Politique Internationale

«Nous, pays des BRICS», le discours de Xi Jinping à Johannesburg – Le Grand Continent


Mercredi 23 août, devant les dirigeants du Brésil, de la Russie, de l’Inde, et de l’Afrique du sud, ainsi que de 67 dirigeants de pays invités, Xi Jinping s’est adressé au 15ème sommet des BRICS à Johannesburg. La veille, il avait mystérieusement fait faux bond lors de la traditionnelle réunion des BRICS Business, remplacé par son ministre du Commerce Wang Wentao qui avait lu son discours à sa place. Dans son allocution principale, il a appelé à des efforts conjoints pour approfondir la coopération entre ce groupe de pays, dont la montée en puissance depuis l’élaboration de l’acronyme en 2001 est indéniable — représentant en 2022 31,5 % du PIB mondial en parité de pouvoir d’achat et un peu plus de 40 % de la population mondiale. Parmi ceux-ci, le poids économique de la Chine est écrasant — le PIB chinois représentant 70 % du PIB total des BRICS — et Pékin est à l’origine de nombreuses initiatives qui traversent ces pays, des Nouvelles routes de la soie à la Nouvelle banque de développement, dont le siège est situé à Shanghai. 

Au-delà des considérations économiques en surface, Xi souligne ici des convergences idéologiques et culturelles qui puisent leurs origines dans le modèle d’État-civilisation du Parti, et qui regrouperaient désormais les pays des BRICS sous le toit de ce que la diplomatie chinoise a baptisé comme une « communauté de destin pour l’humanité » (人类命运共同体).

En filigrane, l’on comprend que la plateforme offerte par les BRICS — dont l’extension est vue par Xi comme inéluctable — doit servir de porte-étendard des concepts idéologiques inhérents à la doctrine extérieure de la Chine : de coexistence pacifique à l’invocation du concept « d’énergie positive » (正能量) d’habitude utilisé domestiquement pour placer la morale publique du côté du Parti communiste chinois.

D’un côté, l’objectif pour le Secrétaire général du PCC est clairement mis en évidence dans son discours. Comme il le fait avec le Parti sur le plan interne, mettre en place un récit uniforme de l’action des BRICS qui « défendent l’équité et la justice » — tout en cherchant à marginaliser les récits divergents. De l’autre, comme le soulignait Alice Ekman à l’occasion d’un entretien dans nos pages, le président chinois continue de brouiller les lignes en utilisant les mêmes notions que celles employées par la diplomatie occidentale, en faisant référence ici à la nécessité de défendre un multilatéralisme « centré sur l’ONU », et le renforcement du « système commercial multilatéral centré sur l’OMC ».

Avec l’intégration de six nouveaux pays dès le début de l’année 2024, l’ambition pour les BRICS affichée par le président chinois est claire. Face aux « grands changements inédits depuis un siècle » (百年未有之大变局), Xi Jinping souhaite reconfigurer cette plateforme au service d’une gouvernance mondiale définie par Pékin dans le cadre de la grande confrontation avec l’Occident.

Votre Excellence le Président Matamela Cyril Ramaphosa,

Votre Excellence le Président Luiz Inácio Lula da Silva,

Votre Excellence le Président Vladimir Poutine,

Votre Excellence le Premier ministre Narendra Modi,

Je suis très heureux de me joindre à vous à Johannesburg pour les discussions importantes sur la coopération et le développement des BRICS. Il est particulièrement significatif que le sommet des BRICS se tienne en Afrique pour la troisième fois. Je tiens à remercier le président Ramaphosa et le gouvernement sud-africain pour l’organisation minutieuse de ce sommet.

Nous nous réunissons à un moment où le monde est entré dans une nouvelle période de turbulences et de transformations. Il subit des changements majeurs, des divisions et des regroupements qui conduisent à des développements plus incertains, plus instables et plus imprévisibles.

Les BRICS constituent une force importante dans le façonnement du paysage international. Nous choisissons nos voies de développement de manière indépendante, nous défendons ensemble notre droit au développement et nous marchons en tandem vers la modernisation. Cela représente la direction du progrès de la société humaine et aura un impact profond sur le processus de développement du monde. Notre bilan montre que nous avons toujours agi dans l’esprit des BRICS d’ouverture, d’inclusion et de coopération gagnant-gagnant, et que nous avons porté la coopération des BRICS à de nouveaux sommets pour soutenir le développement de nos cinq pays. Nous avons défendu l’équité et la justice dans les affaires internationales, défendu ce qui est juste sur les grandes questions internationales et régionales, et renforcé la voix et l’influence des marchés émergents et des pays en développement. Les pays des BRICS préconisent et pratiquent invariablement des politiques étrangères indépendantes. Nous abordons toujours les grandes questions internationales sur la base de leurs mérites, en faisant des remarques justes et en prenant des mesures justes. Nous ne troquons pas nos principes, nous ne succombons pas aux pressions extérieures et nous n’agissons pas en vassaux des autres. Nous, les pays des BRICS, partageons un large consensus et des objectifs communs. Quelle que soit l’évolution de la situation internationale, notre engagement à coopérer depuis le tout début et nos aspirations communes ne changeront pas.

