Environnement

Étueffont | Le réchauffement climatique vu par les habitants (8/9 … – Est Républicain


À Etueffont, à droite en partant sur Giromagny, dans la rue du même nom, se trouve un petit immeuble où flotte en façade un drapeau tricolore. Sur un panneau, quatre lettres majuscules attirent l’œil : « OFB ». Si vous êtes en voiture, vous n’en saurez pas plus. En revanche, à pied, vous pourrez lire en petits caractères « Office Français de la Biodiversité ». Chiona Hullar, la cheffe de service, précise : « C’est un établissement public en charge de la protection et de la restauration de la biodiversité. C’est-à-dire l’eau (cours d’eau, étangs, zones humides), la flore et la faune sauvages (respect des règles de la chasse et lutte contre le braconnage), les espaces naturels notamment. »

« Nos ministères de tutelles sont ceux de l’Écologie et de l’Agriculture », ajoute-t-elle. « La première de nos missions est de faire prendre conscience à la population de la dégradation progressive et toujours accélérée de son environnement. Lui faire prendre conscience aussi que le protéger c’est se protéger soi-même et qu’un changement radical de nos comportements est nécessaire. »

« Nous préférons évidemment la prévention et le conseil à la répression, mais parfois, hélas, c’est la seule solution »

Elle et les 5 autres agents de son service constatent au quotidien ce que pourtant tout le monde devrait être capable de constater dans les collines sous-vosgiennes : l’absence de neige l’hiver, les températures de plus en plus élevées l’été, la diminution des insectes et des oiseaux, le décalage des travaux des champs, le manque d’eau dans les rivières et les étangs, etc. L’Office est aussi chargé de la police de l’environnement : il recherche la commission des infractions et les constate afin qu’elles soient réprimées par les autorités administratives ou judiciaires. « Ce n’est jamais de gaîté de cœur que nous dressons des procès-verbaux. Nous préférons évidemment la prévention et le conseil à la répression, mais parfois, hélas, c’est la seule solution. »

Elle explique que si l’environnement doit être protégé, les meilleurs acteurs de cette protection sont les habitants eux-mêmes. Elle conclut : « C’est à nous de les informer et de les former aux bonnes pratiques, tous, agriculteurs, industriels ou simples usagers. C’est à nous aussi d’apporter notre expertise aux politiques afin que la législation aille dans le bon sens et qu’ils puissent élaborer des stratégies et des plans d’actions efficaces. » Vaste programme.

Service départemental du Territoire de Belfort

2 bis rue de Giromagny 90 170 Etueffont.

03 84 54 68 15

chiona.hullar@ofb.gouv.fr



Source link

Hugo Dupuis

Dans un monde peint de nuances d'encre et d'imagination, je suis Hugo Dupuis, un Spécialiste du Blogging, en équilibre à la croisée de l'exploration et de l'expression. Avec les salles de l'Institut Catholique de Toulouse comme ma creuset créatif, j'ai forgé un chemin où les mots deviennent des fenêtres ouvertes sur des contrées indomptées. Du plateau géopolitique à la délicate tapisserie de la nature, de l'arène rugissante aux couloirs secrets du divertissement, mon clavier danse au rythme des histoires en attente d'être racontées. La transparence est mon étoile guide, illuminant chaque récit de la brillance de l'authenticité. Alors, entrez dans ce royaume d'encre et d'idées, alors que nous nous embarquons ensemble dans un voyage à travers le labyrinthe de la politique mondiale, la symphonie de l'environnement, le frisson du sport et l'énigme du showbiz.

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button