Rugby

Pro D2 – Temo Matiu (Biarritz) ne surprend plus personne – Rugbyrama


En l’absence de Tornike Jalagonia, retenu avec la Géorgie pour la Coupe du monde, le troisième ligne fait partie des options en huit et sa polyvalence est un atout pour le staff biarrot.

Alors qu’il a tout juste 22 ans, une demi-saison de rugby professionnel dans les jambes et qu’en février 2021 il jouait encore au basket, Temo Matiu fait désormais partie de ces garçons qui entrent pleinement dans la rotation au Biarritz olympique, sans qu’on ne se pose la question de savoir s’il va être au niveau, puisqu’il l’a été dès ses débuts en Pro D2 (novembre dernier).

En l’absence de Tornike Jalagonia qui prépare la Coupe du monde avec la Géorgie, c’est au poste de troisième ligne centre que Temo Matiu a démarré la saison, la semaine passée face à Colomiers, où il a plutôt bien joué. “Temo est un des meilleurs athlètes que l’on a, souligne Matthew Clarkin, le directeur sportif du BO. Il se déplace, peut se trouver partout. Il est dynamique sur ses sorties de mêlées, il a des mains. Comme Tornike Jalagonia n’est pas là, c’était une évidence de le faire démarrer en huit. Face à Colomiers, il a su montrer toutes ses qualités à la fois défensivement et offensivement. Il a eu une énorme activité et il se montre de plus en plus efficace dans la zone de contact.”

Il a terminé au centre contre Colomiers

Si la trajectoire du fils de l’ancien international français Legi Matiu (2 sélections) a de quoi surprendre, tant elle suit une courbe exponentielle, en interne le staff n’est pas étonné par ses performances. “Temo ne nous surprend plus. Nous savons ce qu’il est capable de faire. Maintenant, la question est de savoir où il va s’arrêter, mais je pense qu’il y a un peu de marge avant qu’il n’arrive au plafond. Il lui reste du travail dans des petites tâches ou dans la lecture de jeu, mais vu la vitesse à laquelle il apprend, je ne suis pas très inquiet”, glisse Clarkin. Doté de réelles qualités athlétiques, rapide ballon en main, il possède aussi une polyvalence chère à Renaud Dulin, l’entraîneur de l’attaque du BO, et vendredi dernier, le flanker a terminé la rencontre au centre. L’an dernier, on l’avait vu démarrer un match à l’aile. Mais quand il s’agit de Matiu, il paraît qu’il ne faut pas être surpris…



Source link

Theo Lefevre

Dans le vaste océan du cyberespace, je suis Théo Lefèvre, un Journaliste Web captivé par les histoires qui se tissent à travers les fils numériques. Mon parcours à l'Université Américaine de Paris a façonné ma plume, tandis que mes curiosités se dévoilent à travers la science et la technologie, le monde des affaires, et l'athlétisme. Porté par mon passé de passionné de sport et d'économie, chaque article que je compose est un reflet transparent de mon engagement envers l'authenticité. Joignez-vous à moi pour explorer les méandres de l'innovation scientifique, les intrications du monde des affaires et les défis du terrain d'athlétisme, tout en partageant un voyage honnête et stimulant à travers mes écrits.

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button