Football

Scouting: 10 joueurs U23 méconnus à suivre en Europe cette saison – RMC Sport


Alors que la grande majorité des championnats européens ont lancé leur saison – ou sont en passe de le faire -, et dans un football de plus en plus à la recherche des stars de demain dans des logiques économico-sportives, RMC Sport vous propose une petite liste de jeunes joueurs à suivre sur le Vieux continent, de Thessalonique à Copenhague, en passant par la Ruhr et Rome.

Le département scouting est désormais sur toutes les lèvres des passionnés de football. Chargés de détecter les joueurs qui viendront renforcer les effectifs, les scouts et recruteurs sillonnent le monde et passent des heures, pour ceux qui en ont fait une stratégie, à éplucher la data. Les jeunes joueurs sont de plus en plus prisés, entre ambition sportive et obligation économique avec en tête, déjà à leur arrivée, une éventuelle plus-value sur la revente. Selon les contextes des différents clubs professionnels, les marchés de première zone ou seconde zone en Europe sont balayés afin de trouver les éléments capables de performer sur le court, moyen et long terme.

Assan Ouédraogo – 2006 – Schalke 04

Avec son mètre 91 et sa généreuse coiffure, il est difficile de ne pas remarquer Assan Ouédraogo sur un terrain au premier coup d’oeil. Une analyse plus approfondie de ses performances en ce début de saison oblige l’oeil à ne pas le lâcher. Milieu de terrain athlétique, doué dans la conservation du ballon dos au jeu, il n’a disputé que quelques bouts de matches en professionnel avec Schalke 04. Lors du match amical contre Twente en juillet, son entrée avait enflammé la Veltins Arena. Sa capacité à se projeter avec ballon, sa conservation de balle, ses déplacements intelligents ont séduit les supporters qui suivent ce jeune talentueux depuis son arrivée au centre de formation. Sa passe verticale pour Polter après une action côté gauche avait provoqué un “Wunderbar” (merveilleux) dans la bouche du commentateur allemand contre les Néerlandais d’Enschede. Contre Hambourg lors de la 1e journée, il avait marqué après un crochet lucide en plein coeur de la surface. Il vient d’avoir 17 ans et est l’un des joueurs à suivre en Allemagne cette saison.

Konstantinos Koulierakis – 2003 – PAOK

Attention, si vous aimez les centraux agressifs qui défendent en avançant, vous adorerez Konstantinos Koulierakis. Doté d’une grande agressivité qui amène une volonté quasi systématique d’anticiper son adversaire (ce qui masque aussi plus de difficultés dans la gestion de la profondeur), le défenseur du PAOK est rugueux à souhait. Fort physiquement, puissant, redoutable dans le jeu aérien (il a gagné 2/3 de ses duels aériens la saison passée en étant dans le TOP 15 des défenseurs en ayant le plus disputé), il complète la panoplie de l’excellent défenseur moderne par sa capacité à être utile dans le jeu long avec un pied gauche éduqué, et à pouvoir avancer ballon au pied quand le jeu et les espaces le demandent. Sur le terrain, il démontre un caractère affirmé pour un joueur n’ayant encore que 19 ans.

La zone d’influence de Koulierakis – @Wyscout

Isaac Babadi – 2005 – PSV

Et si Peter Bosz devenait fondamental dans le développement d’Isaac Babadi ? Auteur d’une saison remarquée avec Jong PSV en D2 néerlandaise la saison passée au poste d’ailier gauche (faux pied), le jeune joueur de 18 ans a réalisé un début de saison tonitruant au poste de milieu relayeur droit, dans un milieu à trois avec Sangaré et Veerman à ses côtés. Très solide sur les premiers appuis, capable d’être décisif en projection ou sur attaque placée (comme lors de son but contre Jong Ajax la saison passée lors du pyrotechnique 5-4 où il avait passé en revue la défense adverse), Babadi est un joueur dont on ne maîtrise pas encore tout le potentiel. Peter Bosz lui fait confiance et s’est dit très satisfait de ses premières minutes avec l’équipe première. Sa maturité dans les choix de jeu est notable pour un profil aussi jeune et facile en percussion : renversement de jeu, gestion du tempo, dribbles ou passe simple pour attirer la pression. Sa performance contre le Sturm Graz lors du match aller du 3e tour qualificatif en C1 est un bel exemple. Il a également su montrer en D2 néerlandaise une facilité à trouver des lignes de passe pour casser un pressing ou une organisation défensive et est très haut dans le classement de ce type de data.

