Culture et Société

Allô le monde : une célébration de la diversité culturelle – L’Express – L’Express – Drummondville


Par Claude-Hélène Desrosiers

ÉVÉNEMENT. Journée mondiale de la diversité culturelle en 2010, puis Fête de la diversité culturelle de 2012 à 2019, l’événement drummondvillois célébrant le multiculturalisme devient Allô le monde. Le festival de deux jours propose une programmation variée et est entièrement gratuit.

Allô le monde aura lieu le vendredi 26 mai de 18 h à 22 h 30 et le samedi 27 mai de 11 h à 17 h au parc Saint-Frédéric. Le festival est une présentation d’Intro Drummondville et se veut l’occasion, pour les citoyens, de découvrir la beauté et la diversité des cultures qui les entourent. Drummondville est l’une des 14 villes québécoises mandatées pour accueillir les personnes immigrantes par le ministère de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration. La population immigrante de Drummondville augmente chaque année, représentant environ 4,1 % de la population totale et provenant d’une soixantaine de pays.

Luz Perez, directrice générale d’Intro Drummondville. (Photo : Ghyslain Bergeron)

L’édition 2023 a été l’occasion de revoir la formule et de lui donner un nouveau souffle. «À travers nos discussions, une des choses qui ressortait le plus, c’était qu’il fallait garder l’essence de cet événement-là, qui était justement d’aller à la rencontre de l’autre et de conserver l’aspect festif, pour permettre de faire des trouvailles, autant pour les personnes immigrantes qui découvrent notre société que les gens qui découvrent cette diversité qu’on a à Drummondville», explique Luz Perez, directrice générale d’Intro Drummond.

Ce sont 13 pays qui seront représentés dans le cadre de cette première formule en mode festival. La programmation mettra en scène des artistes émergents et professionnels, qui reflèteront la diversité culturelle et musicale célébrée par cet événement.

L’ouverture officielle aura lieu le vendredi 26 mai à 18 h et sera suivie du spectacle de Samajam, un groupe de percussions brésiliennes qui proposera une prestation musicale participative. À 19 h, la troupe de danse Indigaïa offrira des danses de style Bollywood, puis la danseuse Valeska dévoilera les charmes de la danse perse. Rippy Knoss, originaire du Congo, fera découvrir son talent de rappeur à 20 h. La soirée se poursuivra avec DJ Will, qui fera danser les gens sur diverses musiques internationales, et se clôturera avec Habana Café, qui rendra hommage à la musique cubaine.

Le samedi 27 mai, le festival reprendra à 11 h avec le percussionniste Kattam et ses tam-tams, qui offrira une aventure multiculturelle pour toute la famille. La journée continuera avec un défilé de drapeaux et de vêtements traditionnels. L’après-midi sera rythmé par une série d’artistes prêts à faire danser la foule. Au programme : Djamboola et ses sonorités afrocaraïbéennes, Jackson Jaojoby et ses mélodies malgaches, JP et Addi, originaires de l’Ile Maurice, avec leurs influences reggae et internationales, Tounsi In Da House, des danseurs qui présenteront des danses inspirées du folklore tunisien traditionnel et contemporain et enfin la troupe de danse Ekspresyon, qui proposera un atelier de danse haïtienne. Le grand spectacle de fin, Bumaranga, présenté par le député Sébastien Schneeberger, est un groupe de percussions et de flûtes typiquement colombiennes, teintées d’une touche moderne.

Stéphanie Lacoste, mairesse de Drummondville. (Photo : Ghyslain Bergeron)

«Sur le site, une zone jeunesse pour les familles offrira plusieurs activités ludiques et un rallye culturel et gastronomique», indique Karine Raymond Marcotte, responsable de la programmation.

Stéphanie Lacoste, mairesse de Drummondville, se réjouit de la tenue de Allô le monde. «Pour notre ville, la diversité culturelle est une richesse. C’est une ouverture vers le monde et une source d’inspiration pour les gens d’ici. Elle enrichit nos échanges, contribue à notre développement, mais aussi, renforce l’identité de Drummondville et du Québec, car les nouveaux arrivants qui font le choix de notre milieu font aussi le choix de parler français et d’apprendre la culture d’ici», fait-elle valoir.

Rappelons que Intro Dummondville est un organisme d’accueil et d’intégration des nouveaux arrivants depuis plus de 20 ans. Il a pour mission, entre autres, de sensibiliser les Drummondvillois à la diversité culturelle et à ses enjeux socio-économiques.





Source link

Elodie Dumas

Bonjour, je suis Elodie Dumas, une rédactrice d'articles en ligne qui dévoile le monde à travers ses mots. Ma formation à l'École Centrale de Nantes a façonné ma plume et éveillé ma passion pour l'écriture. Je parcours la toile avec des récits internationaux, explorant la culture, la société, et le monde du crime. Passionnée de sport et de voyages, j'explore aussi les coins les plus reculés. Mon engagement envers la transparence guide chacun de mes articles, apportant une authentique lumière à chaque sujet. Rejoignez-moi dans cette aventure où les mots peignent des images vives de cultures lointaines, de mystères criminels et d'horizons lointains.

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button