Tennis

Enzo Couacaud ivre de bonheur et qualifié pour le tableau final de l’US Open – L’Équipe


Après l’Open d’Australie et Wimbledon, Enzo Couacaud entre dans un troisième tableau final de Grand Chelem à l’US Open. Après sa victoire sur l’Italien Giulio Zeppieri (3-6, 6-1, 6-1), le Français rayonnait de bonheur et n’avait qu’une envie, retrouver ses parents sur la plazza du Billie Jean King Tennis Center. Tout sourire, il a expliqué que s’il avait retrouvé le succès sur les courts, c’était aussi parce qu’il avait fait « le ménage dans sa vie. » À commencer par un changement de coach. « Je travaille avec Lovro Roncevic, un Croate, depuis 15 jours. On n’a pas encore eu le temps de révolutionner mon jeu, mais son apport sur mon tennis est très positif et m’a aidé à prendre confiance en moi. J’ai compris qu’on pouvait perdre un match sur un premier tour en ayant quand même fait les bonnes choses, juste le mec en face était meilleur. Mais ça ne veut pas dire que tout doit être compliqué derrière. Maintenant, je prends du recul et j’arrive à voir le positif et le négatif au-delà de la victoire ou de la défaite. » Mais ce n’est pas le seul changement dans la vie du joueur. Avec les yeux qui brillent, il confie que sa nouvelle compagne lui apporte également beaucoup. « Ma vie personnelle va beaucoup mieux et ça aide à être épanoui et plus calme sur le terrain. Ma copine est une joueuse, elle a été top 20 donc elle s’y connaît. Et ça fait du bien de parler avec quelqu’un qui comprend ce que je vis. » Absent des courts depuis Wimbledon, Couacaud se félicitait de voir que le travail payait rapidement.

Une Française était également engagée dans le dernier tour des qualifications. Mais Océane Dodin (118e) a fini par s’incliner face à Laura Siegemund (108e) dans un match très bizarre où seul le dernier set aura été disputé (1-6, 0-6, 6-3). La pluie ayant perturbé la programmation depuis deux jours, Hugo Gaston a fini son deuxième tour en s’imposant face à Yuta Shimizu dans la douleur et au bout de l’effort (4-6, 7-6 [6], 7-6 [6]). Titouan Droguet, vainqueur de Tennys Sandgren (2-6, 6-2, 7-5) et Arthur Cazaux, tombeur de Shintaro Mochizuki (6-1, 6-2), joueront aussi leur qualification dans le dernier tour.

Enfin, il faut noter la belle performance d’Elsa Jacquemot (181e) qui a sauvé pas moins de sept balles de match (dont cinq sur service adverse) face à Diana Shnaider (85e, 6-7 [5], 7-5, 6-3). Elle aussi est qualifiée pour le dernier tour.



Source link

Elodie Dumas

Bonjour, je suis Elodie Dumas, une rédactrice d'articles en ligne qui dévoile le monde à travers ses mots. Ma formation à l'École Centrale de Nantes a façonné ma plume et éveillé ma passion pour l'écriture. Je parcours la toile avec des récits internationaux, explorant la culture, la société, et le monde du crime. Passionnée de sport et de voyages, j'explore aussi les coins les plus reculés. Mon engagement envers la transparence guide chacun de mes articles, apportant une authentique lumière à chaque sujet. Rejoignez-moi dans cette aventure où les mots peignent des images vives de cultures lointaines, de mystères criminels et d'horizons lointains.

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button