Économie

Allocs ou crédit d’impôts aux entreprises ? En Allemagne, la coalition se fissure entre Verts et libéraux – Marianne


En Allemagne, la « coalition feu tricolore » au pouvoir – qui réunit le Parti social-démocrate (SPD, centre gauche), le Parti libéral démocrate (FDP, centre droit) et les Verts – a du plomb dans l’aile. Porté par le ministre des Finances Christian Lindner (FDP), le projet de loi sur les « opportunités de croissance » devait être adopté ce 16 août en « cabinet », une réunion des membres du gouvernement obligatoire avant le dépôt au Parlement. Mais la ministre de la Famille, Lisa Paus (Verts), pourtant bien moins influente que le patron du FDP, y a opposé son véto. Elle a mis en cause ce qui constitue, selon elle, un manque de justice sociale dans la politique gouvernementale.

Le texte de Christian Lindner, n° 3 de l’exécutif, permettrait de diminuer les impôts des entreprises à hauteur de 6 milliards d’euros. Une politique fiscale loin d’être du goût de la ministre… sauf si, en parallèle, l’accent est mis sur le développement accru d’une sécurité sociale pour les enfants. Un projet sur lequel elle s’active depuis plusieurs mois visant à unifier les différentes allocations familiales et à lutter contre le non-recours à ces prestations. Cette réforme d’un secteur de la protection sociale doit entrer en vigueur en 2025, mais son ambition est inférieure à celle de Lisa Paus. Christian Lindner l’a chiffrée dans sa programmation budgétaire à 2 milliards d’euros. Une somme que la ministre estime insuffisante et qu’elle souhaite porter à 7 milliards d’euros.

À LIRE AUSSI : Face au vieillissement, l’Allemagne ouvre grand ses portes aux étrangers qualifiés avec une nouvelle loi

Pourtant, lors de la semaine du 7 août, Christian Lindner était tombé d’accord avec Robert Habeck, vice-chancelier, ministre de l’Économie et du Climat et chef des Verts au gouvernement, et le chancelier Olaf Scholz (SPD) lui-même, selon plusieurs médias allemands. Après cet échec, l’exécutif ambitionne de trouver un accord lors du prochain conseil des ministres prévu à la fin du mois d’août.

Tir de barrage des libéraux

Ce 16 août, Christian Lindner a répliqué sur X (ex-Twitter) qu’il était « regrettable » de suspendre le texte, « malgré l’accord du [ministère de l’Économie et du Climat] ». Et d’ajouter : « Chacun devrait savoir que toutes les dépenses sociales ont besoin d’une base économique solide. Les familles avec enfants ont également besoin de bons emplois. » Auprès de Bild, premier quotidien du pays, le secrétaire général du FDP, Bijan Djir-Sarai, a critiqué la position de Lisa Paus, mais avec plus de gravité : « Le veto de Mme Paus est une attaque contre l’avenir de l’Allemagne en tant que lieu d’affaires. Et c’est la preuve que les Verts n’ont toujours pas compris la situation économique difficile dans laquelle se trouve notre pays. J’avais espéré que les Verts s’étaient aussi rendus compte de l’importance de l’aide et de l’impulsion pour l’économie allemande. Ce n’est évidemment pas le cas. »

À LIRE AUSSI : France-Allemagne : “Le petit milieu médiatico-politique veut faire oublier qu’il s’est planté sur tout”

Dans le même temps, Katharina Beck, porte-parole aux finances des Verts au Parlement allemand, a soutenu la ministre de la Famille sur la chaîne d’information Welt, tout en apportant des nuances : « Je ne pense pas que ce soit un blocus très long et ferme, il y a juste un peu plus besoin de discussion. Et je pense que ce n’est pas grave après un été où tout le monde n’a peut-être pas pu se parler en même temps. Peut-être que la loi peut s’améliorer encore si le cabinet continue d’en discuter pendant une semaine ou deux. » Quant au SPD, la vice-présidente de son groupe parlementaire, Verena Hubertz, a enjoint sur X à sortir du blocage : « Tout le monde doit être conscient que ce n’est qu’ensemble que l’on peut aller de l’avant de manière constructive. » Mais « le report de [cette loi] est pour moi incompréhensible », a-t-elle tranché.



Source link

Theo Lefevre

Dans le vaste océan du cyberespace, je suis Théo Lefèvre, un Journaliste Web captivé par les histoires qui se tissent à travers les fils numériques. Mon parcours à l'Université Américaine de Paris a façonné ma plume, tandis que mes curiosités se dévoilent à travers la science et la technologie, le monde des affaires, et l'athlétisme. Porté par mon passé de passionné de sport et d'économie, chaque article que je compose est un reflet transparent de mon engagement envers l'authenticité. Joignez-vous à moi pour explorer les méandres de l'innovation scientifique, les intrications du monde des affaires et les défis du terrain d'athlétisme, tout en partageant un voyage honnête et stimulant à travers mes écrits.

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button