Football

Football. Ligue des nations féminine: les Bleues éliminent l’Allemagne et filent en finale – JSL – le Journal de Saone et Loire


La France n’a encore rien gagné. Mais elle a validé ses progrès après son élimination frustrante au Mondial australien, battu pour la première fois sa bête noire en compétition, et brisé la malédiction des demi-finales. Elle a même rendu au passage la monnaie de sa pièce au sélectionneur allemand Horst Hrubesch, l’auteur du dernier tir au but de ce tragique France-Allemagne de 1982 chez les garçons, et qui se vantait encore la veille de n’avoir que de bons souvenirs avec la France.

La France jouera mercredi à Séville, face aux championnes du monde espagnoles – qui ont battu les Pays-Bas dans l’autre demi-finale (3-0, voir ci-dessous) –, la première finale de son histoire. La Ligue des nations naissante n’a pas encore le prestige d’un Mondial, d’un Euro ou des JO. Mais ce mini-championnat d’Europe, qui délivre les deux passeports européens pour Paris-2024, la France ayant déjà le sien en tant que pays organisateur, est tout sauf une compétition amicale.

>> A LIRE AUSSI  : Ligue des nations féminine : la France veut sa première finale

Deux buts en 5 minutes

Dans ces conditions, battre une Mannschaft qui misait tout sur ce match pour être certain de voir Paris l’été prochain, est tout sauf anodin. L’affaire a été pliée à la fin d’une première période jusque-là cadenassée.

Mais les bonnes intentions françaises ont été récompensées par le premier éclair, venu de Diani, qui ouvrait le score d’une demi-volée magnifique, juste à l’intérieur de la surface, après un coup franc de Bacha renvoyé par la défense allemande (1-0, 41e).

Après avoir débloqué le match, les Bleues faisaient le break juste avant de rentrer aux vestiaires : omniprésente dans l’entrejeu, Le Sommer récupérait un ballon et envoyait Geyoro au but qui était fauchée par Orberdorf. Le penalty était transformé par Karchaoui (2-0, 45e+3).

La seconde période a été beaucoup plus compliquée avec des Allemandes pressantes et dangereuses sur coups de pied arrêtés. L’inévitable Popp lançait une première alerte d’une frappe puissante sur la barre à la 72e, avant qu’une main d’Henry dans la surface, après intervention de la VAR, ne permette à l’Allemagne de réduire le score sur penalty (2-1, 82e).

Malgré dix dernières minutes stressantes, la France s’est accrochée à son avantage et a prouvé qu’elle n’avait pas, même sans sa tour de contrôle Wendie Renard, la meilleure défense de la Ligue des nations pour rien.

Les Bleues ont aussi réussi leur baptême au Groupama Stadium de Lyon, là où elles disputeront le 25 juillet, dans un stade où il y aura près du double des 30 267 spectateurs présents vendredi soir, le premier match d’un tournoi olympique qui peut tout changer pour l’avenir et la notoriété du football féminin en France.

L’Espagne se qualifie pour les JO et attend la France en finale

L’équipe d’Espagne féminine de football s’est qualifiée vendredi pour la finale de la Ligue des nations en battant les Pays-Bas (3-0) à Séville, validant son billet pour le tournoi olympique de Paris, le premier de son histoire.

Les championnes du monde 2023 se sont imposées facilement grâce à trois buts de Jenni Hermoso (41e), Aitana Bonmati (45e) et Ona Batlle (78e) dans ce remake du quart de finale du Mondial d’août dernier où elles l’avaient emporté en prolongation (2-1).

Une victoire qui permet aux Espagnoles de se qualifier pour le tournoi olympique de Paris, avant de recevoir la France mercredi à Séville pour tenter de soulever un nouveau trophée, six mois après leur sacre mondial et la crise provoquée par le baiser forcé imposé par l’ex-président de la Fédération espagnole de football Luis Rubiales sur la N.10 Jenni Hermoso.



Source link

Hugo Dupuis

Dans un monde peint de nuances d'encre et d'imagination, je suis Hugo Dupuis, un Spécialiste du Blogging, en équilibre à la croisée de l'exploration et de l'expression. Avec les salles de l'Institut Catholique de Toulouse comme ma creuset créatif, j'ai forgé un chemin où les mots deviennent des fenêtres ouvertes sur des contrées indomptées. Du plateau géopolitique à la délicate tapisserie de la nature, de l'arène rugissante aux couloirs secrets du divertissement, mon clavier danse au rythme des histoires en attente d'être racontées. La transparence est mon étoile guide, illuminant chaque récit de la brillance de l'authenticité. Alors, entrez dans ce royaume d'encre et d'idées, alors que nous nous embarquons ensemble dans un voyage à travers le labyrinthe de la politique mondiale, la symphonie de l'environnement, le frisson du sport et l'énigme du showbiz.

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button