Nous nous réunissons à un moment crucial pour tirer parti de nos réalisations passées et ouvrir un nouvel avenir à la coopération des BRICS. Nous devons suivre les tendances de notre époque et rester à l’avant-garde. Nous devons toujours garder à l’esprit notre objectif fondateur de nous renforcer par l’unité, de renforcer la coopération dans tous les domaines et de construire un partenariat de haute qualité. Nous devons contribuer à la réforme de la gouvernance mondiale pour la rendre plus juste et équitable, et apporter au monde plus de certitude, de stabilité et d’énergie positive.

Nous devons approfondir la coopération commerciale et financière pour stimuler la croissance économique. Le développement est un droit inaliénable de tous les pays, et non un privilège réservé à quelques-uns. La reprise économique mondiale reste fragile, avec moins de 3 % de croissance pour l’année selon les estimations de certaines institutions internationales. Les défis pour les pays en développement sont encore plus redoutables, entravant leurs efforts pour réaliser les objectifs de développement durable. Nous, les pays du bloc des BRICS, devrions être des compagnons de route sur le chemin du développement et de la revitalisation, et nous opposer au découplage et à la rupture des chaînes d’approvisionnement, ainsi qu’à la coercition économique. Nous devrions nous concentrer sur la coopération pratique, en particulier dans des domaines tels que l’économie numérique, le développement vert et les chaînes d’approvisionnement, et renforcer les échanges économiques, commerciaux et financiers.

La Chine mettra en place un parc d’incubation scientifique et d’innovation Chine-BRICS pour la nouvelle ère afin de soutenir le déploiement des résultats de l’innovation. Dans le cadre du mécanisme de la Constellation de satellites de télédétection des BRICS, nous étudierons la possibilité d’établir une plateforme mondiale de coopération en matière de données et d’applications des satellites de télédétection des BRICS afin de fournir des données à l’appui de l’agriculture, de la conservation écologique et de la réduction des catastrophes dans divers pays. La Chine travaillera également avec toutes les parties pour établir conjointement un cadre des BRICS sur la coopération industrielle pour le développement durable en tant que plateforme de coordination industrielle et de coopération de projets pour la mise en œuvre de l’Agenda 2030 des Nations unies (ONU) pour le développement durable.

Nous devrions élargir la coopération politique et sécuritaire pour maintenir la paix et la tranquillité. Comme le suggère un dicton chinois, « Rien n’est plus bénéfique que la stabilité, et rien n’est plus néfaste que l’agitation. » La mentalité de la guerre froide hante toujours notre monde et la situation géopolitique est de plus en plus tendue. Toutes les nations aspirent à un environnement de sécurité sain. La sécurité internationale est indivisible. Les tentatives de recherche d’une sécurité absolue aux dépens des autres se retourneront contre elles. La crise ukrainienne a évolué jusqu’à aujourd’hui pour des raisons complexes. Il est urgent maintenant d’encourager les pourparlers de paix, de promouvoir la désescalade, de mettre fin aux combats et d’instaurer la paix. Personne ne doit jeter de l’huile sur le feu pour aggraver la situation.

Le président chinois Xi Jinping et le président sud-africain Cyril Ramaphosa lors d’une cérémonie de signature par les ministres de leur gouvernement à l’Union Building à Pretoria, Afrique du Sud, mardi 22 août 2023. Le président chinois Xi Jinping a effectué une visite d’État en Afrique du Sud en amont de l’ouverture du sommet des BRICS. © AP Photo/Themba Hadebe

Les pays des BRICS doivent maintenir le cap du développement pacifique et consolider le partenariat stratégique des BRICS. Nous devons faire bon usage de la réunion des ministres des affaires étrangères des BRICS, de la réunion des hauts représentants pour la sécurité nationale et d’autres mécanismes, nous soutenir mutuellement sur les questions concernant nos intérêts fondamentaux respectifs et renforcer la coordination sur les grandes questions internationales et régionales. Nous devons offrir nos bons offices sur les questions sensibles, en encourageant un règlement politique et en faisant baisser la température. L’intelligence artificielle (IA) est un nouveau domaine de développement. Les pays des BRICS ont convenu de lancer rapidement le groupe d’étude sur l’intelligence artificielle de l’Institut des réseaux du futur. Nous devons permettre au groupe d’étude de jouer pleinement son rôle, élargir davantage la coopération en matière d’intelligence artificielle et intensifier l’échange d’informations et la coopération technologique. Nous devons lutter ensemble contre les risques et élaborer des cadres et des normes de gouvernance de l’IA avec un large consensus, afin de rendre les technologies de l’IA plus sûres, plus fiables, plus contrôlables et plus équitables.