Noah Sahsah – 2005 – FC Copenhague

Il était sur le banc lors du match retour contre le Sparta Prague en 3e tour de qualification à la C1 ce mardi soir, mais aura peut-être du mal à se faire une place dès cette saison avec la prolifération de joueurs offensifs dans l’équipe du FC Copenhague. L’ailier vient d’avoir 18 ans et sort d’une saison très remarquée en Youth League et dans le championnat U19 où ses dribbles et accélérations ont enchanté les supporters du FCK. Buteur contre Manchester City à l’aller et au retour et double buteur contre Séville dans la Ligue des champions des jeunes, il est le profil d’ailier percutant, partant de son côté gauche et cherchant à se réaxer le plus rapidement possible pour s’offrir plus de possibilités de surprendre son adversaire entre jeu intérieur et dribble extérieur. Doté d’une bonne frappe de balle, il est capable de marquer des deux pieds dans la surface et aussi d’allumer de l’extérieur de la surface comme contre Aalborg en U19 avec une récupération aux 25 mètres sur une sortie de balle adverse et une frappe directe sous la barre d’un gardien avancé. Contre Brøndby en fin de saison, Sahsah avait inscrit un quadruplé, ratant au moins autant d’occasions nettes devant le but, montrant la progression possible pour un joueur ayant tout de même inscrit 18 buts en 21 matches chez les U19.

Simon Adingra – 2002 – Brighton & Hove Albion

Il est l’un des plus gros dribbleurs en Europe. Déjà remarqué dans cet exercice lors de la saison 2021/22 avec le FC Nordsjaelland au Danemark, il a récidivé lors de sa saison à l’Union Saint-Gilloise, club qu’il avait rejoint en prêt de Brighton (les deux clubs partagent le même propriétaire).

Ailier offensif au Danemark, il s’est développé dans un rôle plus défensif, de piston gauche, en Belgique dans le 3-5-2 mis en place pour son entraîneur, bénéficiant parfois de circonstances différentes pour jouer un cran plus haut, dans la ligne d’attaque. Puissant, rapide, percutant, buteur, il a toujours marqué plus de buts que sa production (xG) pouvait l’indiquer, un indice sur sa capacité à inscrire des buts sur des frappes compliquées. Il a développé son agressivité sans ballon en Jupiler League, un élément indispensable pour exister en Premier League, où Roberto De Zerbi saura continuer son apprentissage. Créatif avec ballon, le droitier ghanéen réserve quelques coups de classe, comme cette subtile louche par-dessus la défense contre Braga en Europa League, permettant à Nilsson de marquer.

Martin Baturina – 2003 – Dinamo Zagreb

Le Croate est un 10 extrêmement mobile, toujours à la recherche du bon espace pour faire des différences par sa qualité de passe ou sa faculté à pouvoir accélérer le jeu avec la balle. Élement vital dans la construction du jeu du Dinamo Zagreb, il ressort très logiquement au niveau de la data sur toutes les catégories touchant à la créativité et à la justesse technique : nombre de ballons touchés, passes réussies, passes cassant une ligne adverse, passes dans le derniers tiers du terrain, capacité à accélérer le jeu ballon au pied (progressive runs), dernière passe avant un tir d’un coéquipier, etc. Auteur de 6 buts et 10 passes décisives en championnat la saison passée, il figure également dans le top 5 des joueurs tentant le plus de dribbles, souvent d’évitement dans les contacts. Son action en finale de Supercoupe de Croatie contre l’Hajduk Split (unique buteur du match) avec une feinte intérieur puis un crochet extérieur sur un pas avant de décocher une frappe puissante au ras du poteau, montre l’étendue de son talent.

