : « On travaille avec des sites historiques, on répond à commandes autour d’un personnage historique. » À partir de là, les Compagnons d’Ulysse créent une pièce de théâtre. Les comédiens et comédiennes ont par exemple travaillé avec le Louvre, le Panthéon ou la maison de Chateaubriand.

(1) Deux séances, à 18 et 21 heures, ont lieu le 18 et le 19 août au jardin des Enfeus. Entrée libre.



Source link

Elodie Dumas

Bonjour, je suis Elodie Dumas, une rédactrice d'articles en ligne qui dévoile le monde à travers ses mots. Ma formation à l'École Centrale de Nantes a façonné ma plume et éveillé ma passion pour l'écriture. Je parcours la toile avec des récits internationaux, explorant la culture, la société, et le monde du crime. Passionnée de sport et de voyages, j'explore aussi les coins les plus reculés. Mon engagement envers la transparence guide chacun de mes articles, apportant une authentique lumière à chaque sujet. Rejoignez-moi dans cette aventure où les mots peignent des images vives de cultures lointaines, de mystères criminels et d'horizons lointains.

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button