Technologie et Science

Quelle est cette galaxie “impossible” découverte par James Webb ? – Caminteresse.fr


Grâce au télescope spatial, des chercheurs ont repéré une galaxie observée il y a 11,5 milliards d’années, avec des étoiles encore plus anciennes. Or, à l’époque de leur formation, il n’y avait pas assez de matière noire accumulée pour modeler ces astres. De ce que les experts connaissent du cosmos, cette galaxie ne devrait donc pas exister.

Décidément, James Webb bouleverse notre compréhension de l’Univers. Il y a une dizaine de jours, les données du télescope spatial ont poussé les astronomes à repenser la formation des premiers trous noirs. À peine deux jours après la publication de cette étude, un autre papier scientifique basé sur les observations de Webb a remis en cause une autre thèse d’astronomie.

Pas assez de matière noire

Une équipe internationale de chercheurs a découvert une galaxie pour le moins étonnante, a-t-elle annoncé dans la revue Nature. Baptisée ZF UDS 7329, cette galaxie massive a été observée il y a 11,5 milliards d’années, dans le premier univers. Ses étoiles, plus nombreuses que celles dans la Voie lactée, sont encore plus vieilles qu’elle : les astres ont été formés il y a 1,5 milliard d’années plus tôt.

Cette découverte bouleverse la théorie selon laquelle c’est la matière noire qui a formé les premières galaxies. Or, à l’époque de la création de ZF UDS 732, il n’y avait pas assez de matière noire accumulée à des concentrations suffisantes pour amorcer la formation de ses étoiles.

“La formation des galaxies est en grande partie dictée par la manière dont la matière noire se concentre”, explique la professeure agrégée Claudia Lagos du nœud de l’Université d’Australie-Occidentale du Centre international de recherche en radioastronomie (ICRAR), dans un communiqué.

“C’est parce que nous ne pensions pas que de telles structures de matière noire aussi massives puissent héberger ces galaxies massives qui ont eu le temps de se former. Plus d’observations sont nécessaires pour comprendre à quel point ces galaxies peuvent être communes et pour nous aider à comprendre à quel point ces galaxies sont réellement massives.”

Pour le professeur distingué Karl Glazebrook de l’Université de technologie de Swinburne, qui a dirigé l’étude, James Webb “a découvert de plus en plus de preuves de la formation précoce de galaxies massives. Ce résultat établit un nouveau record pour ce phénomène. Bien qu’il soit très frappant, ce n’est qu’un seul objet. Mais nous espérons en trouver davantage, et si nous le faisons, cela bouleversera vraiment nos idées sur la formation des galaxies.”

Ça peut aussi vous intéresser :

Les mystères non résolus sur la matière noire

Qui est Euclid, le télescope spatial qui pourrait percer les mystères de la matière noire ?

Les galaxies comme la Voie Lactée sont extrêmement rares, on sait enfin pourquoi !

Des scientifiques ont découvert les galaxies les plus éloignées de l’histoire

Astronomie : retour sur une année 2023 intense et historique !



Source link

Theo Lefevre

Dans le vaste océan du cyberespace, je suis Théo Lefèvre, un Journaliste Web captivé par les histoires qui se tissent à travers les fils numériques. Mon parcours à l'Université Américaine de Paris a façonné ma plume, tandis que mes curiosités se dévoilent à travers la science et la technologie, le monde des affaires, et l'athlétisme. Porté par mon passé de passionné de sport et d'économie, chaque article que je compose est un reflet transparent de mon engagement envers l'authenticité. Joignez-vous à moi pour explorer les méandres de l'innovation scientifique, les intrications du monde des affaires et les défis du terrain d'athlétisme, tout en partageant un voyage honnête et stimulant à travers mes écrits.

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button