Tennis

Tennis. Teréga Open. Clément Chidekh poursuit sa très belle aventure, pas Lucas Pouille – La République des Pyrénées


Avec cette place dans le dernier carré, il a déjà la certitude de gagner 54 places à l’ATP, de passer du 375e au 321e rang. Pour rappel, il frisait encore avec la 600e place il y a trois semaines à peine.

Ce vendredi, dans le premier quart de la journée, Chidekh a d’abord subi l’orage (1-4) avant de laisser exploser son tennis offensif et généreux. Après avoir effacé une balle de premier set à 5-4 sur son service, l’ancien étudiant à l’INSA de Toulouse, a croqué avec gourmandise dans la baballe pour virer à 7-5 en sa faveur. Le léger coup de mou du second set a vite laissé place à un troisième set robuste de sa part. S’il ne concluait pas à 5-4, 40-15, la troisième balle de match était la bonne. Il pouvait exulter et serrer le poing

Une affaire de mental

« Je m’attendais à un match compliqué. On se connaît depuis nos dix ans, on s’est joué plein de fois, encore ce début de mois à Montpellier, les plans de jeu étaient prêts dans nos têtes », débriefe Chidekh. Titouan ne laisse rien de gratuit, il faut tout aller chercher, je suis donc très soulagé car au troisième set c’était une vraie bataille. J’ai réussi à m’en sortir avec mon état d’esprit », insiste le vainqueur. « Le mental c’est comme le physique. Si on n’est pas bien dans la tête c’est comme une blessure physique, on ne peut pas se donner à 100 %, assure-t-il. J’ai toujours en tête que le tennis est un sport où on perd la moitié des points. Djokovic, sur sa carrière, c’est 53 % des points gagnés. Ça veut dire que le meilleur joueur de tous les temps perd un point sur deux ! »


Doigt sur la tempe, Clément Chidekh sait que sa qualification n’aurait pas eu lieu sans un mental costaud.

Rodolphe Martin

L’essentiel est de gagner le dernier du match, et ça Clément Chidekh le réussit plutôt bien ces temps-ci.

Renouveler pareille performance en demie face à Leandro Riedi relèvera d’un challenge supérieur encore tant le niveau de jeu affiché par le Suisse pour se défaire de la pépite Dino Prizmic a été ébouriffant. Le plus beau match de la semaine jusqu’ici, qui s’est malheureusement terminé par une double faute du Croate, démobilisé par les cris d’un bébé entre sa première et deuxième balle de service alors que jusque là son jeu de défense et son œil de lynx avaient enchanté le public. « C’était une grosse bataille. Il a fallu que je sois très précis au service car en retour il est monstrueux. Je suis très content d’être en demie », savourait Riedi qui avait su serrer le jeu à chaque fois qu’il s’était retrouvé en grand danger.

Tête de série numéro 3, l’Américain Brandon Nakashima est le seul des 8 favoris du départ au rendez-vous des demi-finales.


Tête de série numéro 3, l’Américain Brandon Nakashima est le seul des 8 favoris du départ au rendez-vous des demi-finales.

R.M.

Brandon Nakashima (89e), dernière tête de série en lice, également qualifié pour la finale du double, a dû vraiment s’employer pour dompter le lift ravageur du gaucher italien de 23 ans Mattia Bellucci (3-6, 6-4, 7-6). L’Américain partira favori de l’autre demi-finale programmée en début de programme, à 15. Il sera opposé à un joueur qui aura eu peu d’heures de repos puisque Lucas Pouille et le Filandais Otto Virtanen n’ont débuté leur quart qu’à 21h30.

Entre le Français et la « catapulte” finlandaise, deux hommes archi solides sur leur engagement, le duel a été dans la lignée des trois matches précédents : indécis.

Dans ce match entre deux énormes serveurs, le premier set ne pouvait que se conclure au tie-break. Alors que Pouille semblait avoir fait le plus dur en menant 5 points à 4 deux services à suivre, il caviardait les points suivants pour perdre la première manche 7 points à 5.

Otto Virtanen complète le dernier carré après son succès sur Lucas Pouille ce vendredi soir.


Otto Virtanen complète le dernier carré après son succès sur Lucas Pouille ce vendredi soir.

A.Torrent

Dans la suivante, c’est encore le Français qui se détachait le premier, cette fois en breakant à 5 jeux à 3. Mais Virtanen, mental froid comme de l’acier, réagissait aussitôt pour ravir le service de Pouille pour la première fois du match.

Un deuxième tie-break était inévitable. A sens unique celui-là, puisque le Finlandais s’échappait rapidement (5 points à 1) avant de conclure 5 points à 3 sur un ultime service balançait à 210. Quasiment sa moyenne sur le match. Il était 23h30 et le millier de supporters encore présent, aurait bien signé pour une troisième manche. Tant pis.

LE POINT

VENDREDI
Quarts de finale
Chidekh bat Droguet 7-5, 3-6, 7-5
Nakashima (USA, 3) bat Bellucci (ITA) 3-6, 6-4, 7-6
Riedi (SUI) bat Prizmic (CRO) 3-6, 6-2, 7-5
Virtanen (FIN) bat Pouille  7-6(5), 7-6(3)
SAMEDI
Demi-finales
15h : Nakashima (USA) – Virtanen (FIN)
Suivi de Chidekh – Riedi (SUI)



Source link

Elodie Dumas

Bonjour, je suis Elodie Dumas, une rédactrice d'articles en ligne qui dévoile le monde à travers ses mots. Ma formation à l'École Centrale de Nantes a façonné ma plume et éveillé ma passion pour l'écriture. Je parcours la toile avec des récits internationaux, explorant la culture, la société, et le monde du crime. Passionnée de sport et de voyages, j'explore aussi les coins les plus reculés. Mon engagement envers la transparence guide chacun de mes articles, apportant une authentique lumière à chaque sujet. Rejoignez-moi dans cette aventure où les mots peignent des images vives de cultures lointaines, de mystères criminels et d'horizons lointains.

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button