Culture et Société

L’éducation aux arts et à la culture des jeunes favorisée – LaDepeche.fr


l’essentiel
Les représentants du Département, de l’Éducation nationale et des affaires culturelles régionales ont signé hier une convention en faveur de l’éducation de tous les jeunes audois, et notamment les publics les plus éloignés, à l’art et à la culture.

C’est en présence de plusieurs partenaires artistiques et culturels qualifiés de “très précieux“, que Maria Conquet, la conseillère départementale déléguée à la culture, Lucie Roesch, la secrétaire générale de la préfecture de l’Aude et sous-préfète de Carcassonne et Michel Roussel, le directeur régional de l’action culturelle (Drac) de la région Occitanie ont concrétisé, hier, un nouveau partenariat Etat-Département, pour la généralisation de l’enseignement artistique et culturel à tous les jeunes audois.

Les enfants des maisons à caractère social particulièrement ciblés

Pour autant, Maria Conquet a tenu à rappeler que l’engagement de la collectivité départementale, en matière d’éducation artistique et culturelle, est déjà particulièrement présent, citant en exemple les opérations “Ciném’aude”, “Collège au théâtre” ou “Auteur au collège”. Avant de considérer qu’ “aujourd’hui une nouvelle page s’ouvre. La coopération qui existe déjà entre nous s’amplifie avec la signature de cette convention, qui va renforcer ces dispositifs et permettre d’en expérimenter un nouveau auprès d’un public qui nous tient particulièrement à cœur, à savoir, les enfants des maisons à caractère social“. Rappelant de fait que la lutte pour la réduction des inégalités sociales demeure une priorité absolue du conseil départemental de l’Aude.

Lucie Roesch a quant à elle souligné “la grande qualité du travail engagé entre l’Etat dans ses différentes composantes et les collectivités territoriales, et notamment le Département sur le sujet de la culture, et de l’éducation artistique, une qualité de travail méritée par ce sujet.”

Michel Roussel, dans un propos particulièrement didactique, a tenu à expliquer que “l’éducation artistique et cuturelle peut être définie par le lien qui existe entre l’œuvre et le public. Généralement on dit que ça repose sur trois piliers : il faut fréquenter l’œuvre, aller au musée par exemple. Puis il faut pratiquer l’œuvre, par exemple, jouer d’un instrument de musique ou faire du théâtre. Et enfin il faut comprendre l’œuvre dans son environnement, comme elle se rattache à une histoire globale ou au sein d’une œuvre globale de l’artiste. Et on a besoin de ces trois composantes. C’est pourquoi on a besoin des artistes, mais aussi des enseignants et de la médiation.”

La convention signée a donc pour objectif d’intégrer les partenaires travaillant en péri ou en post-scolaire avec les jeunes, et pas uniquement avec Education nationale, qui demeure néanmoins un partenaire majeur. La convention cible donc particulièrement les jeunes en situation de vulnérabilité, dans le droit fil de l’“objectif posé par le Gouvernement, que tout enfant rencontre l’art et la culture au cours de sa scolarité, et que personne n’y échappe, grâce à ce type de conventions” a rappelé Michel Roussel.

Demain, l’extension du pass culture aux élèves de 6e

Mais aussi grâce au Pass culture, le dispositif aujourd’hui constitué d’une application géolocalisée qui permet l’identification de l’offre culturelle autour de soi, dont l’intérêt est démultiplié par l’enveloppe de 300 € qui est distribuée à tous les jeunes atteignant 18 ans, avec, “à compter de septembre, à partir de la 6e, une montée progressive, par l’allocation de quelques moyens“, a indiqué Michel Roussel.

Et Maria Conquet, de conclure en rappelant combien les crises de nature et d’ampleur diverses, qui se succèdent depuis deux ans, et impactent nécessairement les budgets alloués à l’action culturelle, n’ont pas réussi à entraver la signature de cette convention, “parce que la jeunesse en a besoin, et peut-être plus encore aujourd’hui qu’hier“.



Source link

Elodie Dumas

Bonjour, je suis Elodie Dumas, une rédactrice d'articles en ligne qui dévoile le monde à travers ses mots. Ma formation à l'École Centrale de Nantes a façonné ma plume et éveillé ma passion pour l'écriture. Je parcours la toile avec des récits internationaux, explorant la culture, la société, et le monde du crime. Passionnée de sport et de voyages, j'explore aussi les coins les plus reculés. Mon engagement envers la transparence guide chacun de mes articles, apportant une authentique lumière à chaque sujet. Rejoignez-moi dans cette aventure où les mots peignent des images vives de cultures lointaines, de mystères criminels et d'horizons lointains.

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button