Actualités internationales

Sécurité dans le monde : gros plan sur les zones de vigilance du 14 au 19 février – Français à l’étranger


Afrique

Sénégal

La tension politique et sociale reste extrêmement vive dans le pays, conséquence du report de l’élection présidentielle prévue initialement le 25 février. À Ziguinchor – capitale de la région Casamance, fief du leader de l’opposition emprisonné Ousmane Sonko – un jeune homme de dix-neuf ans a perdu la vie le 10 février après avoir reçu un projectile sur la tête. Il s’agit de la troisième personne décédée dans des manifestations depuis l’annonce de ce report par le président Macky Sall, le 3 février dernier. Par ailleurs, une quarantaine de mouvements issus de la société civile, réunis au sein de la plateforme Aar Sunu Election (« Protégeons notre élection »), restent mobilisés pour protester contre cette décision, après avoir appelé à manifester dans l’ensemble du pays le mardi 13 février. La communauté musulmane, très largement majoritaire au Sénégal, est aussi appelée à se rendre à la prière du vendredi en arborant les couleurs nationales en guise de protestation, tandis que les appels à la grève nationale se multiplient, notamment dans le corps enseignant. Le pouvoir reste pour l’heure inflexible, en dépit de l’exhortation de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) – toutefois fragilisée par les récentes annonces de départ du Mali, du Burkina Faso et du Niger de ses instances – à respecter le calendrier électoral initial.

République démocratique du Congo

L‘extrême insécurité continue de régner dans l’est du pays. Des milliers de personnes ne cessent de fuir la région pour échapper aux violences multiples, fruit de l’intensification des combats entre les rebelles du M23 (soutenus par le Rwanda) et l’armée congolaise. Bon nombre d’entre eux ont trouvé un refuge précaire dans la ville de Bulengo à dix kilomètres de Goma, capitale régionale du Nord-Kivu. La semaine dernière, les combattants du M23 auraient encerclé la ville stratégique de Sake, seul véritable verrou de la route menant à Goma, à une vingtaine de kilomètres de là. La prise de cette ville par les rebelles risque d’impacter les ressources logistiques de l’armée régulière. En outre, la ville de Goma reste elle-même sous la menace : la semaine passée, une roquette s’est écrasée près de l’université, au nord-ouest de la cité. Le tir, qui n’a pas fait de victimes, a creusé un important cratère dans le quartier du Lac vert.

Afrique du Nord/Moyen-Orient

Région

Le maintien de l’offensive israélienne sur l’ensemble de la bande Gaza, en réponse aux attaques du Hamas le 7 octobre 2023, crée un ressentiment croissant envers les États-Unis et leurs alliés. Largement exprimée par les populations du Moyen-Orient, via notamment des manifestations devant les ambassades occidentales, cette défiance est maintenant relayée par les gouvernements de la région qui restaient jusqu’alors sur une certaine réserve. C’est le cas notamment de l’Irak qui a qualifié « d’assassinat clair et net » l’élimination par l’aviation américaine d’un responsable de milices chiites (soutenues par l’Iran) la semaine dernière à Bagdad, ajoutant que les Etats-Unis étaient « devenus un facteur d’instabilité et menacent d’enfermer l’Irak dans un cycle de conflits ». Dans ce contexte, le pouvoir irakien a réitéré sa volonté de mettre fin à la présence des troupes étrangères sur son sol, une exigence qui avait déjà été formulée par le Parlement le 5 janvier dernier.

Amériques

Brésil

Déjà été condamné à huit ans d’inéligibilité le 30 juin 2023 pour avoir répandu de fausses informations sur le système électoral après sa défaite l’année dernière, Jair Bolsonaro, qui fait face également à plusieurs enquêtes criminelles, s’est vu confisquer son passeport par la police brésilienne le 8 février dernier. Lancien président (de janvier 2019 à janvier 2023) est notamment accusé d’avoir fait pression sur des responsables militaires pour qu’ils se joignent à une tentative de coup d’État en 2022 et d’avoir conspiré pour emprisonner un juge de la Cour suprême. De surcroît, des mandats de perquisition ont été menés à l’encontre de quatre anciens ministres et plusieurs de ses anciens collaborateurs ont été arrêtés. Compte tenu de l’importante base militante dont bénéficie toujours Jair Bolsonaro, des manifestations de soutien en sa faveur ne sont pas à exclure. Les échauffourées qui ont eu lieu par le passé autour de ce type de rassemblements supposent de se tenir éloigné de ces manifestations.