Alexander Prass – 2001 – Sturm Graz

Le milieu tout terrain du Sturm Graz peut évoluer dans un double pivot ou comme relayeur côté gauche. Auteur d’une très belle saison en Autriche, il a reçu ses premières convocations avec la sélection nationale et a débuté contre Andorre. Milieu énergique à la patte gauche séduisante, il est le 7e milieu ayant disputé le plus de duels la saison passée dans le championnat autrichien et l’un de ceux ayant subi le plus de fautes. Avec ballon, son importance est également remarquée et confirmée par les statistiques : deuxième joueur à réaliser le plus de passes verticales dans le dos de la défense (through passes), deuxième également sur les passes avant un tir d’un coéquipier, premier dans les passes qui cassent l’organisation défensive adverse… Sa passe décisive parfaite pour Rasmus Højlund en août 2022 contre le Dynamo Kiev (3e tour qualificatif à la C1) est un exemple parfait, tout comme auraient pu l’être des passes magistrales contre Salzburg et l’Austria Vienne la saison passée en championnat avec plus de justesse dans la finition de la part de ses coéquipiers.

Riccardo Pagano – 2004 – AS Roma

Après Volpato, Afena-Gyan ou encore Bove, il est attendu comme le nouveau jeune joueur sortant du centre de formation de la Roma à pouvoir évoluer avec l’équipe première sous José Mourinho. Représenté par la CT10 Management, la société d’agents créée par un certain… Francesco Totti, Riccardo Pagano a profité de la présaison pour se frayer un chemin chez les professionnels. Excellent lors des différents matches amicaux, auteur d’une passe décisive délicieuse pour El Shaarawy à Tirana, ce numéro 10 pouvant également jouer un cran plus bas a explosé la saison dernière avec la Primavera (U19), au point de susciter l’intérêt du staff de Mourinho. Auteur de 15 buts (tireur de penalty) et 7 passes décisives, il allie justesse technique, agilité et force physique, lui permettant de jouer sur plusieurs registres. Doté d’une belle frappe de balle, il a su se montrer décisif contre les gros adversaires du championnat Primavera comme la Fiorentina et l’Inter sur des frappes de loin.

Christopher Bonsu Baah – 2004 – KRC Genk

Ses 12 matches avec Sarpsborg dans le championnat norvégien ont suffi pour convaincre plusieurs formations européennes de le suivre, et le KRC Genk de le faire venir en Belgique. Tout petit gabarit mais bien trapu, l’ailier ghanéen a des appuis puissants et une capacité à déclencher rapidement des frappes du gauche en sortie de dribble extérieur. Son entrée en jeu contre le Servette il y a quelques jours a dynamisé le côté droit belge. Avec 12 matches joués seulement avant son départ à Genk (18 journées actuellement), il est encore le 3e joueur à avoir tenté le plus de dribbles du championnat norvégien cette saison et le 6e joueur à avoir effectué le plus d’accélérations mi-longues et longues ballon au pied (progressive runs).

Lorenzo Amatucci – 2004 – Fiorentina

Un tel profil peut-il encore exister au haut niveau avec l’évolution récente du football ? Le doute est permis tant son mètre 72 peut paraître limité pour un milieu devant la défense. Dans le football de jeunes, Amatucci surnage clairement. Intelligence de jeu, compréhension des situations qu’il rencontre et vision pour y répondre, justesse technique, agilité, capacité à gérer le tempo et faire jouer les autres, son profil rappelle d’autres 6 italiens de son gabarit ayant émergé dans les années 2010, dont un certain Marco Verratti. Il est également décisif sur corner et coup-franc indirect. Le Torino U19 peut le confirmer après avoir encaissé un but à l’aller et un autre au retour sur une passe décisive d’Amatucci sur CPA. Un milieu élégant, en approche de l’équipe première de Vincenzo Italiano.

Top Articles



Source link

Hugo Dupuis

Dans un monde peint de nuances d'encre et d'imagination, je suis Hugo Dupuis, un Spécialiste du Blogging, en équilibre à la croisée de l'exploration et de l'expression. Avec les salles de l'Institut Catholique de Toulouse comme ma creuset créatif, j'ai forgé un chemin où les mots deviennent des fenêtres ouvertes sur des contrées indomptées. Du plateau géopolitique à la délicate tapisserie de la nature, de l'arène rugissante aux couloirs secrets du divertissement, mon clavier danse au rythme des histoires en attente d'être racontées. La transparence est mon étoile guide, illuminant chaque récit de la brillance de l'authenticité. Alors, entrez dans ce royaume d'encre et d'idées, alors que nous nous embarquons ensemble dans un voyage à travers le labyrinthe de la politique mondiale, la symphonie de l'environnement, le frisson du sport et l'énigme du showbiz.

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button