Athlétisme

Wellens prend le pouvoir au Renewi Tour malgré une crevaison: “J … – DH Les Sports +


Il avait réalisé une belle opération, jeudi, sur le contre-la-montre de Sluis. Se plaçant en embuscade pour le classement général du Renewi Tour. Dont il a pris les commandes ce vendredi, à l’issue de l’étape reine, dans les monts et pavés flandriens autour de Grammont. Tim Wellens répond toujours présent sur l’ancien Benelux Tour ou Eneco Tour. Il avait l’habitude de remporter l’étape ardennaise, qui n’est plus organisée aujourd’hui. Bon également sur les routes flamandes, il a fait le forcing pour faire exploser le peloton et le jeune leader Joshua Tarling. “Je me sentais vraiment super bien et je l’ai rapidement dit à mes coéquipiers, alors que nous étions trois leaders chez UAE avec Marc Hirschi et Matteo Trentin, explique-t-il. J’ai fait la deuxième montée du Mur de Grammont à fond.”

Avant de s’isoler en vue du kilomètre vert, y glanant de précieuses secondes de bonification. Sa progression a cependant été freinée par une crevaison lente. Repris par le groupe des favoris composé de son coéquipier Marc Hirschi, d’Arnaud De Lie qui s’est mis au service de Florian Vermeersch, de Fred Wright, Yves Lampaert, Mike Teunissen, Axel Zingle ou Gianni Vermeersch, il s’est accroché dans le bon wagon, perdant plusieurs mètres à chaque virage avec sa roue avant partiellement dégonflée. “J’ai vraiment hésité à changer de roue, mais si je l’avais fait, le deuxième groupe serait rentrer sur l’avant de la course, ajoute Tim Wellens. J’ai donc décidé de continuer. J’ai eu de la chance que cela tienne…”

Impressionnant Arnaud De Lie !

Ce qui lui a permis d’être avec les quatre meilleurs quand son partenaire Hirschi a attaqué dans la dernière côte, à cinq bornes du but, faisant plier De Lie (qui avait réalisé de nombreux efforts pour maintenir le groupe de tête à l’avant, devant le peloton), partant avec Wright et Zingle. Avant de se montrer le plus costaud dans l’arrivée en montée, à Grammont, se classant deuxième derrière le Néerlandais Mike Teunissen, parti s’offrir un joli cadeau d’anniversaire en solitaire à un kilomètre du but.

”Me voilà leader avant une étape pour sprinters, ce samedi, termine Wellens. Je me concentre sur la dernière journée, de dimanche, qui est plus compliquée qu’il n’y paraît.”

Après avoir travaillé pour Vermeersch, Arnaud De Lie a impressionné en lançant le sprint du peloton, rattrapant les rescapés du groupe de tête pour finir… cinquième. Sans ce boulot, il avait clairement les jambes pour remporter l’étape !



Source link

Theo Lefevre

Dans le vaste océan du cyberespace, je suis Théo Lefèvre, un Journaliste Web captivé par les histoires qui se tissent à travers les fils numériques. Mon parcours à l'Université Américaine de Paris a façonné ma plume, tandis que mes curiosités se dévoilent à travers la science et la technologie, le monde des affaires, et l'athlétisme. Porté par mon passé de passionné de sport et d'économie, chaque article que je compose est un reflet transparent de mon engagement envers l'authenticité. Joignez-vous à moi pour explorer les méandres de l'innovation scientifique, les intrications du monde des affaires et les défis du terrain d'athlétisme, tout en partageant un voyage honnête et stimulant à travers mes écrits.

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button