Environnement

Labé : tenue de l’atelier de vulgarisation des textes du CREDEL et des lois pour la protection de l’environnement – guineematin.com


Le centre de recherche et de documentation environnementale pour le développement intégré du massif du Fouta Djallon (CREDEL) a organisé, à Labé, du 23 au 25 août 2023 un atelier de vulgarisation de ses textes et des lois sur la protection de l’environnement, rapporte un correspondant de Guineematin.com dans la région.

Cette rencontre qui a regroupé 38 participants venus de la section préfectorale des eaux et forêts, des services déconcentrés du Ministère de l’Environnement et du Développement Durable, de l’Université et des organisations de la société civile partenaires du CREDEL s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de la lettre de mission de la ministre de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de l’Innovation (MERSI), Dre Diaka Sidibé, explique le chef de la section communication et éducation environnementale du CREDEL, Thierno Amadou Sow.

Thierno Amadou Sow, chef de la section communication et éducation environnementale du CREDEL

«  Elle cadre parfaitement avec les objectifs fixés dans la lettre de mission de Madame la Directrice Général du CREDEL qui découle de la lettre de mission de Madame la Ministre de l’enseignement supérieur. C’est pour cela que des réflexions ont été poussées en vue de rendre compréhensifs les textes du CREDEL et des lois pour la protection de l’environnement et nous avons défini un mécanisme de partage d’information et de suivi entre les acteurs à tous les niveaux » a-t-il déclaré.

Après trois jours de travaux, le secrétaire scientifique au Centre de Recherche et de Documentation Environnementale pour le Développement Intégré du massif du Fouta Djallon, Sékou Chérif Diallo est animé d’un sentiment de joie et de satisfaction.

Sékou Chérif Diallo, secrétaire scientifique au Centre de Recherche et de Documentation Environnementale pour le Développement Intégré du massif du Fouta Djallon

« Nous avons réussi à organiser cet atelier. Les participants ont débattu de plusieurs thématiques comme le code forestier, le code faunique, code de l’eau et tous les autres codes liés pratiquement à la protection de l’environnement. Cet atelier regroupe 38 personnes. Nous avons des invités qui viennent de l’Université, notre premier partenaire. Il y a des participants qui viennent de la commune urbaine, de la direction préfectorale de l’Environnement et du Développement Durable dont le directeur préfectoral lui-même accompagné des représentants de toutes les sections préfectorales à savoir le FECAN, l’OGUIBE, la Brigade préfectorale, les conservateurs de la nature et les chefs cantonnements forestiers des différentes sous-préfectures de Labé. Tous ces participants vont bénéficier d’attestations de participation et de toute la documentation afférente à l’atelier », a précisé le secrétaire scientifique du CREDEL.

Mme Mariama Dalanda Sow, Directrice Générale CREDEL

Mettant à profit la rencontre, la directrice générale du CREDEL, Mme Mariama Dalanda Sow a invité les participants à appliquer rigoureusement dans leurs activités professionnelles les enseignements tirés de cette rencontre de renforcement de capacité. Elle a également exhorté les autres acteurs concernés à appuyer le CREDEL dans le but d’aider à sauvegarder l’environnement dans la préfecture de Labé.

C’est la première fois que les cadres du secteur bénéficient au niveau local d’une session de formation de ce genre, reconnait le directeur préfectorale de l’environnement et du développement durable, Abdoulaye I Bah.

Abdoulaye I Bah, directeur préfectorale de l’environnement et du développement durable

« En tant que premier responsable de l’Environnement à Labé, nous promettons aux initiateurs et aux organisateurs de cet atelier, en l’occurrence le CREDEL, de veiller à ce que, au sortir de cette rencontre de 3 jours, les recommandations faites soient appliquées. Nous allons veiller à ce que nos conservateurs soient effectivement à l’avant-garde de la protection de l’Environnement dans notre préfecture », a-t-il déclaré, avant d’exprimer son espoir de voir une bonne collaboration entre ses agents et les communautés à la base dans le cadre de la protection de l’environnement.

Pour sa part, Mamadou Aliou Diari Diallo de l’ONG AVGRN a vivement salué la qualité de la prestation des facilitateurs jugés experts en la matière.

Mamadou Aliou Diari Diallo de l’ONG AVGRN

« l’AVGRN est partenaire du CREDEL et des autres services préfectoraux de Labé. Nous nous réjouissons à plus d’un titre de l’organisation de cet atelier. La vulgarisation des textes du CREDEL et des lois sur la protection de l’Environnement constituait un besoin réel. Je peux dire que c’est une première pour la préfecture de Labé. Nous qui intervenons dans le cadre de la protection de l’environnement allons profiter de cette session de formation. Les débats avaient un niveau enrichissant. Les facilitateurs ont présenté des thèmes dont ils avaient la maitrise. Le premier facilitateur a présenté le CREDEL. Nous avons été largement informés du CREDEL. Au deuxième jour, c’est un ingénieur des eaux et forêt qui se trouve être l’inspecteur régional de l’environnement qui nous a parlé de tous les textes liés à la protection de l’environnement.  A ce dernier jour, nous sommes avec le directeur préfectoral de l’environnement qui est un spécialiste aussi. Avec lui aussi, nous comprenons parfaitement le contenu des thèmes » s’est-il félicité.

Le chef de la section préfectorale des forêts et de la faune de Labé, Sous-lieutenant Sory Konaté a, quant à lui, affirmé que parmi tous les participants il est le plus heureux.

Sous-lieutenant Sory Konaté, chef de la section préfectorale des forêts et de la faune de Labé

« Vouloir prendre un soldat sans formation et le mettre comme gérant de la nature, c’est le tohu-bohu qui va continuer dans cet endroit. De notre sortie en 2013 à ce jour, c’est la première fois qu’une telle formation s’organise en faveur du service. Je suis réconforté par l’organisation de cette formation. Aujourd’hui mes agents savent ce qu’ils doivent faire et ce qu’ils ne doivent pas faire dans l’exercice de leur mission de chef cantonnement forestier » a-t-il conclu.

Il convient de signaler qu’au sortir de cet atelier, le CREDEL compte développer une plateforme dans le but de faciliter l’échange et la circulation de l’information en vue d’une meilleure synergie entre tous les participants à cette rencontre.

Idrissa Sampiring DIALLO pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 622 269 551 & 657 269 551 & 664 46 71 71



Source link

Hugo Dupuis

Dans un monde peint de nuances d'encre et d'imagination, je suis Hugo Dupuis, un Spécialiste du Blogging, en équilibre à la croisée de l'exploration et de l'expression. Avec les salles de l'Institut Catholique de Toulouse comme ma creuset créatif, j'ai forgé un chemin où les mots deviennent des fenêtres ouvertes sur des contrées indomptées. Du plateau géopolitique à la délicate tapisserie de la nature, de l'arène rugissante aux couloirs secrets du divertissement, mon clavier danse au rythme des histoires en attente d'être racontées. La transparence est mon étoile guide, illuminant chaque récit de la brillance de l'authenticité. Alors, entrez dans ce royaume d'encre et d'idées, alors que nous nous embarquons ensemble dans un voyage à travers le labyrinthe de la politique mondiale, la symphonie de l'environnement, le frisson du sport et l'énigme du showbiz.

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button