Rugby

Coupe du monde de rugby en France : le filon en or des … – Capital.fr


Cette dixième édition de la Coupe du monde de rugby s’arrête pour le XV de France. Une défaite difficile – à un point près – contre l’Afrique du Sud, tenante du titre. Pourtant, certains chiffres peuvent encore donner le sourire. Selon Jacques Rivoal, président du comité d’organisation, interrogé par Capital en août 2023, près de 2 milliards d’euros de retombées économiques sont attendus dans l’Hexagone. Selon les estimations, 600 000 passionnés étrangers ont fait le déplacement pour soutenir leurs équipes, un nombre important additionné aux nombreux supporters du XV de France. Cette Coupe du monde s’étale en effet sur 51 jours pour 48 matchs. À titre de comparaison, la Coupe du monde de football au Qatar aura duré 28 jours pour 64 matchs.


À LIRE AUSSI

“Un événement pour nos territoires, et on le revendique !”, Jacques Rivoal, président de la Coupe du monde de rugby France 2023

Autre somme importante, 40 millions d’euros seraient versés au comité de la Coupe du monde de Rugby France 2023, Groupement d’Intérêt Public qui comprend trois entités : la Fédération française de rugby (FFR), l’Etat français et le CNOSF (Comité national olympique et sportif français). Une somme qui sera redistribuée «à l’euro près pour le développement du rugby français», indiquait le président du comité, Jacques Rivoal à Capital.

Des retombées économiques aussi dans le verre

Nombreux sont les bars sportifs, pubs ou autres lieux de diffusion, à se réjouir de l’engouement sportif autour de cette Coupe du monde À Paris, Le Rugby, bar sportif du 8e arrondissement a vu son chiffre d’affaires augmenter de 40% pendant la période. Comme de nombreux autres établissements, le bar ne prend plus de réservations, c’est premier arrivé, premier placé, «les autres restent debout au bar».

La Coupe du monde est aussi un bon moyen de lancer son business. Ouvert par trois amis début septembre, The Black Owl, à Toulouse, a d’abord été conçu comme un pub éphémère lié pour diffuser les matchs durant toute la compétition. L’événement sportif est donc un moyen de fidéliser la clientèle nocturne, d’acquérir une notoriété afin que les trois amis puissent s’installer à plein temps. Pour la suite, le pub compte fermer ses portes après le Mondial, avant de rouvrir pour de bon.

Comme tout événement sportif, la fréquentation des hôtels autour des lieux de matchs augmente. Cette Coupe du monde 2023 n’échappe pas à la règle. Les hôteliers observent une hausse des réservations mais aussi une forte hausse des commandes au bar des établissements. Catherine Quérard, vice-présidente du Groupement des Hôtelleries & Restaurations de France, interrogée par Actu Nantes relève une «bouffée d’air frais» pour les établissements nantais. Le Stade de la Beaujoire doit accueille en effet quatre matchs lors de la compétition. «Les hôtels sont bien remplis voir complets. Cela a même débordé au-delà de Nantes intra-muros, sur les hôtels autour de Nantes» a-t-elle déclaré au média local. Bien loin des pénuries observées en début de Mondial dans les stades, les bars restent une source sûre de ravitaillement.


À LIRE AUSSI

Inflation : des pubs britanniques augmentent le prix de la bière aux heures de pointe



Source link

Theo Lefevre

Dans le vaste océan du cyberespace, je suis Théo Lefèvre, un Journaliste Web captivé par les histoires qui se tissent à travers les fils numériques. Mon parcours à l'Université Américaine de Paris a façonné ma plume, tandis que mes curiosités se dévoilent à travers la science et la technologie, le monde des affaires, et l'athlétisme. Porté par mon passé de passionné de sport et d'économie, chaque article que je compose est un reflet transparent de mon engagement envers l'authenticité. Joignez-vous à moi pour explorer les méandres de l'innovation scientifique, les intrications du monde des affaires et les défis du terrain d'athlétisme, tout en partageant un voyage honnête et stimulant à travers mes écrits.

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button