Santé

Envie d’une recette fraîche et gourmande ? On vous présente la … – Madmoizelle


Grand classique de la cuisine américano-italienne, la ceasar salad se retrouve à la carte de nombreux restaurants. Mais aucun n’a réussi à la twister avec autant de succès que Big Mamma, qui l’a rebaptisée pour l’occasion salade Jul César. On vous donne la recette ! 

On ne vous présente plus Big Mamma, le groupe qui a rendu toute la hype qu’elle méritait à la cuisine italienne. Depuis 2015, l’enseigne, qui possède désormais 17 restaurants en France, mais aussi au Royaume-Uni, en Espagne et à Monaco, a fait le pari de servir des plats made in Italy de qualité dans un décor instagrammable. 

Et si la carte de ses restaurants fait la part belle aux plats typiques et aux producteurs artisanaux de la Botte, elle s’enquiquine aussi parfois de créations moins orthodoxes, comme la Caesar’s salad qui n’a pas été inventée par l’empereur romain, mais par un entrepreneur mexicain dans les années 1920. 

Rebaptisée salade Jul César par Big Mamma, elle reste une alternative fraîche et gourmande à la traditionnelle pizza. En voici en exclusivité la recette : 

Ingrédients pour 4 personnes :

  • 4 beaux cœurs de salade romaine
  • 200 g de champignons de Paris
  • 2 filets d’anchois conservés dans de la saumure (ou à l’huile)
  • 35 g de câpres conservées dans de la saumure
  • 100 g de chapelure panko (la chapelure de pain de votre boulanger fera l’affaire sinon)
  • 60 g de Parmigiano Reggiano
  • 1 c. à c. de sauce Worcestershire
  • 25 cl d’huile de tournesol (ou huile d’olive ou de pépin de raisin)
  • 27 cl d’huile d’olive vierge extra
  • 1 c. à c. de vinaigre de vin blanc

A lire aussi : 3 recettes de soupes froides pour survivre à la chaleur

La sauce César

Séparez les blancs des jaunes de 3 œufs. Déposez l’ensemble des jaunes dans un cul-de-poule, ajoutez le vinaigre, du sel et du poivre.

Montez le tout avec de l’huile de tournesol en filets et autant d’huile d’olive (gardez-en 2 cl pour la finition) jusqu’à obtenir une sauce crémeuse et légère. Mixez ensuite de cette mayonnaise avec l’ail, la moitié des câpres et les anchois puis incorporez progressivement le reste de la sauce. Ajoutez la sauce Worcestershire à votre préparation. Complétez avec le piment d’Espelette et réservez, on la retrouvera pour le dressage.

Poulet, panure à l’anglaise

Disposez dans 3 contenants séparés un peu de farine, 1 œuf battu et de la chapelure de panko.

Trempez les filets dans chacun des ingrédients en respectant ce même ordre.

Dorez ensuite vos petits poulets à la poêle avec un peu d’huile de tournesol bien chaude. Pour les jusqu’au-boutistes, on peut colorer les poulets au beurre clarifié dans une poêle et terminer la cuisson au four si nécessaire.

La salade

Faites blondir le reste de votre chapelure au four à 140 °C pendant 20 minutes.

En parallèle, faites sécher et frire vos câpres préalablement dessalées dans l’huile chaude, puis taillez vos cœurs de romaine en tronçons de 2 cm d’épaisseur.

Émincez finement les parures de salade restantes puis épluchez et coupez les champignons en dés de 1 cm.

Le dressage

Répétez les opérations suivantes dans 4 assiettes creuses. Placez un tronçon de salade au centre du plat, puis nappez les feuilles avec votre sauce César.

Disposez la volaille tranchée en lamelles de ½ cm sur votre lit de salade. Recouvrez d’un étage de verdure et assaisonnez-la avec une nouvelle couche de sauce. Placez sur cet étage votre émincé de salade et disposez vos petits champignons sur tout le tour.

Remplissez une poche à douille du reste de sauce César. Réalisez des traits aussi artistiques que possible avec. Parsemez le tout de câpres, d’un jeté de panko frit, d’une avalanche de parmigiano râpé, et vous voilà prêt·e à présenter votre œuvre à table.


Vous aimez nos articles ? Vous adorerez nos newsletters ! Abonnez-vous gratuitement sur cette page.



Source link

Hugo Dupuis

Dans un monde peint de nuances d'encre et d'imagination, je suis Hugo Dupuis, un Spécialiste du Blogging, en équilibre à la croisée de l'exploration et de l'expression. Avec les salles de l'Institut Catholique de Toulouse comme ma creuset créatif, j'ai forgé un chemin où les mots deviennent des fenêtres ouvertes sur des contrées indomptées. Du plateau géopolitique à la délicate tapisserie de la nature, de l'arène rugissante aux couloirs secrets du divertissement, mon clavier danse au rythme des histoires en attente d'être racontées. La transparence est mon étoile guide, illuminant chaque récit de la brillance de l'authenticité. Alors, entrez dans ce royaume d'encre et d'idées, alors que nous nous embarquons ensemble dans un voyage à travers le labyrinthe de la politique mondiale, la symphonie de l'environnement, le frisson du sport et l'énigme du showbiz.

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button