Criminalité

Poignardé lors d’une fête d’anniversaire à Loos-en-Gohelle … – La Voix du Nord


L’adolescent de 16 ans accusé d’avoir poignardé un homme en marge d’une soirée d’anniversaire, ce week-end, a été mis en examen pour « tentative d’assassinat » et placé en détention provisoire, lundi soir. La victime reste dans un état critique.

Comme nous l’indiquions plus tôt dans la journée, l’adolescent de 16 ans poursuivi pour l’agression au couteau devant une salle des fêtes de Loos-en-Gohelle, a été mis en examen pour « tentative d’assassinat », lundi 14 août. Le jeune suspect a ensuite été placé en détention provisoire sur décision d’un juge du tribunal judiciaire de Béthune, conformément aux réquisitions du parquet.

Dimanche, vers 5 h 30, le garçon a tenté de s’inviter à une fête d’anniversaire organisée à l’intérieur du foyer Omer-Caron, en plein centre de Loos-en-Gohelle. L’entrée lui avait été refusée. Peu après, l’adolescent, qui vit chez ses parents à deux pas de la salle municipale, serait revenu sur les lieux, armé d’un couteau, avant de porter un coup à la gorge d’un participant de la soirée.

Toujours dans le coma

Anthony Monet, 25 ans, venait d’avoir une altercation avec le jeune garçon. Touché à la carotide, il s’est effondré sur le sol. Deux jours après les faits, ce père de deux filles, installé à Avion, est toujours entre la vie et la mort au CHU de Lille, plongé dans le coma.

L’enquête confiée au commissariat central de Lens se poursuit, sous la direction d’un juge d’instruction. Les policiers ont déjà acquis plusieurs certitudes. Il y a ces aveux, d’abord : le garçon a reconnu avoir porté le coup, tout en assurant qu’il n’a pas souhaité donner la mort. Il aurait agi seul, en ayant porté l’arme blanche tout au long de la soirée. Le jeune auteur de l’agression était par ailleurs alcoolisé, dimanche matin : « Il présentait un taux d’alcool de 0.84 milligramme par litre d’air au moment de son interpellation », précise Guillaume Dupont.

Enfin, l’adolescent de 16 ans a bien un casier judiciaire vierge, mais était tout de même connu de la justice. « Il faisait l’objet d’une mesure de réparation pénale décidée (…) le 6 septembre 2022, pour des faits de violences volontaires aggravées », complète le procureur-adjoint. Le garçon était aussi connu des services municipaux pour des « petites incivilités il y a quelques années », nous confiait lundi le maire de Loos-en-Gohelle, Geoffrey Mathon.





Source link

Elodie Dumas

Bonjour, je suis Elodie Dumas, une rédactrice d'articles en ligne qui dévoile le monde à travers ses mots. Ma formation à l'École Centrale de Nantes a façonné ma plume et éveillé ma passion pour l'écriture. Je parcours la toile avec des récits internationaux, explorant la culture, la société, et le monde du crime. Passionnée de sport et de voyages, j'explore aussi les coins les plus reculés. Mon engagement envers la transparence guide chacun de mes articles, apportant une authentique lumière à chaque sujet. Rejoignez-moi dans cette aventure où les mots peignent des images vives de cultures lointaines, de mystères criminels et d'horizons lointains.

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button