Haïti

Mis sur la sellette par une population réclamant sa démission sur fond d’émeutes qui ont déjà fait plusieurs morts, le Premier ministre Ariel Henry a lancé un appel au calme lors d’une allocution publique le 7 février dernier. Un message délivré à cette nation haïtienne exténuée par la violence croissante des gangs, l’aggravation de la pauvreté et le maintien au pouvoir de son Premier ministre. En effet, aucune élection générale n’a encore été programmée. Pourtant, au titre d’un accord conclu en décembre 2022, Ariel Henry était censé organiser ces élections et transmettre le pouvoir aux nouveaux élus le 7 février de cette année. Autre illustration du chaos qui règne en Haïti, cinq agents de « l’Agence de l’environnement » – un service gouvernemental armé actuellement en rébellion ouvert – ont été tués la semaine dernière à Port-au-Prince au cours d’une fusillade avec la police nationale.

Asie/Pacifique

Pakistan

Aucun parti n’est parvenu à remporter la majorité à l’Assemblée nationale à l’issue des législatives du 8 février dernier. La surprise est venue des candidats indépendants affiliés au Pakistan Tehreek-e-Insaf (PTI) – le parti d’Imran Khan, ancien Premier ministre (entre août 2018 et avril 2022) et emprisonné depuis mai 2023 pour des accusations de corruption – arrivés en tête avec 101 sièges remportés sur les 336 que compte l’Assemblée. La Ligue musulmane du Pakistan-Nawaz (PML-N), qui bénéficie du soutien de l’armée et dirigée par un autre ancien Premier ministre, Nawaz Sharif, suit la marche avec 75 sièges. Enfin, le troisième grand parti pakistanais, le Parti du peuple pakistanais (PPP), en obtient 54. Cette absence de majorité illustre l’instabilité politique du pays, qui se dirige vers une coalition vouée à écarter à nouveau Imran Khan et ses soutiens, très nombreux parmi la jeune société pakistanaise. Compte tenu de ce contexte volatile, amplifié par des soupçons de fraude autour de ce scrutin, les troubles sociaux qui sont déjà apparus pourraient s’amplifier dans les jours à venir.

Europe/Communauté des États indépendants (CEI)

Europe orientale

Le climat de tension généré par l’invasion russe en Ukraine se répercute au niveau de la conscription dans les pays impliqués ou voisins du conflit. Ainsi le Parlement ukrainien a voté le 7 février, en première lecture, en faveur d’un projet de loi qui permettrait d’abaisser de deux ans l’âge de la mobilisation, le ramenant ainsi à 25 ans (actuellement seuls les Ukrainiens âgés de 27 à 60 ans sont mobilisables, les plus jeunes pouvant s’engager sur la base du volontariat). Par ailleurs, le texte prévoit que que les Ukrainiens basés à l’étranger soient dotés d’une une inscription militaire à jour et vérifiée régulièrement, un tel document devenant indispensable pour accéder à tout service consulaire. Au-delà, la Suède Suède envisage aussi cette année une hausse de 30% de ses conscrits. La Lettonie, pour sa part, a rétabli la conscription en janvier dernier et la Lituanie et le Danemark envisageraient aussi ce nouveau recours.





Source link

Elodie Dumas

Bonjour, je suis Elodie Dumas, une rédactrice d'articles en ligne qui dévoile le monde à travers ses mots. Ma formation à l'École Centrale de Nantes a façonné ma plume et éveillé ma passion pour l'écriture. Je parcours la toile avec des récits internationaux, explorant la culture, la société, et le monde du crime. Passionnée de sport et de voyages, j'explore aussi les coins les plus reculés. Mon engagement envers la transparence guide chacun de mes articles, apportant une authentique lumière à chaque sujet. Rejoignez-moi dans cette aventure où les mots peignent des images vives de cultures lointaines, de mystères criminels et d'horizons lointains.

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button