Football

Lille arrache la victoire contre Rijeka à domicile en barrages aller de … – L’Équipe


Le match : 2-1

Lille s’est fait peur, mais Lille a résisté péniblement au piège tendu par son adversaire. Après l’élimination de l’OM en barrages de Ligue des champions face au Panathinaïkos (0-1, 2-1, 3-5 aux t.a.b.), le LOSC a lui aussi failli gratifier les suiveurs du football français d’une nouvelle déconvenue. Mais son match, ce jeudi, face à Rijeka, lui a souri (2-1). Menés au score, les Lillois ont pu compter sur l’égalisation d’Edon Zhegrova (43e) et surtout le but victorieux de Leny Yoro (89e) pour sauver leur soirée.

Pourtant, le début de soirée avait des allures de cauchemar. Les supporters n’étaient même pas tous arrivés à la Decahtlon Arena que Bafodé Diakité, blessé à une épaule après une chute, quittait douloureusement la pelouse (6e) et fragilisait une défense en manque de repères (voir plus bas). Déterminant grâce à une sortie qui empêchait Franjo Ivanovic d’ouvrir la marque, Lucas Chevalier ne pouvait rien au moment du lob bien senti de Marco Pasalic (1-0, 24e).

Cueillis contre le cours du jeu malgré de bonnes intentions, les Nordistes restaient fidèles à leurs principes de jeu et accentuaient la pression sur une équipe moins outillée techniquement. À la 42e minute, un une-deux splendide entre Rémy Cabella et Hakon Haraldsson retenait le souffle des spectateurs. Mais le numéro 10 butait sur le portier adverse. L’action suivante récompensait logiquement Edon Zhegrova. Joueur le plus audacieux du match avec plusieurs tentatives de dribbles, le Kosovar était servi côté gauche par Jonathan David et croisait sa frappe au moment idoine, juste avant la pause (1-1, 43e).

En dépit d’un contrôle du ballon quasi total, Lille ne parvenait pas à concrétiser sa domination. Les tentatives de David (47e) et de Cabella (53e) ne donnaient rien tandis que les visiteurs se recroquevillaient dans leur moitié de terrain. Si la tête rageuse du jeune Leny Yoro (17 ans) a délivré une équipe jusque-là imprécise (2-1, 89e), elle n’efface pas les failles constatées dans le secteur défensif.

Sans une assurance énorme, les Lillois tenteront de leur avantage jeudi prochain en Croatie. À la clé : une place en C4 qui serait bienvenue.

21

Les Lillois n’ont pas perdu à domicile depuis 21 rencontres, toutes compétitions confondues (17 victoires, 4 nuls).

Le fait : Yoro, l’arbre qui cache la forêt

Son but en dit long sur sa capacité à répondre présent. Leny Yoro a dû s’improviser acteur d’une partie qu’il a commencée sur le banc. Mais la blessure de Bafodé Diakité (6e) a rebattu les cartes, et le jeune défenseur de 17 ans a sauvé les siens. Mais l’erreur de Diakité qui a précédé sa blessure, et celle d’Alexsandro, coupable d’une faute d’appréciation sur le but de Pasalic, ont longtemps plongé Lille dans un scénario compliqué. Il a aussi fallu une nouvelle fois un grand Lucas Chevalier (5e, 54e, 90e+3) pour assurer la victoire. Son double arrêt dans le temps additionnel avait la même saveur qu’un but.



Source link

Hugo Dupuis

Dans un monde peint de nuances d'encre et d'imagination, je suis Hugo Dupuis, un Spécialiste du Blogging, en équilibre à la croisée de l'exploration et de l'expression. Avec les salles de l'Institut Catholique de Toulouse comme ma creuset créatif, j'ai forgé un chemin où les mots deviennent des fenêtres ouvertes sur des contrées indomptées. Du plateau géopolitique à la délicate tapisserie de la nature, de l'arène rugissante aux couloirs secrets du divertissement, mon clavier danse au rythme des histoires en attente d'être racontées. La transparence est mon étoile guide, illuminant chaque récit de la brillance de l'authenticité. Alors, entrez dans ce royaume d'encre et d'idées, alors que nous nous embarquons ensemble dans un voyage à travers le labyrinthe de la politique mondiale, la symphonie de l'environnement, le frisson du sport et l'énigme du showbiz.

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button