Basket-ball

Victor Wembanyama ne participera pas à la Coupe du monde avec l … – L’Équipe


C’était l’une des décisions les plus attendues d’ici à mercredi, date à laquelle Vincent Collet doit dévoiler sa sélection pour la prochaine Coupe du monde (du 25 août au 10 septembre en Indonésie et aux Philippines), et elle n’est pas allée dans le sens espéré par l’entraîneur des Metropolitans 92 et de tous ceux qui ont suivi la saison en apesanteur du nouveau prodige du basket français.

Victor Wembanyama ne participera pas au Mondial 2023 et il faudra donc attendre les JO de Paris 2024 pour le voir prendre part à une phase finale avec l’équipe de France. Après une semaine de folie entre son arrivée à New York, sa sélection à la première place de la draft NBA jeudi soir et son débarquement à San Antonio dans l’euphorie générale, l’ailier-fort (2,23 m, 19 ans) a fait un choix qu’il a décrit à L’Équipe lors d’un entretien, tard dimanche soir dans le Texas, comme « difficile », mais « irrévocable ».

170 matches en 24 mois

Le natif du Chesnay, qui a manqué le dernier Eurobasket sur blessure, avait régulièrement exprimé, cette saison, sa « volonté » d’être en équipe de France cet été. Wembanyama dit assumer une décision qu’il a prise « lui-même », après avoir consulté son entourage le plus proche, le staff médical qui le suit au quotidien. Il a ensuite annoncé son choix à plusieurs cadres de l’équipe de France et à son entraîneur, lors d’une visoconférence, samedi. « Les Spurs m’auraient soutenu quel qu’eut été mon choix », ajoute-t-il, balayant l’hypothèse d’une éventuelle pression de sa nouvelle franchise.

Il dit avoir beaucoup hésité et met en avant, comme facteur d’explication numéro un, la protection et la construction de son corps, soumis a rude épreuve lors d’une longue saison avec Boulogne-Levallois (62 matches, 32 minutes de moyenne en Championnat). Participer au Mondial, explique-t-il ainsi, en incluant la saison à venir et l’enchaînement avec les JO, représenterait une charge de 170 matches en 24 mois.

« Un sacrifice nécessaire »

« Ce ne serait pas réaliste en termes de développement et pas prudent en termes de santé, explique l’intéressé. J’espère que les gens comprendront. C’est frustrant pour moi aussi. L’équipe de France est toujours aussi centrale. Je veux gagner le plus de titres possible avec elle. Mais je pense que c’est un sacrifice nécessaire. »



Source link

Elodie Dumas

Bonjour, je suis Elodie Dumas, une rédactrice d'articles en ligne qui dévoile le monde à travers ses mots. Ma formation à l'École Centrale de Nantes a façonné ma plume et éveillé ma passion pour l'écriture. Je parcours la toile avec des récits internationaux, explorant la culture, la société, et le monde du crime. Passionnée de sport et de voyages, j'explore aussi les coins les plus reculés. Mon engagement envers la transparence guide chacun de mes articles, apportant une authentique lumière à chaque sujet. Rejoignez-moi dans cette aventure où les mots peignent des images vives de cultures lointaines, de mystères criminels et d'horizons lointains.

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button