Rugby

Coupe du monde 2023. Les All Blacks concassés avant d’affronter … – actu.fr


Voir mon actu
Dominés dans tous les secteurs de jeu face à l’Afrique du Sud, les All Blacks de Beauden Barrett n’ont rien pu faire pour éviter une lourde défaite à deux semaines de la Coupe du monde. (©Icon Sport)

Dernier match de préparation à la Coupe du monde (8 septembre – 28 octobre), cette rencontre entre la Nouvelle-Zélande et l’Afrique du Sud avait tout pour être un sommet du rugby mondial avec deux équipes montant en puissance. Il n’en fut rien ! Empruntés, maladroits, auteurs de fautes stupides, les All Blacks sont totalement passés au travers de leur match, encaissant à l’occasion une défaite record (7-35)

Il y a, sans aucun doute, meilleure façon de se mettre dans les meilleures dispositions à deux semaines d’une Coupe du monde. Perdre est une chose, produire une copie aussi calamiteuse en est une autre. Les premiers adversaires du XV de France ont réussi à faire les deux, à une quinzaine de jours de l’ouverture du Mondial

Une première période cauchemardesque

Il y a rater et rater, et quand les All Blacks ratent, ils sont les meilleurs du monde dans le domaine. Peut-être parce que les attentes qui pèsent sur cette équipe sont toujours très élevées. Le fossé (le canyon !) entre niveau attendu et niveau affiché hier était incommensurable. 

Voyez simplement ce petit bilan du premier acte : 14-0 pour les Springboks à la pause, 11 pénalités concédées par les Néo-Zélandais, deux cartons jaunes, un carton rouge pour Scott Barrett ayant annulé un essai, trois touches perdues, une mêlée en souffrance. Et ce n’était qu’un début, la mi-temps n’ayant rien fait pour arranger les choses. 

Encore une fois, rater un match, cela arrive. Même à Thierry Omeyer. Mais les mauvais choix observés hier, comme celui de Jordie Barrett de lancer une passe impossible sur ses propres 22 mètres, immédiatement interceptée par Arendse pour le deuxième essai des Boks, sont difficiles à excuser.

Pire, ce « déblayage » de son frère Scott sur un Malcolm Marx au sol, sans aucune utilité et d’une parfaite stupidité, ayant engendré un deuxième jaune et donc un carton rouge. Ainsi que l’annulation d’un bel essai, seule action réussie par les All Blacks en première période, et qui privera sans doute le deuxième ligne de plusieurs matchs de Coupe du monde. 

Vidéos : en ce moment sur Actu

Une gifle et des records

En l’absence de Brodie Retallick blessé pour l’ouverture de la Coupe du monde, Scott Barrett va donc abandonner les siens au pire moment. Il devient par ailleurs le premier All Black de l’histoire à écoper d’un second carton rouge sur la scène internationale. Si les solutions de remplacement existent, elles ne sont pas tout à fait du même calibre. 

On imagine que Scott Barrett se serait bien passé d’entrer dans l’histoire de cette manière, mais la spirale de la catastrophe ne s’arrête pas là. Avec ce revers 7 – 35 et un écart de 28 points, les All Blacks encaissent tout simplement la plus large défaite de leur histoire. Le record précédent était de 21 points

La prestation néo-zélandaise soulève forcément quelques questions. Les All Blacks ont-ils pris ce match à la légère ou ont-ils vraiment perdu leur rugby après un été plutôt réussi ? On suppose que la réponse se trouve quelque part entre les deux. Dans quel état seront-ils pour l’ouverture de la Coupe du monde ? Prêts, ne nous leurrons pas. Et le XV de France ferait bien de s’attendre à une réaction. 

Chaque jour, recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail avec la newsletter d’Actu Rugby. Inscrivez-vous par ici, c’est gratuit !

Suivez toute l’actualité de vos villes et médias favoris en vous inscrivant à Mon Actu.





Source link

Theo Lefevre

Dans le vaste océan du cyberespace, je suis Théo Lefèvre, un Journaliste Web captivé par les histoires qui se tissent à travers les fils numériques. Mon parcours à l'Université Américaine de Paris a façonné ma plume, tandis que mes curiosités se dévoilent à travers la science et la technologie, le monde des affaires, et l'athlétisme. Porté par mon passé de passionné de sport et d'économie, chaque article que je compose est un reflet transparent de mon engagement envers l'authenticité. Joignez-vous à moi pour explorer les méandres de l'innovation scientifique, les intrications du monde des affaires et les défis du terrain d'athlétisme, tout en partageant un voyage honnête et stimulant à travers mes écrits.

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button