Divertissement

À Guingamp, une exposition photo vous plonge dans l’Amérique profonde du début du XXe siècle – franceinfo


Le Centre d’art Gwinzegal accueille jusqu’au 16 juin “Will Write Soon”, une exposition étonnante présentant 250 clichés de l’Amérique rurale du début du siècle dernier. Pas de simples photos, mais des photos postales, grâce auxquelles les habitants des campagnes donnaient des nouvelles à leurs proches.

France Télévisions – Rédaction Culture


Publié



Temps de lecture : 1 min

Exposition

En anglais, on parle de RPPC (Real Photo Postcard), “carte photo” en français. Des photos originales prises par des particuliers, parfois par des photographes professionnels, destinées à être envoyées par la poste. Apparue dès la fin du XIXe siècle, cette pratique va s’imposer et permettre aux habitants de ces contrées reculées de communiquer avec leurs proches, leurs amis, en partageant, à travers ces images, leur quotidien.

Ces zones rurales sont peu peuplées à l’époque, et on habite souvent loin les uns des autres. Donc, on a besoin de créer des liens avec les autres, de rester en contact avec ses proches ; et ce sont les cartes photos qui vont permettre de conserver ces liens“, explique Luce Lebart, commissaire de l’exposition et historienne de la photographie.

Engouement populaire

Contrairement à une carte postale classique, ici, pas d’images imprimées, mais de vraies photographies. Des tirages originaux avec, au verso, la possibilité d’écrire le nom et l’adresse du destinataire, et de coller le timbre évidemment. Comme l’explique Luce Lebart, il faudra attendre 1907 pour pouvoir également y écrire quelques mots. Avant cela, les messages étaient inscrits directement sur le cliché.

au Centre d'art Gwinzegal, à Guingamp. -
Exposition “Will Write Soon”

au Centre d’art Gwinzegal, à Guingamp. –
(FRANCE 3 BRETAGNE / JM.  Seigner / C. Bazille)

Une pratique qui va connaître un véritable engouement entre 1905 et 1915 dans les zones rurales, grâce à l’invention (par Eastman Kodak) d’appareils photo plus compacts et faciles à utiliser, mais aussi par la modernisation de la poste américaine favorisant ainsi la circulation du courrier dans tout le pays. Un moyen de communication efficace pour ces habitants de l’Amérique profonde, chez qui le téléphone n’était pas encore arrivé.

Les cartes photos présentées à Guingamp sont issues d’une collection privée. Un voyage dans le temps à travers les campagnes américaines alors en pleine mutation et une plongée dans le quotidien de ces communautés.

“Will Write Soon, photos postales du ‘nouveau’ monde”, jusqu’au 16 juin 2024, Centre d’art Gwinzegal, 4 rue Auguste Pavie, 22200 Guingamp. Du mercredi au dimanche de 14h à 18h30, fermé les jours fériés, entrée libre.





Source link

Hugo Dupuis

Dans un monde peint de nuances d'encre et d'imagination, je suis Hugo Dupuis, un Spécialiste du Blogging, en équilibre à la croisée de l'exploration et de l'expression. Avec les salles de l'Institut Catholique de Toulouse comme ma creuset créatif, j'ai forgé un chemin où les mots deviennent des fenêtres ouvertes sur des contrées indomptées. Du plateau géopolitique à la délicate tapisserie de la nature, de l'arène rugissante aux couloirs secrets du divertissement, mon clavier danse au rythme des histoires en attente d'être racontées. La transparence est mon étoile guide, illuminant chaque récit de la brillance de l'authenticité. Alors, entrez dans ce royaume d'encre et d'idées, alors que nous nous embarquons ensemble dans un voyage à travers le labyrinthe de la politique mondiale, la symphonie de l'environnement, le frisson du sport et l'énigme du showbiz.

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button