Des sports

Lancement de la première édition des Jeux nationaux de la relève … – LeFaso.net


Le ministère des Sports, de la jeunesse et de l’emploi a procédé ce vendredi 25 août 2023 au Centre national des œuvres universitaires (CENOU) de Bobo-Dioulasso, au lancement de la première édition des Jeux nationaux de la relève sportive (JNRES).

Placée sous le thème ‘’Contribution de la relève sportive à l’édification d’un Burkina plus résilient’’, ces jeux se dérouleront du 24 août au 02 septembre 2023 dans sept disciplines. Il s’agit du football, du handball, du basketball, du cyclisme, du volleyball, de la lutte et de l’athlétisme.

Ce sont donc 2 000 athlètes et encadreurs qui compétiront à Bobo -Dioulasso sur les sites de compétitions du stade Sangoulé Lamizana, des plateaux du CENOU, du stade Wobi, du plateau Yéguéré, du terrain de l’AJEB et sur le boulevard en ce qui concerne le cyclisme.

Dr Boubakar Savadogo ministre des sports, de la jeunesse et de l’emploi procède au lancement de la première édition des Jeux nationaux de la relève sportive (JNRES).

L’événement est placé sous le patronage de Dr Ousmane Bougouma, président de l’Assemblée législative de transition et la présidence du ministre des sports, de la jeunesse et de l’emploi le Dr Boubakar Savadogo.

Les Jeux nationaux de la relève sportive (JNRES) constituent un cadre d’expression pour les petites catégories en général, et la relève sportive en particulier, sur l’ensemble du territoire national afin de booster le sport d’élite dans notre pays.

En outre, cette grande compétition sportive au profit de la jeunesse vise à développer le talent sportif à la base, afin d’impacter le sport national sur le plan structurel et de la performance.

Dr Boubakar Savadogo ministre des sports, de la jeunesse et de l’emploi

Cette compétition d’envergure nationale, organisée par le Secrétariat technique de la relève sportive permettra de promouvoir le sport à la base ; évaluer le niveau d’apprentissage des sportifs dans les structures de formation ; donner un cadre d’expression aux structures de formation des jeunes sportifs ; favoriser la détection et le suivi des jeunes talents ; consolider le sport national ; informer et sensibiliser les jeunes sportifs sur les métiers et la formation professionnelle…

Selon Dr Boubacar Savadogo, ministre des sports, de la jeunesse et de l’emploi, la politique nationale des sports et loisirs du Burkina Faso prône la promotion du sport depuis le jeune âge pour la détection de qualités et de talents pour pouvoir constituer et pour pouvoir obtenir des victoires que dit-il « nous célébrons comme ce que nous avons vu récemment pour Hugues Fabrice Zango et d’autres athlètes qui nous font honneur’’.

Photo de famille avec une équipe en compétition

Il souligne par ailleurs que ce qu’ils veulent promouvoir c’est l’esprit du sport qui veut que l’on puisse être ensemble pour défendre le pays où qu’on soit. Dans un élan d’espoir, le ministre indique en ces termes que « Le sport va être un des leviers pour la réconciliation et la cohésion dans notre pays après tous ces événements ».

Aussi, il a invité les jeunes à compétir dans la discipline, le respect de l’adversaire et faire en sorte que dans quelques années on puisse les découvrir dans de grandes compétitions avec à l’esprit qu’ils ont été découverts lors de la relève.

Selon le ministre Dr Boubacar Savadogo, le ministère des Sports envisage adopter un décret en conseil des ministres qui organise des structures de formations de jeunes sportifs pour faciliter les choses tels que l’obtention des visas pour éviter les déperditions et protéger la jeunesse.

Vue d’équipes de Volley-ball

Pour Abdallah Golo, secrétaire technique de la relève sportive, la relève sportive est en train d’aller vers le professionnalisme qui ne peut se faire que dans des structures régulières de formations, les clubs et les centres de formation. « Aujourd’hui dans le projet de la relève sportive, il faut que les gens retiennent que c’est une compétition des centres de formations pour les petites catégories. C’est pour faire la promotion des centres de formations, donner de la compétition à toutes ces structures qui forment les petites catégories, c’est-à-dire les clubs, les centres de formations, les écoles…Donc cette structuration est formelle et beaucoup plus orientée pour pouvoir préparer les champions de demain parce que si nous passons par ces structures, on aura moins de déperdition » a-t-il souligné.

Abdallah Golo, secrétaire technique de la relève sportive

Les Jeux nationaux de la relève sportive tirent leurs fondements des jeux de l’espoir des années 1990 dont la dernière édition a eu lieu à Tenkodogo en 1993, la coupe du parc animalier de Ziniaré de la présidence du Faso des années 2000, la coupe du Président de l’Assemblée nationale Feu le Dr Salifou Diallo et l’avènement du projet de la relève sportive du ministère des Sports, de la jeunesse et de l’emploi en 2020.

Haoua Touré

Lefaso.net





Source link

Hugo Dupuis

Dans un monde peint de nuances d'encre et d'imagination, je suis Hugo Dupuis, un Spécialiste du Blogging, en équilibre à la croisée de l'exploration et de l'expression. Avec les salles de l'Institut Catholique de Toulouse comme ma creuset créatif, j'ai forgé un chemin où les mots deviennent des fenêtres ouvertes sur des contrées indomptées. Du plateau géopolitique à la délicate tapisserie de la nature, de l'arène rugissante aux couloirs secrets du divertissement, mon clavier danse au rythme des histoires en attente d'être racontées. La transparence est mon étoile guide, illuminant chaque récit de la brillance de l'authenticité. Alors, entrez dans ce royaume d'encre et d'idées, alors que nous nous embarquons ensemble dans un voyage à travers le labyrinthe de la politique mondiale, la symphonie de l'environnement, le frisson du sport et l'énigme du showbiz.

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button