Nous devrions intensifier les échanges entre les peuples et promouvoir l’apprentissage mutuel entre les civilisations. Il existe de nombreuses civilisations et voies de développement dans le monde, et c’est ainsi que le monde devrait être. L’histoire de l’humanité ne se terminera pas avec une civilisation ou un système particulier. Les pays des BRICS doivent défendre l’esprit d’inclusion, prôner la coexistence pacifique et l’harmonie entre les civilisations, et promouvoir le respect de tous les pays dans le choix indépendant de leurs voies de modernisation. Nous devons faire bon usage de mécanismes tels que le séminaire des BRICS sur la gouvernance, le forum des BRICS sur les échanges entre les peuples et les échanges culturels, et le concours des femmes pour l’innovation afin d’approfondir les échanges entre les peuples et de renforcer les liens entre nos peuples.

La Chine aimerait proposer que les pays des BRICS élargissent leur coopération dans le domaine de l’éducation, renforcent le rôle de l’alliance des BRICS pour l’enseignement professionnel, explorent et mettent en place un mécanisme de coopération sur l’enseignement numérique, et encouragent un paradigme de coopération tous azimuts dans le domaine de l’éducation. En outre, nous devons également renforcer les échanges sur les cultures traditionnelles et promouvoir le renouvellement des belles cultures traditionnelles.

Nous devons défendre l’équité et la justice et améliorer la gouvernance mondiale. Le renforcement de la gouvernance mondiale est le bon choix si la communauté internationale entend partager les opportunités de développement et relever les défis mondiaux. Les règles internationales doivent être rédigées et respectées conjointement par tous les pays sur la base des objectifs et des principes de la Charte des Nations unies, plutôt que d’être dictées par ceux qui ont les muscles les plus forts ou la voix la plus forte. Il est encore plus inacceptable de se regrouper pour former des groupes exclusifs et d’ériger leurs propres règles en normes internationales. Les pays des BRICS doivent pratiquer un véritable multilatéralisme, défendre le système international centré sur l’ONU, soutenir et renforcer le système commercial multilatéral centré sur l’OMC, et rejeter les tentatives de création de petits cercles ou de blocs exclusifs. Nous devons exploiter pleinement le rôle de la Nouvelle banque de développement, faire avancer la réforme des systèmes financiers et monétaires internationaux et accroître la représentation et la voix des pays en développement.

Je suis heureux de constater l’enthousiasme croissant des pays en développement à l’égard de la coopération des BRICS, et un certain nombre d’entre eux ont demandé à rejoindre le mécanisme de coopération des BRICS. Nous devons agir sur la base de l’esprit d’ouverture, d’inclusion et de coopération gagnant-gagnant des BRICS pour amener davantage de pays à rejoindre la famille des BRICS afin de mettre en commun notre sagesse et notre force pour rendre la gouvernance mondiale plus juste et plus équitable.

Chers collègues,

L’ancien continent africain est un réservoir de sagesse simple et profonde. Comme le dit un proverbe africain, « si vous voulez aller vite, allez-y seul ; si vous voulez aller loin, allez-y ensemble ». La philosophie de l’Ubuntu, selon laquelle « je suis parce que nous sommes », souligne l’interdépendance et l’interconnexion de tous les peuples. De même, la coexistence harmonieuse est l’aspiration de la nation chinoise depuis des milliers d’années. La Chine est prête à travailler avec les partenaires des BRICS pour poursuivre la vision d’une communauté ayant un avenir commun pour l’humanité, renforcer le partenariat stratégique et approfondir la coopération dans tous les domaines. En tant que membres des BRICS, nous devrions relever nos défis communs avec un sens commun de la mission, façonner un avenir plus radieux avec un objectif commun, et marcher ensemble sur le chemin de la modernisation.

Je vous remercie de votre attention.





Source link

Hugo Dupuis

Dans un monde peint de nuances d'encre et d'imagination, je suis Hugo Dupuis, un Spécialiste du Blogging, en équilibre à la croisée de l'exploration et de l'expression. Avec les salles de l'Institut Catholique de Toulouse comme ma creuset créatif, j'ai forgé un chemin où les mots deviennent des fenêtres ouvertes sur des contrées indomptées. Du plateau géopolitique à la délicate tapisserie de la nature, de l'arène rugissante aux couloirs secrets du divertissement, mon clavier danse au rythme des histoires en attente d'être racontées. La transparence est mon étoile guide, illuminant chaque récit de la brillance de l'authenticité. Alors, entrez dans ce royaume d'encre et d'idées, alors que nous nous embarquons ensemble dans un voyage à travers le labyrinthe de la politique mondiale, la symphonie de l'environnement, le frisson du sport et l'énigme du showbiz.

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button